Femina Logo

news people

#MaintenantOnAgit: quand les actrices françaises s'engagent

Groupe actrices liberation instagram 0

Aïssa Maïga: «On a traversé une année incroyablement riche en matière d'accélération des prises de conscience.»

© Instagram liberationfr

A la veille de la 43e cérémonie des Césars du 2 mars 2018, et après le lancement de l’opération «Ruban Blanc» en soutien aux victimes d’agressions et de harcèlement, une centaine de personnalités françaises se sont associées à la Fondation des Femmes, pour une campagne uppercut, #MaintenantOnAgit.

Parce qu’elles ont subi des attaques misogynes ou des violences sexuelles, inspirées par le Time’s Up américain, Julie Gayet, Vanessa Paradis, Lauren Bastide ou Aurélie Saada (du groupe Brigitte), ont lancé un appel aux dons le 27 février 2018, dans une tribune publiée dans «Libération».

Des signataires remontées

Une chose est sûre: le collectif ne gardera par sa langue dans la poche. Selon elles, quand elles sont «mal accompagnées, les femmes sont vulnérables face à la justice.» Aïssa Maïga rappelle: «on a traversé une année incroyablement riche en matière d'accélération des prises de conscience», quand à Anna Mouglalis, elle espère: «J'aimerais que ça ne reste pas juste un élan.»

Le but de la campagne? Récolter 1 million d’euros pour les associations d’aide aux victimes, afin «qu’aucune n’ait plus jamais à dire #MeToo».

Un hashtag à retenir

Pour mobiliser un maximum de personnes, le hashtag #MaintenantOnAgit a été créé afin de sensibiliser le public. Et les hommes ne sont pas en reste. Parmi les signataires masculins, on relève notamment l’animateur Mouloud Achour ou le réalisateur Cédric Klapisch. Après la parole libérée et la dénonciation du machisme à la Wenstein, place donc aux actes.

Et à la question que tout le monde se pose… Non, Catherine Deneuve n’a pas rejoint le mouvement.

Liberté d’importuner: les réactions de 5 Romandes

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.