news beauté

    Quatre conseils pour une barbe au poil

    Les hipsters du monde entier l’arborent fièrement, Conchita Wurst en est devenue le porte-étendard, et il paraîtrait même que Vladimir Poutine y songe… Tout le monde ou presque a adopté la barbe.

    Publié le 
    16 Mai 2014
     par 
    Julien Pidoux
    1. Une barbe, ça se peigne. Oui, histoire de ne pas ressembler à un ours (mal léché, forcément), on se met en frais pour un vrai peigne. Et quand on dit vrai, on veut dire pas en plastique. Il générerait de l’électricité statique et ébourifferait davantage votre pilosité qu’il ne la dompterait. Donc vive le peigne en kératine, idéalement en corne de bœuf, d’un chic absolu, mais forcément plus cher. Plus abordables, les outils de la maison Kent (kentbrushes.com) sont une référence dans le monde viril de la barbe. Chaque matin après la douche et le poil bien sec, on se peigne soigneusement, de haut en bas.
    2. Une barbe, ça se soigne. Vos cheveux, vous les lavez? Et bien vos poils de barbe, c’est tout pareil, ils ont besoin d’être dorlotés pour être beaux. Alors certes, votre gel douche pourrait à la limite faire l’affaire, mais nos amis de la cosmétique ont inventé des produits adhoc au packaging rétro irrésistible. Il y a les shampoings et les conditionners, à utiliser sous la douche, et les huiles, pour s’offrir un petit massage du poil facial avant d’attaquer sa journée. Douceur et résistance assurée… Une à deux fois par semaine, votre barbe (et la peau en-dessous) appréciera même un léger gommage.
    3. Une barbe, ça se tond. Au risque de ressembler à Robinson Crusoé, il faudra tôt ou tard penser à élaguer… Quelle solution privilégier? Idéalement, le passage chez un vrai barbier, comme Wood, à Genève. Mais on arrive très bien s’en sortir tout seul avec un peu de bon matériel. Première leçon: les ciseaux, c’est risqué. Mieux vaut opter pour une tondeuse de qualité, avec niveau de tonte réglable et une bonne inclination. La moustache devrait être plus courte que le reste de la barbe. Deuxième recommandation: on rase ces poils isolés qui poussent sur le haut des pommettes et dans le cou.
    4. Vous avez des trous dans la barbe ? Pas de panique. La dernière folie métrosexuelle consiste à se faire des implants de barbe. Bon, c’est vrai que c’est un peu ridicule et que ça coûte cher, mais s’il s’agit là de votre plus grand rêve, on ne va pas vous en empêcher (vous pouvez aussi faire comme Conchita Wurst et vous appliquer une fausse barbe). Pour ceux qui n’ont que quelques petits trous au milieu de leur toison, les choses sont plus faciles, il suffit de peigner quelques poils longs par-dessus, et l’illusion sera parfaite.

    (PS: pourquoi 4 conseils d’entretien de la barbe? car 4 millimètres, c’est la longueur idéale de ce que l’on appelle «la barbe de 3 jours». CQFD.)

    A lire également
    femme à lunettes qui téléphone sur son vélo
    Le temps… on voudrait l’arrêter quand il nous fait de vilaines rides et en gagner quand il s’agit de se préparer le matin!
    O
    Piquantes, non genrées, parfois légèrement vulgaires, les senteurs de ce début d’année imposent de nouveaux codes.
    O
    Femme se démaquillant les yeux
    En matière de beauté, on finit par perdre son latin à force de lire tout et son contraire. Le point sur quelques fausses bonnes idées.
    O