Femina Logo

L’amour au temps du Covid

L’apocalypsing, cette dangereuse tendance dans nos relations amoureuses

L’apocalypsing, cette dangereuse tendance dans nos relations amoureuses

L'apocalypsing consiste à traiter chaque relation amoureuse comme si c'était la dernière.

© Getty Images

Entre les masques à porter, les rendez-vous galants à éviter et les rencontres virtuelles à privilégier, le Covid-19 a profondément bouleversé nos comportements amoureux. Les semis-confinements que nous traversons, de même que les injonctions à rester le plus possible chez soi, compliquent immanquablement les possibilités de nouer de nouveaux liens. Le risque, pour les célibataires? Avoir tendance à s’emballer (beaucoup) trop vite…

Aufeminin résume ainsi l’apocalysping: «traiter chaque relation comme si c’était la dernière et envisager quelque chose de très sérieux avec la personne que l’on vient de rencontrer». Ce terme a été médiatisé par le site de rencontre canadien Plenty of Fish, qui affirme que ce phénomène est «extrêmement courant» en 2020. La tendance serait en hausse, sans que les intéressés se rendent forcément compte qu’ils la pratiquent.

Ce cruel manque de contacts

«Un tiers des célibataires connait quelqu’un qui a fait cela, et la génération Z est très portée sur l’apocalypsing», note l’application dans son rapport annuel. Si la tendance était déjà marquée avant la crise sanitaire, cette dernière l’a propulsé sur le devant de la scène. «A cause du Covid, nous vivons dans une société qui empêche les contacts humains, cela bloque les connexions émotionnelles et physiques dont nous avons tous besoin», note la psychologue Danielle Forshee, interrogée par Refinery29.

«Et lorsque cela fait des mois que l’on n’a pas été touché ou câliné, ce manque peut nous amener à ressentir une affinité pour quelqu’un bien plus rapidement que nous le ferions habituellement.»

Bien sûr, les coups de foudre existent et il est positif de traiter chaque nouveau date comme un potentiel futur amoureux à long terme. Néanmoins, il est souvent préférable de se protéger un peu et de ne pas immédiatement envisager un emménagement dans le mois suivant, voire la déco de la chambre des futurs enfants. «Plus nous sommes isolés socialement, plus nous avons de risques de nous attacher vivement à quelqu’un, poursuit la Dr. Forshee. Nous devrions davantage nous appuyer sur nos soutiens sociaux existants (amis, famille, collègues, voisins…) plutôt que de se focaliser entièrement sur quelqu’un de nouveau.» Le bon réflexe? Planifier davantage de soirées Netflix, d’appels téléphoniques, d’échanges de lettres avec les êtres qui nous sont chers.

«Lorsque l'on parle beaucoup avec quelqu'un sur FaceTime ou via SMS, cela crée un faux sentiment de savoir qui est cette personne. À distance, nous pouvons montrer les parties de soi que l'on veut, et dissimuler le reste. On a tendance à très vite s'attacher à quelqu'un, car on a de profondes conversations avec, sans le connaître véritablement.»

Dr Danielle Forshee

Psychologue spécialisée dans les relations amoureuses

Établir une relation de confiance

Enfin, avant de vous lancer à corps perdu dans une nouvelle relation, demandez l’avis de vos proches. Êtes-vous alignés, avez-vous les mêmes attentes? N’hésitez pas à dresser la liste des valeurs qui sont capitales et d’être bien sûr que le nouvel élu de votre cœur partage les mêmes. «Tomber rapidement amoureux peut être exaltant, conclut la spécialiste. Mais assurez-vous d’avoir une relation construite sur la confiance, la communication et une véritable connexion.» Traduction: on préférera laisser passer plusieurs rendez-vous virtuels et apprendre à véritablement connaître l’autre avant de lui laisser davantage de place dans notre cœur.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E48: Comment se libérer de nos émotions négatives

Dans vos écouteurs

E47: Comment renouer avec nos passions

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné