Femina Logo

sexo

Aventures sans lendemain: une bonne idée, ou non?

Sexo

«De plus en plus d’hommes et de femmes affirment rechercher des relations sexuelles dans lesquelles ils éprouvent un sentiment d’attirance pour l’autre.»

© Lavipo

La question

J’ai vécu ces derniers temps plusieurs relations éphémères. Je me demande comment clarifier ce que je ressens vis-à-vis de ces différentes partenaires. Peut-on vivre des relations sexuelles de passage sans éprouver de sentiments?

Anthony, 35 ans

La réponse

Vous posez ici la question à mille dollars et vous n’êtes pas le premier. Il y a plusieurs niveaux de réponse à y apporter et je vais tenter de le faire le plus simplement possible.

Premièrement, il s’agit de définir ce que l’on entend par le mot sentiment. Communément, il renvoie à l’état amoureux. Dès lors, éprouver des sentiments pour une amante signifie avoir le béguin pour celle-ci. Mais plus généralement, il s’agit d’une part importante de l’expérience humaine, mélangeant à la fois l’émotionnel et le sensoriel. Il est fréquent que les sentiments influencent le raisonnement. Ils ont, de ce point de vue, une importance dans nos actes et nos relations. Partant de cette compréhension du sentiment, il devient vraisemblable que le choix d’une partenaire, les nuits passées avec elle, les échanges de messages soient basés sur des sentiments, comme éprouver du désir, de la proximité, de l’excitation. Du coup, il devient difficile de vivre des relations sexuelles sans sentiments. Et il n’est pas rare que ce genre d’expérience relationnelle provoque des ressentis complexes, voire ambivalents.

Les sites de rencontre sont-ils faits pour moi?

Deuxièmement, l’érotisme se joue sur un axe allant d’un pôle amoureux à un pôle désaffecté. Ces deux formes d’Eros peuvent être problématiques dans certains cas. D’un côté, il y a une recherche de rapprochement, de proximité et d’affection. De l’autre, l’important est un échange plus centré sur l’individualité et le plaisir personnel.

Traditionnellement, le second est davantage rattaché à une expérience sexuelle plus génitale ou plus mécanique, en particulier le one-night-stand. Cependant, de plus en plus d’hommes et de femmes affirment rechercher des relations sexuelles dans lesquelles ils éprouvent un sentiment d’attirance pour l’autre.

Pour conclure, prenez le temps de comprendre si ressentir des sentiments pour vos partenaires vous dérange. Si oui, pour quelles raisons? Craignez-vous de vous attacher et de prendre le risque de souffrir quand le lien s’interrompra?

S'il te plaît chéri, fais-moi mal!

Notre expert

Cette semaine, envoyez vos questions à Nicolas Leuba, psychologue-psychothérapeute FSP, thérapeute de couple, spécialiste en sexologie SSS: nicolas.leuba@femina.ch.

Le candaulisme, comment ça fonctionne?

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.