Femina Logo

Société

Géraldine Savary: «Le supplice des bouchons»

Edito Geraldine Savary redactrice en chef Femina

«Dans l’habitacle, pendant ces heures qui s’étirent aussi lentement que le cortège luminescent des capots, on s’occupe comme on peut.» - Géraldine Savary

© ELSA GUILLET

À Pâques, Jésus passe des heures sur la croix, et nous dans les bouchons. Oui, parce que beaucoup d’entre nous sont allé-e-s cueillir un peu de soleil dans le Sud ou les dernières neiges en montagne. Pour le soleil, c’était raté. Les bouchons par contre n’ont pas manqué, entre les éboulements, les accidents, le tunnel du Gothard engorgé.

De retour dans des bureaux délicieusement calmes, je me disais que décidément les embouteillages pourrissent ces jours de congé qui devraient être des moments consacrés à la détente et à l’amour du prochain. Premier écueil: planifier le moment où prendre la route (avant, il y a la discussion houleuse de savoir s’il faut opter pour le train, mais nous y renonçons par manque de place). Le monde (le nôtre) est divisé en deux camps d’itinérants: les adeptes du départ en début d’après-midi, avec l’avantage d’éviter les heures de pointe. Dans ce scénario, il faut rentrer vite du travail, faire sa valise dans la foulée, ranger la maison, nourrir les bêtes, arroser les plantes, remonter la lessive. Et hop, trente minutes de retard par-ci, trente minutes de retard par-là, direction l’enfer des colonies de voitures. L’autre stratégie consiste à partir beaucoup plus tard, en pariant sur le fait que vous serez les seul-e-s à vous croire supermalins. Inconvénient: très vite, les un-e-s ont faim, les autres font semblant que non, «exclu qu’on s’arrête pour acheter des Pringles à la station». En général, à cette heure, les enfants sont irascibles, même les iPhone n’arrivent pas à les calmer, et vous êtes plus d’un à avoir eu la même idée.

Taylor Swift en duo avec une scie

Donc, vous êtes coincé-e-s. Dans l’habitacle, pendant ces heures qui s’étirent aussi lentement que le cortège luminescent des capots, on s’occupe comme on peut. Les un-e-s veulent écouter Forum ou France Culture, les autres de la musique. Au bout de deux heures, même Taylor Swift a l’air d’être en duo avec une scie. On se chamaille sur l’itinéraire: rester sur l’autoroute, rentrer à pied, monter dans la quatre-quatre de l’inconnu de devant? Ou suivre les conseils du GPS, au risque de se retrouver toujours à la queue leu leu mais sur un chemin de terre?

Y a-t-il une solution? Non, à moins de rester chez soi, à ranger les placards, le garage et la cave. Les familles résistent-elles à l’enfer des bouchons? Oui. Aucun bambin n’a été abandonné sur une aire d’autoroute pendant les vacances de Pâques. Quant aux couples, il semblerait que certains en aient profité pour pimenter l’escapade. Les hôtels de Chexbres et de Montreux étaient pleins, la veille du Vendredi-Saint.

Géraldine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E94: Les bienfaits du jeu vidéo sur notre épanouissement

Dans vos écouteurs

Tout va bien E89: Comment mieux comprendre nos rêves

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné