Femina Logo

news société

Genève: une chaîne humaine contre la violence conjugale

Genève: une chaîne humaine contre la violence conjugale
© iStock

Le 25 novembre 2015 a lieu la Journée mondiale contre les violences faites aux femmes. Une date qui marque le début de 16 jours d’activisme ponctués par diverses initiatives dans le monde entier, dont l’une d’entre elles se déroulera le 28 novembre 2015 à Genève.

«Asseyez-vous contre la violence conjugale»

Pour l’occasion, l’association Solidarité Femmes et le Club Soroptimist Genève-Fondateur nous invite à nous asseoir contre la violence conjugale le samedi 28 novembre 2015 à 15h sur le banc de la Treille en ville de Genève. Mesurant 120 mètres de long, il serait l’un des plus grands bancs en bois au monde. Elise Jacqueson Maroni, responsable communication de l’association Solidarité Femmes, espère faire asseoir plus de 300 personnes vêtues d’un t-shirt orange (offert sur place) et ainsi enregistrer le record sur recordsetter (le concurrent de Guinness book). Le cinéaste Richard Dindo, caméra en main, ne manquera rien de l’évènement.

Le monde en orange

Les deux organisateurs n’ont pas choisi la couleur orange au hasard. C’est une manière de se rallier à l’initiative «Orange the world» lancée par le Secrétaire général de l’ONU. Et même le Jet d’eau adoptera un ton orangé pour l’occasion!

8000 genevoises

«Près de 8000 femmes seraient victimes de violences physiques et/ou sexuelles dans le canton de Genève» explique Elise Jacqueson Maroni. Soit une femme sur dix actuellement. Des chiffres qui ne tiennent pas compte des formes de violence plus sournoises telles que la violence psychologique ou économique.

Toutefois, sur cette estimation de 8000 femmes, «environ 3000 seulement sont aidées chaque année!». Pour cette raison, Solidarité Femmes œuvre quotidiennement à faire connaître ses actions. Le but: propager l’information pour inviter les victimes restées dans l’ombre à sortir du silence. «Un jour, une femme a lu notre flyer et ça a été l’élément déclencheur, elle s’est décidée à parler» raconte Elise Jacqueson Maroni. L’évènement du 28 novembre s’inscrit dans cette vision d’information et aussi de sensibilisation à un large public, car l’entourage professionnel et familial des victimes ont un rôle important à jouer. Tout le monde est donc concerné par ce fléau qui s’inscrit comme la cause de mortalité la plus importante pour les femmes âgées de 19 à 44 ans. Tout le monde a donc sa place sur ce banc!

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina