Femina Logo

Chronique sexe

Comment adopter le «quickie», du sexe vite (et bien) fait?

Comment adopter le «quickie», du sexe vite (et bien) fait?

«Satisfaction orgastique, vent de plaisir et mise-en-bouche un peu frustrante: le quickie gagne à être saupoudré dans nos vies!» - Romy Siegrist

© PETITES LUXURES

Le quickie n’est pas le nom donné au dessert des restaurants Quick, ni à un petit bonbon acidulé – même s’il peut en avoir le goût et l’effet dans la vie lorsqu’il est consommé (je vois déjà vos papilles saliver et vos traits se contracter). Le quickie, ce moment de sexe «vite fait» et on l’espère «bien fait», c’est l’en-cas sympa qui donne envie de continuer à se prendre des récrés, le petit shot qui remonte, le rappel qui réveille.

Avec suffisamment d’attention et d’intention, on peut faire du quickie un chef-d’œuvre plutôt qu’un simple hors-d’œuvre qui précéderait quelque chose de plus «nourrissant».

Car un bon «fast-food» du sexe, c’est tout un art!

Et cet art peut se révéler assez brut, à la fois dans la manière de le pratiquer, qui peut être fougueuse et sans fioritures, mais surtout dans sa création en dehors des «codes standards» d’un rapport sexuel.

Désir soudain, nourri de l'interdit

Peu de règles pour le quickie, si ce n’est celui du consentement, et surtout celle qu’il ne dure pas longtemps!

On peut y garder ses habits, le faire ailleurs que dans le lit, ne pas attendre la nuit.

D’une main – dans l’ascenseur sans censure, d’une bouche – sous la douche, d’un frottement – derrière le paravent, du cuni de midi à la pipe d’après-repas, de la branlette d’apéro à la trempette du matin: le quickie prendra la forme qui plait aux protagonistes. Il est porté par le désir soudain, nourri de l’interdit («on ne devrait pas», car «on n’a pas le temps» ou «ce n’est pas le lieu»), rempli de l’envie de dire et de montrer son excitation – «sens comme tu me trempes». Il est cet interstice de jeu et de joie au détour d’un regard dans des journées bien pleines, l’occasion de prendre du plaisir sans se mettre en retard – ou juste un peu, mais on se fera pardonner.

Bien entendu, tout cela marche mieux si l’on a discuté au préalable avec sa, son ou ses partenaires du potentiel excitatoire de la surprise et de l’inattendu, car cela n’est pas pour tout le monde un grand cru!

Et si l’on choisit de pratiquer une pénétration, garder en tête que le lubrifiant peut être notre allié pour que tout passe crème. Entre satisfaction orgastique, vent de plaisir et mise-en-bouche un peu frustrante, le quickie gagne à être saupoudré dans nos vies!


Vous avez aimé ce contenu? Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir tous nos nouveaux articles!

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E94: Les bienfaits du jeu vidéo sur notre épanouissement

Dans vos écouteurs

Tout va bien E89: Comment mieux comprendre nos rêves

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné