Femina Logo

couple

Les sites de rencontre produiraient des mariages plus solides

Couple inter culturel rues amour heureux

L'application Tinder enregistre plus de 12 millions de «matchs» par jour.

© Getty

Il fut un temps où, afin d’obtenir un rendez-vous galant, les demoiselles laissaient tomber leur mouchoir sur le sol avec une fausse désinvolture, espérant qu’un damoiseau le ramasse. Plus tard, ces mêmes messieurs ouvraient les portes, proposaient galamment leur parapluie et arpentaient les soirées dansantes, à la recherche d’une cavalière. Ça, c’était avant. L’amoureux moderne, il «swipe».

Immédiatement, les cyniques fronceraient le nez, décrétant que le romantisme «est mort» et que les liaisons nées dans l’univers des «matchs» et des «likes» sont aussi superficielles qu’illusoires. Toutefois, selon une récente étude menée par la revue «MIT» et publiée le 10 octobre 2017, ces incrédules auraient totalement tort: il semblerait que les mariages produits par nos petits cupidons numériques soient plus stables que ceux des personnes s’étant rencontrées de façon traditionnelle.

«En se penchant sur la force des liens du mariage, la recherche a prouvé que les couples mariés s’étant rencontrés en ligne se séparent moins souvent que les autres. Et cela pourrait potentiellement représenter un véritable bénéfice pour la société.»

Une optique de découverte

Si l’étude n’admet pas encore de statistiques élaborées, elle établit toutefois une tendance flagrante.

Les algorithmes ne s’intéressent pas au milieu social ou culturel des internautes. Ainsi, des inconnus qui ne se seraient jamais croisés sans un coup de pouce technologique, se retrouvent l’un en face de l’autre, après avoir ressenti une «connexion» prometteuse par discussion virtuelle.

Et puisque de nombreux adeptes de ces plateformes rêvent (plus ou moins secrètement) d’y dénicher l’âme sœur, ils espèrent évidemment beaucoup de ce premier rencard. Cet état d’esprit curieux et ouvert les pousserait à découvrir véritablement la personne rencontrée, à sonder son caractère, ses attentes, et à considérer ses défauts. Sans crainte, le couple potentiel aborde des points essentiels et teste l’alchimie qui naît (ou pas) entre eux: de toute façon, la pression est moindre, puisqu’il leur suffirait de se remettre à «swiper» sur leur Smartphone si le rendez-vous les déçoit. Rappelons que Tinder enregistre plus de 12 millions de «matchs» tous les jours…

Plus de relations interculturelles

En plus de produire des liens plus forts, les sites de rencontre favorisent également les mariages «interraciaux»: les chercheurs soulignent que la timide croissance des unions interethniques aurait connu une accélération remarquable depuis l’avènement des entremetteurs technologiques.

«Les personnes qui se rencontrent en ligne sont la plupart du temps de parfaits inconnus, expliquent les meneurs de l’étude, Ortega et Hergovich. Et quand les gens entrent en contact de cette manière, ils créent des liens sociaux autrefois inexistants», étoffent et diversifient leurs réseaux, ce qui leur donne accès à d’autres nouvelles personnes, etc.

Voilà qui contredit largement les préjugés dont souffraient les sites de rencontre: Cupidon, en ayant eu marre de trimballer arc et flèches moyenâgeuses, c’est apparemment reconverti en informaticien féru de codes et d’algorithmes. Et on l’en remercie!


© MIT Technolgy Review

A lire aussi:
Témoignages: «J'ai trouvé l'amour sur Tinder»
Rencontres: quand l'amour surgit dans les transports publics
Combien de temps attendent les couples avant de se dire «oui»?

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.