Femina Logo

love story

Ce que le baiser dit de votre couple

Ce que le baiser dit de votre couple

«Embrasser offre en outre une plongée immédiate dans les coulisses du couple, auscultant certaines de ses dynamiques cachées au moment où les lèvres se touchent.»

© Edward Cisneros / Unsplash

Le premier baiser avec Chouchou ou Loulou, on s’en souvient, ça oui. Mais le deuxième, puis le troisième? Un peu moins. Jusqu’à ce qu’il fasse partie du paysage quotidien et devienne un réflexe, un automatisme, mignon toujours, certes, mais qu’on remarque à peine. Pendant ce temps, on veille à la qualité des relations au lit, à l’accès au plaisir, à l’égalité devant l’orgasme des deux partenaires, comme si le sexe était le seul corps-à-corps à chouchouter et la clé de voûte de la satisfaction du couple.

«C’est vrai, le baiser est finalement presque un peu tabou dans les relations stables, constate Romy Siegrist, sexologue au cabinet SexopraxiS. C’est quelque chose dont parlent peu les couples, ils questionnent rarement le degré de satisfaction qu’il leur donne et le rôle dont il est investi. S’embrasser lorsqu’on est ensemble est juste vu comme évident.»

Autoroute pour le plaisir

Pourtant, le baiser tient, discrètement, une place immense dans l’alchimie d’un duo. «Il est finalement une expérience plus intime que la pénétration elle-même», avance Romy Siegrist.

«C’est une manière d’aimer en soi, c’est déjà faire l’amour. Si l’on peut noter que les scripts sexuels des couples hétéros donnent souvent moins d’importance au baiser chez l’homme, censé être plus génital, embrasser reste une expérience d’une grande intensité pour tous les amoureux, un geste qui peut même avoir quelque chose de mystique dans les moments d’érotisme.»

Et la sexologue de rappeler que des baisers langoureux, sur la bouche ou sur les autres régions du corps, cou, poitrine ou ventre par exemple, aident à s’abandonner lors des rapports sexuels et facilitent l’orgasme en amenant une détente du périnée.

Garanti sans mensonge

Au-delà de sa fonction de déclencheur ou d’expression de l’excitation, de boosteur de libido, embrasser offre en outre une plongée immédiate dans les coulisses du couple, auscultant certaines de ses dynamiques cachées au moment où les lèvres se touchent. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que la littérature scientifique parle du baiser comme d’un baromètre du couple.

«Pourquoi a-t-on tendance à fermer les yeux lorsqu’on embrasse? Parce qu’on est là en plein dans le ressenti, explique Marie-Hélène Stauffacher, psychothérapeute et sexologue à Genève. Il s’agit d’une véritable connexion avec l’autre. Le baiser est le miroir de ce que moi et mon partenaire nous ressentons. Il signifie l’échange, la frontalité des émotions. C’est impressionnant à quel point il peut être porteur de messages. On ne peut pas mentir avec un baiser, tandis que le corps-à-corps plus génital, lui, n’est pas forcément vecteur d’une telle charge émotionnelle, puisqu’on peut trouver une lassitude à faire l’amour et y trouver malgré tout du plaisir ensemble sans pour autant livrer beaucoup de choses sur soi.»

En harmonie… ou pas

Voilà probablement pourquoi le baiser est souvent investi d’une fonction de démonstration d’attachement et de réassurance. Est-ce que tu m’aimes encore, et autant qu’avant? Est-ce que tu as envie de moi autant que j’ai envie de toi? Est-ce que je suis l’unique dans ta vie? Autant de questions classiques, récurrentes dans le parcours d’un couple, que lancent souvent incognito les lèvres invitant au baiser, ce langage instinctif des amoureux.

Celui-ci va en effet «dire quelque chose sur l’état émotionnel de la personne qui embrasse, sur son état d’esprit de l’instant, notamment sur son désir et son excitation», observe Romy Siegrist, qui parle du baiser comme «d’une danse avec l’autre». Si le partenaire n’est plus dans le rythme, s’il manque d’enthousiasme ou d’implication, c’est que, quelque part, il est aussi un peu ailleurs.

Bisou machinal

«Le baiser est avant tout le goût de l’autre, savoir où on en est dans le désir de l’autre, on détecte inconsciemment si quelque chose ne va pas», met en lumière Marie-Hélène Stauffacher. Reste à savoir quoi, et c’est là toute la difficulté du décryptage du baiser, cette communication évidente mais complexe à verbaliser, car personne encore ne dispose de logiciel pour l’analyser.

«Un petit smack de l’autre qu’on juge rapide avant de se séparer le matin peut être un petit coucou, une petite caresse pleine de tendresse, remarque la sexologue genevoise, mais s’il est fait vite, sans trop réfléchir, il peut également dire je suis avec toi mais cela n’est plus si important, je suis avec toi mais là je passe à des choses plus intéressantes. Les habitudes, les rituels sont importants dans un couple, mais il ne faut pas pour autant que cela soit le symptôme de l’ennui, qui est l’un des pires ennemis des duos.»

Le baiser révèle des non-dits sur la relation entre deux partenaires et fonctionne comme un lien puissant… mais encore faut-il qu’ils s’embrassent encore. «Avec le temps, certaines personnes se relâchent un peu au niveau de l’hygiène et tendent à moins se laver les dents, surtout les hommes comme le montre une étude américaine, fait savoir Romy Siegrist. Cela est l’un des pires ennemis du baiser et peut finir par devenir un vrai tue-l’amour. Notamment si, au fil du temps, le niveau de tolérance aux odeurs chez le partenaire n’est plus comme aux débuts où l’on fait abstraction des défauts.»

Des corps magnétiques

Bien sûr, le baiser évolue avec le temps, soulignent les scientifiques. Torride, fréquent durant les premiers mois, il devient plus normatif au fil des années «et se révèle généralement moins intense et profond chez les amoureux de longue date, sauf peut-être lors des rapports sexuels», pointe Romy Siegrist. Une évolution naturelle, qui n’a rien de catastrophique aux yeux des psychologues.

«Mais je crois que la gourmandise dans la manière d’embrasser l’autre, du moins à certains moments, demeure la marque des couples satisfaits, estime Marie-Hélène Stauffacher. Cela est le signe d’un couple complet, qui n’est pas juste parental ou amical, mais qui est aussi encore soudé par le lien charnel. Le baiser entre amoureux a souvent une dimension magnétique, c’est la marque de l’envie globale de l’autre, corps et âme.»

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Nicolas vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E41: Les pouvoirs de l'écriture et comment se lancer

Dans vos écouteurs

E40: Comprendre et pratiquer l'autohypnose

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina