Femina Logo

news société

Fin des «cadenas d'amour» à Paris

Fin des «cadenas d'amour» à Paris

Le Pont des Arts, qui enjambe la Seine et offre une des plus belles vues de la capitale, est connu du monde entier pour ses milliers de «cadenas d'amour».

© AFP Photo/Patrick Kovarik

«C'est un peu idiot et dommage», regrette Jean, 57 ans, qui déambule bras dessus bras dessous sur la passerelle avec Marion, 42 ans, sa «compagne illégitime». «C'est tout un symbole de déposer un cadenas pour sceller son amour sur ce pont, ici à Paris, la ville des amoureux», croit ce touriste marseillais.

Le Pont des Arts, qui enjambe la Seine et offre une des plus belles vues de la capitale, est connu du monde entier pour ses milliers de «cadenas d'amour» que les couples viennent fixer le long du parapet, avant de jeter la clé dans le fleuve. De l'Europe de l'Ouest à la Chine, en passant par la Russie, les «cadenas d'amour» ont essaimé un peu partout au grand dam des pouvoirs publics qui doivent gérer le patrimoine.

Un engouement que peinent à comprendre Alexandra et Gautier, 26 ans tous les deux, préférant «faire des voyages assez souvent, se montrer (leur) amour tous les jours» et faire des selfies plutôt que de déposer un cadenas sur un pont certes mythique mais déjà endommagé. «C'est pas ça qui fera durer notre couple pour l'éternité», disent-ils avant d'ironiser à propos de ceux qui s'y adonnent autour d'eux: «Si les cadenas sont retirés la semaine prochaine, ça ne servira à rien d'en mettre un maintenant», plaisante Gautier.

Allégé de 45 tonnes

«Dégradation du patrimoine, risque pour la sécurité des visiteurs»: la mairie de Paris a décidé de retirer définitivement les cadenas du Pont des Arts à partir du 1er juin 2015. L'an passé, une partie du grillage de la passerelle s'était effondrée, sans faire de victime, sous le poids du métal.

«On va retirer près d'un million de cadenas, soit 45 tonnes», explique Bruno Julliard, premier adjoint au maire de Paris, qui déplore «cette laideur». La mairie va dans un premier temps remplacer des grilles et panneaux en bois par des «œuvres de plusieurs artistes» avant d'installer «des panneaux vitrés» à partir de l'automne, a-t-il précisé.

Pour l'heure, seules quelques affichettes sur les lampadaires du Pont des Arts informent le public de sa fermeture lundi pour une semaine, le temps de procéder à des travaux. «Il n'y a aucun policier, aucun agent, aucune information qui nous dit que c'est interdit de mettre un cadenas», s'étonne Guillermo, un Argentin de 33 ans, qui s'apprêtait à déposer le sien. «On pourrait ramasser tous les cadenas et les rassembler, en faire une sorte de statue ou de monument», suggère le jeune homme, qui voulait offrir la clé du cadenas à sa nouvelle petite-amie, qu'il «espère épouser».

Pour Vincent Jouaneau, guide qui accompagne deux couples philippins, il est «hors de question de prévenir les groupes». «Les prochains, je les emmènerai sur le Pont Neuf», à quelques dizaines de mètres, déposer leurs cadenas «autour de la statue d'Henri IV», plaisante-t-il.

Un scénario que la mairie de Paris a déjà anticipé: «Nous allons mettre en place un dispositif similaire sur le Pont de l'Archevêché», derrière Notre-Dame, autre endroit ciblé par les couples, prévient Bruno Julliard. «Nous souhaitons que Paris reste la capitale de l'amour et du romantisme», dit l'élu, annonçant une campagne prochaine de sensibilisation invitant les amoureux à témoigner de leur amour autrement, pourquoi pas en faisant des «selfies».

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina