Femina Logo

Ce mercredi 8 mars 2017, c'est la Journée internationale des droits des femmes. Partout dans le monde, comme en Suisse, des actions sont organisées pour défendre l'égalité des droits entre les femmes et les hommes. Salaires, emploi, chef de famille monoparentale; ces graphiques montrent bien que des inégalités ne sont toujours pas résolues.

Pressedd s’est intéressé à la visibilité des femmes, dans une infographie compilant le top 100 des personnalités de la culture et des médias en 2016. On constate que seulement 33 femmes sont représentées. Beyoncé arrive en en 7e position.

Sur une autre image, on peut déplorer que sur le top 100 des personnalités politiques de 2016, uniquement 22 femmes soient mentionnées. En tête du top 10 des femmes politiques les plus médiatisés, on retrouve Hillary Clinton avec 42 380 citations.

Quant à l’Insee, elle s’est penchée sur une illustration qui dénonce les plus grandes inégalités hommes femmes. En France, le salaire net annuel moyen des cadres est de 41 967 euros pour une femme, contre 53 294 pour un homme. Les femmes sont par ailleurs à 12% des cheffes de famille monoparentales versus 2,4 pour un homme.

Hiscox, qui soutient l’entreprenariat au féminin, a publié en 2016 cette infographie sur les différences hommes femmes dans la sphère directionnelle. 35% des femmes s’estiment malheureusement moins compétentes que les hommes et 1 femme sur 2 prend moins de 30 minutes pour luncher ou ne s’arrête simplement pas du tout durant une journée de travail!

«Femmes: le calendrier des inégalités salariales en Europe»: voilà un sujet qui nous concerne toutes! Et les résultats sont consternants: en Suisse, les femmes travaillent bénévolement à partir d’octobre


A lire aussi:
(in)égalité salariale: où en est-on en Suisse?
Journée des Droits de la Femme: ce qu’en disent nos #FemmesFemina
Suisse romande: où se mobiliser pour la journée du 8 mars?



Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.