Femina Logo

Réseaux sociaux

L'édito de Sonia Arnal: J'en fais tout un fromage!

Edito Sonia Arnal

«En déroulant mon fil pour trouver davantage d’arguments sur la polémique du jour, je suis tombée successivement sur un tuto pour apprendre à recycler les restes de la raclette de la veille en cake salé, puis sur une recette de tartiflette en soufflé...»

© Ludovic Andral

J’étais là, à chercher une idée d’édito. Vous savez comment c’est dans ces cas-là, on se ment à soi-même et on va faire un petit tour sur les réseaux sociaux sous le prétexte fallacieux que le prochain débat de société est en train d’y naître et qu’il fera un très bon point de départ. Alors que si on est sincère, on sait bien que le fameux petit tour n’est là que pour nous distraire d’une tâche à accomplir qui nous pèse et nous aider à oublier qu’il va bien falloir s’y mettre.

Cela dit, ça a bien commencé, il y avait en effet controverse sur la question de savoir s’il est sexiste de dire d’une journaliste qu’elle est «amoureuse de Pierre Maudet comme une jeune fille est amoureuse de Justin Bieber». Certains arguant du fait que c’est plus condescendant et paternaliste que franchement sexiste et que, depuis metoo, on voit de l’oppression genrée partout.

Dans l’autre camp, on soulignait que personne ne dirait jamais d’un homme qu’«il est amoureux de Lisa Mazzone comme un jeune homme est amoureux de Greta Thunberg» (je résume en caricaturant), les plus retors s’étonnant qu’il y ait encore des jeunes filles amoureuses de Justin Bieber en 2019 et jetant par là le soupçon d’un univers culturel légèrement obsolète chez le politicien. Bref, la controverse avait le mérite d’être à la fois intéressante et distrayante.

Facebook, réseau sexiste?

Je me voyais bien recenser tout ça pour vous, y réfléchir et livrer ici le sel de ma pensée avec le sérieux et l’aplomb idoines. Ça m’intéressait.

Mais manifestement, Facebook en a décidé autrement, estimant que la cuisine, qui franchement ne me fascine pas plus que ça, était beaucoup plus à ma portée.

En déroulant mon fil pour trouver davantage d’arguments sur la polémique du jour, je suis tombée successivement sur un tuto pour apprendre à recycler les restes de la raclette de la veille en cake salé, puis sur une recette de tartiflette en soufflé et, enfin, sur un truc absurde pour l’apéro, le bateau fromage, qui consiste à creuser un pain de mie après l’avoir coupé en deux, de faire couler une sorte de fondue dans les trous ainsi créés et d’y tremper en dip tout plein de choses, dont du pain et des légumes.

J’ai pensé que les algorithmes me prêtaient une relation particulière et exclusive avec le fromage fondu, mais non, même pas. Droit derrière j’ai eu: «Ma technique pour des œufs brouillés imbattables». J’ai au moins tiré de cette mésaventure une conclusion définitive et sans appel: Facebook est clairement sexiste.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Sonia vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina