Femina Logo

On la retrouve dans…

30 ans après son premier album, la mythique interprète de «Tout c’qui nous sépare», «Natalie Wood» ou «Avant qu’il ne soit trop tard» revient avec l’album «Imparfaite» (Washi Washa/Warner, 2017). Elle en signe tous les textes, dont le réalisme poétique s’articule avec une musique composée par Romane, guitariste de jazz swing, et les arrangements de Jean-Christophe Urbain, membre du groupe Les Innocents, qui l’avait initiée à la chanson dans les années 80. Chaleureux et jazzy à souhait. Concerts en Suisse prévus dans le courant de l’année.

Son smartphone

Ma photo la plus tendre Mon fils et moi à Noël dernier, tous les deux affichant le même sourire.

Le SMS que je conserve Presque tous.

Mon dernier coup de fil Pour avoir un code de porte

L’émoticône la plus utilisée La petite danseuse en robe rouge qui fait olé!

Sa valise

Vite bouclée ou casse-tête? Sans logique, surtout! Gros pulls pour la Corse et tennis blanches pour crapahuter… Du coup je rachète sur place. Nul!


©Getty Images

Objets incontournables Carnet et feutres aquarellables, smartphone, et un grand foulard qui fait office de tout.

Un parfum Féminité du Bois, de Serge Lutens.

Un livre Celui que je n’ai pas encore lu.

Un incident A l’aéroport de Nice, je me suis trompée de terminal alors que j’étais déjà en retard… Course effrénée, engueulade avec le personnel... Je vous laisse imaginer!

Au retour, 2 fois plus pleine? Oui, de petits cailloux, bois flotté, étoffes, vaisselle locale, carnets, feuilles séchées…

Sa vie intérieure

Ce qui me ressource Mes cours de danse et barre au sol, indispensables à ma forme physique et mentale. Sinon, la mer, la mer et la mer.

Un récent petit bonheur La soirée du jour de l’an: toute simple, chez moi, avec plein d’amis entassés, beaucoup de champagne et de bonnes choses à manger… Et Stevie Wonder qui chante!

La chanson qui me bouleverse «Les vacances au bord de la mer», de Michel Jonasz.

Ce que je fais par amour Attendre. Rester.

Ce qui me met en colère L’indifférence.

Sa ville

Le parc où je déambule Je n’aime pas tellement les parcs, ça me déprime! A la limite, le Luxembourg, avec ses ruches et ses joueurs d’échecs.

Mon adresse bien-être Chez mon amant.

Mon magasin préféré Gibert Jeune, un fourre-tout de livres neufs et d’occasion où je passe certains samedis après-midi à fouiner.

Mon bistrot En bas de chez moi, dans le XXe, à lire la presse, écrire ou rêver à l’ombre des grands arbres.

Une anecdote historique que j’aime A l’époque, Lutèce était ensevelie dans des boues pestilentielles, d’où ce nom de «Lutum», qui veut dire «boue» ou «vase», en latin. Les habitants ont préféré l’appeler Paris du nom de Pâris, fils de Priam, le roi de Troie.

Mon quartier préféré L’île de la Cité et Saint-Michel en face: ils sont pour moi le Paris des cinémas d’art et d’essai, des écrivains…


©Getty Images/iStockphoto

A lire aussi:
Les petits secrets de… Anne Sila
Les petits secrets de… Christophe Maé
Les petits secrets de… Olivia Ruiz

Podcasts

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Dans vos écouteurs

E8: Mieux s'organiser, pour tirer le meilleur de chaque journée

Bullet journal, méthode d'Eisenhower, anticipation, quête de perfection... la coach Caroline Moix nous parle d'organisation, pour nous aider à accorder davantage de notre temps à ce que nous aimons vraiment.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.