news loisirs

    Quels sont les meilleurs téléphones pour photographier?

    Pour nombre d’entre nous, les smartphones sont devenus nos nouveaux appareils photo. Faciles à transporter et à dégainer, ils témoignent, sur les réseaux sociaux, de notre regard sur le monde. Mais lequel choisir pour bénéficier des meilleures aptitudes en photographie? Les conseils d’une spécialiste et revue des meilleurs téléphones du moment.

    Publié le 
    13 Octobre 2016
     par 
    Nicolas Poinsot

    Hier, c’était le poids des mots. Aujourd’hui, c’est le choc des photos. En 2016, les réseaux sociaux les plus en vogue sont ceux qui mettent l’image au cœur de leur concept. Instagram, Snapchat, Vine, Periscope, ces plateformes misent sur le visuel et nécessitent de facto un smartphone plutôt doué en photographie, à la fois pour profiter de tout leur potentiel et pour maximiser l’impact des publications. La bonne nouvelle? Nos téléphones ont énormément progressé dans ce domaine, au point de faire de l’ombre aux appareils photo compacts numériques qui régnaient en maître durant les années 2000.

    Un smartphone n’est pas un reflex

    Et nombre d’entre eux présentent des compétences plus que satisfaisantes pour réaliser de très beaux clichés. «Il faut juste garder à l’esprit qu’un smartphone ne pourra pas offrir un rendu comparable à celui d’un reflex», souligne Florence At, photographe et co-auteur du livre «Tu n'utiliseras point le flash automatique - Les 365 lois de la photographie» (Ed. Dunod, 2015). «Un téléphone ne permet pas de donner la même profondeur de champ (la capacité à installer un flou d’arrière-plan pour faire ressortir le sujet de l’image, ndlr), mais il a un avantage certain sur ses aînés plus spécialisés: fonctionner comme le polaroïd d’antan, qui permettait d’obtenir et de partager instantanément un cliché. Un avantage évident pour s’inscrire dans une utilisation typée réseaux sociaux

     

     

    Mais alors, comment bien choisir son «photophone»? Les fabricants de téléphones ont en effet récemment eu tendance à nous abreuver d’un vocabulaire technique parfois trop corsé, emprunté à la photographie pure et dure (mégapixel, capteur, autofocus, focale, ouverture…), au risque de perdre les consommateurs en route. Tiens, les fameux millions de pixels, souvent objets d’une surenchère effrénée pour épater le client, que faut-il en penser?

    Pour une utilisation visant à faire visualiser les images sur un écran d’ordinateur entier, une définition de 15 mégapixels est largement suffisante, précise Florence At. Et s’il s’agit de clichés principalement lus sur l’écran d’un smartphone, une définition moindre n’est même plus un problème.

    Focus sur la taille du capteur

    Autres considérations utiles? L’ouverture maximale d’un objectif peut être un bon révélateur de sa qualité: en général, plus il laisse entrer de lumière, meilleure est son optique. Une ouverture qui se rapproche du chiffre 1,8 est considérée comme grande, tandis qu’un objectif affichant 4, ou 5,6 s’avérera moins lumineux. La taille du capteur, ce rectangle remplaçant la pellicule d’autrefois et qui va recevoir l’image pour la traiter, est également essentielle. Plus un capteur est grand, plus il est à même de retranscrire les détails et d’obtenir des fonds flous. Bref, assez bavardé technique, et si l’on regardait de plus près les meilleurs téléphones du moment pour photographier?

    1. iPhone 7 plus, pour la photo en mode jeu d’enfant

    Grande nouveauté par rapport à ses prédécesseurs et à l’iPhone 7 normal: l’arrivée d’un double capteur dorsal sur le boîtier. Deux objectifs côte à côte, donc, procédé ayant fait son apparition chez les constructeurs au cours de ces derniers mois, et dont les avantages théoriques seraient de créer de la profondeur de champ. Autre point intéressant, ces lentilles n’ont pas la même focale (l’angle de la prise de vue). L’une de 28mm, classique pour les téléphones, est plutôt de type grand angle, tandis que la seconde, de 56mm, une focale bien plus rare pour un photophone, est plutôt vouée aux portraits. L’intérêt de cette dernière est de ne pas déformer les visages dans les bords de l’image, comme le fait souvent un objectif grand angle utilisé pour portraiturer. Quant à la gestion des couleurs, elle est excellente. L’iPhone 7 plus, affichant 12 mégapixels, s’affirme ainsi comme un candidat de choix pour aborder sérieusement la photographie. A une nuance près: l’interface simple et chaleureuse de son appli photo, offrant une expérience des plus zen, n’offre cependant pas de mode manuel. Bémol que les photographes aguerris pourront trouver rédhibitoire. Ah oui, autre nuance, de taille: le prix de la bête…

    2. LG G5, pour la photo en mode ultra-large

     

     

    Une photo publiée par dolev elad cohen (@doelco) le

     

    Son prédécesseur, le G4, avait déjà séduit les amoureux de la photo avec de solides arguments: belle qualité d’image, capteur de 16 mégapixels, autofocus réactif, stabilisation optique permettant d’éviter les bougés intempestifs au moment de la prise de vue… Mais le G5 ne vient pas avec les mains vides, proposant des innovations qui pourraient (presque) légitimer son prix supérieur de 200 francs. En particulier son double capteur, le premier à équiper un smartphone en 2016. Outre l’objectif de 28mm, la partie dorsale du terminal s’enrichit d’un second plutôt destiné aux clichés en très grand angle. Sa focale de 10mm fera ainsi du G5 le photophone préféré des amateurs de paysages et d’images d’architectures.


    A lire aussi:
    Elle s'offre un shooting façon mariage... après avoir été embauchée!
    Humour et photographie: les «dad bod» mis à l'honneur
    Une artiste photographie le body-shaming dont elle est victime


    3. Samsung Galaxy S7, pour la photo en mode perfection

    Dernier vaisseau amiral de la firme sud-coréenne, le S7 a mis la barre très, très haut en matière de photo. Au point de passer, chez la plupart des experts, pour la nouvelle référence des photophones sous Android. Les raisons? Une optique de précision, un autofocus toujours opérationnel même en basse lumière, et une capacité à produire des photos quasi parfaites lorsque la luminosité est devenue difficile. Samsung a pour cela dû revoir le nombre des mégapixels à la baisse (12 contre 16 pour le S6), mais la richesse des détails est préservée grâce à un traitement d’image plus abouti. Sans parler de l’écran amoled, l’un des plus réussis du marché.

    4. Microsoft Lumia 950 XL, pour la photo en mode expert

     

     

    Une photo publiée par Deepak (@deepakkhoenie) le

     

    Nokia a été absorbé par le géant américain, mais de beaux restes subsistent. Parmi lesquels les capteurs photo d’une taille supérieure à la moyenne pour un téléphone, garants d’une grande richesse de détails. Autre héritage fort sympathique, les objectifs sont réalisés en collaboration avec Carl Zeiss, un fabricant d’optique considéré comme mythique chez les photographes. Le pedigree technique présent dans le dernier Lumia 950 XL est donc à ne pas négliger. D’autant plus que l'appareil offre une interface très complète pour les amateurs de réglages manuels, à la manière de ce que l’on trouvera sur un reflex. Seul détail qui pourrait faire hésiter: il fonctionne sous Windows 10 Mobile, un système propre à la firme de Bill Gates et pas aussi bien fourni qu’iOS ou Android en termes d’applis compatibles.

    5. Huawei P9, pour la photo en mode légende

    Encore peu connue en Suisse, la société chinoise Huawei propose pourtant des smartphones de plus en plus haut de gamme, tel le P9, qui vient taquiner les moguls du genre sur leur territoire. Et l’outsider ambitieux n’a pas oublié d’avoir des atouts poids lourds. A commencer par son appareil photo, dont le double objectif est signé Leica. Leica? Un nom qui fait rêver dans les rangs des photographes, tant les produits de la firme allemande font dans la qualité stratosphérique. Le second capteur est ici spécialement voué aux clichés en noir et blanc, et forcément les résultats sont là: aucun smartphone ne peut rivaliser avec le P9 question image monochrome. Pour ce qui est des photos en couleurs, c’est également de très haut vol, avec un rendu des couleurs naturel et un peu plus froid que chez ses concurrents asiatiques.

    6. Sony Xperia XZ, pour la photo en mode artillerie lourde

     

     

    Une photo publiée par (@jiung_liang) le

     

    Sony fabrique d’excellents appareils photo, et cela se ressent jusque dans ses smartphones. Son XZ ose d’ailleurs une fiche technique vraiment impressionnante, même si le capteur de 23 mégapixels semble un peu trop musclé pour une surface si étriquée. Ce qui éblouit, surtout, se trouve du côté de son autofocus: ultra-rapide, celui-ci est également doté d’une technologie anticipant les mouvements du sujet photographié. Difficile dès lors de se retrouver avec des clichés flous…

    A lire également
    Trois adresses gourmandes et étonnantes à tester ce week-end, histoire d'oublier le vent et la neige!
    O
    Activités sportives, restos et hôtels coups de cœur ou encore festivals de musiques à ne pas manquer... toutes nos idées pour passer un hiver au top!
    O
    Tous les «Potterheads» vont avoir envie de se ruer sur cette nouvelle adresse fantasmagorique!
    O
    En Suisse
    Le site internet a sélectionné les 10 meilleures tables de Suisse romande.
    O
    News loisirs
    Tous les «Potterheads» vont avoir envie de se ruer sur cette nouvelle adresse fantasmagorique!
    O
    chamonix nuit étoiles MOnt-Blanc
    Voyage
    La station dévoile une foule de nouvelles adresses pour ceux qui veulent faire rimer zénitude, plénitude et… altitude.
    O
    × Je m'abonne abonnements