Femina Logo

news mariage

Toutes les tendances mariage de 2019

Tendances mariage 2019 robe sezane

En 2019, comme depuis quelques années déjà, l’oscar de la meilleure robe de mariée va au prêt-à-porter. Balzac Paris, Pablo x Camille Rowe, The Kooples, Sézane, H&M, Laure de Sagazan x Monoprix… dans des styles tour à tour romantique, bohème, arty ou plus urbain, on ne compte plus les marques qui proposent leur vision créative du grand jour.

© Sezane

Les bagues

Avant de se passer un classique anneau au doigt, on honore la tradition de la bague de fiançailles. En 2019, on peut faire son choix dans une pléthore de styles: de la mythique bague oui de Dior Joaillerie, aux intemporels solitaires en diamant (Murat Paris, Pandora), en passant par des bagues en mode Constellation ou Versailles (Tiffany & Co, Chanel)… le choix est vaste. Le jour de la Saint-Valentin, l’acteur Orlando Bloom a demandé la main de la chanteuse Katy Perry avec une bague… marguerite, très sixties. Comme quoi, tout est permis!

Les faire-part

Le conseil de Louisa Khalfa-Elfki, blogueuse de La Mariée Sous Les Étoiles au sujet du choix de la papeterie? «La choisir en lien avec l’identité visuelle de son mariage puisqu’il s’agit du premier élément qui va donner le ton et l’ambiance aux invités!» La wedding planner de l’agence Make My Wed précise: «Cette année, on retrouve plusieurs tendances dont le minimalisme et l’élégance épurée, notamment avec l’emploi de la dorure à chaud, de la monochromie ou de grands aplats colorés.»

La robe de mariée

Dépenser plusieurs milliers de francs dans une parure que l’on portera 24 heures (et encore) est une idée clairement démodée. En 2019, comme depuis quelques années déjà, l’oscar de la meilleure robe de mariée va au prêt-à-porter. Balzac Paris, Pablo x Camille Rowe, The Kooples, Sézane, H&M, Laure de Sagazan x Monoprix… dans des styles tour à tour romantique, bohème, arty ou plus urbain, on ne compte plus les marques qui proposent leur vision créative du grand jour. Cette saison, si on veut jouer la carte de l’originalité, on mise sur la première collection capsule mariage Donatelle Godart x Tara Jarmon (dès 165 fr.), qui réunit une petite robe blanche rétro en dentelle et une architecturale combinaison pantalon. Une ode à la délicatesse.

La lingerie et les accessoires

Raffinement, voilà le mot qui vient à l’esprit à la vue de ces sous-vêtements de mariage. La dentelle est de rigueur alors que les coupes flirtent avec l’originalité: jarretière ruban bleu chez Simone Pérèle, brassière raglan chez Etam, empiècement fleurs et plumetis chez Chantelle x Elise Hameau… Une chose est sûre: on ne va pas attendre une demande pour s’offrir une de ces parures. Côté accessoires, on verra aux pieds des mariées des baskets en toile, des mules aux talons micros ou carrés. Pour ranger son iPhone, les créateurs suggèrent des clutches aux détails métalliques, un brin Courrèges, ou de petites pochettes en crochet. Pour vivre un grand jour comme celui de Jane Birkin.

L’atmosphère

Selon la photographe Jessica Amber, «les futurs époux aspirent à la simplicité et au naturel. Le concept d’elopement (de fuite), où les couples choisissent de se dire oui avec quelques témoins et membres de la famille seulement, a le vent en poupe.» Louisa Khalfa-Elfki précise: «Les couples sont à la recherche de lieux à la fois insolites et authentiques, avec du cachet et personnalisable. L’espace doit pouvoir servir de cérémonie laïque – LA grande tendance – comme de réception.»

La cérémonie laïque

Auteure de «Mon cahier mariage» (Ed. Solar), Louisa Khalfa-Elfki explique que ce moment de communion païenne, plébiscité par la majorité des futurs mariés, «peut être pensé et organisé de façon totalement personnalisable, à l’image même du couple et de son histoire.» Attention tout de même à bien choisir son officiant, «proche ou professionnel, c’est lui qui donnera le rythme et l’ambiance de la célébration». Enfin, s’il n’y a pas de durée précise à prévoir, l’idéal est toutefois que la cérémonie laïque dure 30 à 45 minutes (grand maximum 1 h) et soit ponctuée de temps forts et de rituels symboliques.

La déco

Les futurs mariés ne pourront pas se targuer d’être des originaux en privilégiant la thématique champêtre, tant elle est et continuera à être la plus répandue. Pour les néophytes, ce style bohème réunit le plus souvent faire-part en lettering, teintes de blanc, décors en bois et feuilles d’eucalyptus. Le twist 2019 serait d’y ajouter un peu plus de poésie, en choisissant des plumes. Sur Pinterest, on ne compte plus les arches de cérémonies laïques ou les tables agrémentées de roseaux. Attention aux allergies des invités! La nouveauté se profilerait davantage avec la tendance folk gipsy qui convie l’énergie mexicaine (attrape-rêves aux rubans chamarrés, lampions fluo, tapis aux motifs mayas, etc.). Précision: les photophores crânes sont strictement interdits!

Les fleurs et les couleurs

Pour s’harmoniser avec le gâteau herbier (lire ci-contre), les fleurs – sans grande surprise – sont toujours invitées à la fête. Cette année, le bouquet de la mariée se compose de dahlias, tournesols, pivoines, succulentes ou chardons. Le must de la saison? Opter pour des fleurs en papier qui décoreront le photocall, les chemins de table et même le candy bar, ce bar à bonbons tellement régressif. Côté teintes, les couleurs inspirées de la nature scandinave (pêche, gris chaud ou dusty blue) invitent à prendre de la distance avec les sempiternels blancs et ivoire. Autres tons qui se démarquent en 2019, les jaunes: ocre, moutarde, safran, cumin… se marient à la perfection avec les nuances de vert, la sauge en particulier. Prêts pour de nouveaux accords?

Le dessert

Après la pyramide de fromages, voici venu le gâteau herbier. En déco, l’herbarium s’invite depuis quelque temps dans nos maisons et la tendance débarque dans les grandes cérémonies. Ce dessert de mariage a été imaginé par la cheffe californienne Lori Stern qui revisite le gâteau de mariage à l’américaine, très souvent orné de fleurs bohèmes fraîchement coupées. Instagrammable à souhait!

En images: Chiara Ferragni s'est offert le mariage de nos rêves

La lune de miel

Afin de boucler la boucle, «les mariés recherchent un voyage extraordinaire qui combine détente et aventure», analyse Sabrina Carmoun Laribi, directrice de l’agence InterHyve Travel. Elle ajoute: «Avec sa magnifique plage de Unawatuna, le Sri Lanka est la destination favorite de 2019.» Viennent ensuite les anti farniente road-trips en Californie (glamper – pour camping glamour – à Ventana Big Sur), puis Bali et ses hébergements éco-responsables. Le coup de cœur de la voyagiste? «Un combiné safari-plage à Zanzibar, en Tanzanie, sublime!» Les petits budgets craqueront pour une mini-honeymoon intimiste en Europe: les Casa Cook, sur l’île de Kos, Granja, à Ibiza ou Roches Rouges, à Saint-Raphaël figurent au classement des plus beaux hôtels selon les publications «AD Évasion» et «Condé Nast Traveller».

La mise en beauté

Dans un souci organisationnel, et surtout si l’on a un appartement trop petit pour accueillir tout un «staff mariage», on peut opter pour un lieu qui regroupe tous les besoins esthétiques de la mariée. A l’image d’Almène, une ancienne laiterie d’Ardon transformée et aménagée dans les moindres détails en maison de beauté. En plus de son salon de coiffure, son atelier maquillage et soin du visage (essai et jour J dès 420 fr.), le concept, novateur en Suisse, propose des accessoires cheveux faits mains par des artisans. Ce petit havre de paix comporte enfin un showroom de robes de mariées et un escalier d’époque… le bon spot pour commencer le marathon photo?

Le shooting photos

À la question: «Quel type de clichés retenir en 2019?» la Romande Jessica Amber répond sans trop hésiter: le «moody mood». «Avec ses images sombres ou chaudes, qui jouent avec la lumière, les ombres et les émotions, ce style s’est peu à peu imposé dans le domaine de la photographie de mariage. Cette tendance n’oublie pas de mettre à l’honneur le lieu de la cérémonie, cela peut être une vieille ferme, un hangar ou encore une guinguette.»

Quelques conseils de la pro:

  • Toujours recourir à une maquilleuse professionnelle
  • Organiser une séance avant le mariage afin d’être certain de réussir les photos le jour J: «L’occasion de se mettre à l’aise et de voir comment travaille le photographe»
  • Choisir un photographe qui nous ressemble vraiment permet de réaliser tout ce qu’on a en tête
  • Booker le photographe de ses rêves très vite. «Certains artistes peuvent avoir un an et demi d’attente!»
  • Définir un budget photos car il faut compter de 500 à 5000 fr. par jour et par photographe. «Ce qui va les différencier? Leur matériel, leur expérience, leur talent, leur statut (amateur ou professionnel), etc.»

On pourra (bientôt) louer ce van photomaton pour immortaliser nos plus beaux moments

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.