Femina Logo

news société

#FeminaOpinion: non Messieurs, la femme parfaite ne se résume pas à un physique

#FeminaOpinion: non Messieurs, la femme parfaite ne se résume pas à un physique
© Pinterest Indiaearl

Lorsqu’il est paru en février 2009, cet article est passé inaperçu. Mais voici qu’il refait surface grâce à la magie d’Internet (et de «Buzzfeed»). «Témoignages: qu’est-ce qu’une femme parfaite selon les hommes?» a été publié par le magazine français «Marie-Claire». Le principe: interroger 5 spécimens de sexe masculin sur leur perception de l’idéal féminin. A la lecture, on ne peut s’empêcher de frissonner. Les cinq personnes interrogées ne citent que des attributs physiques. Sans exception.

Des seins, des fesses et pas de gras sur les hanches

Pour Benjamin, 48 ans, la femme parfaite «a 35 ans. En termes d’allure, elle est entre Sharon Stone et Monica Bellucci, une grande femme (1,75 m) qui a du chien et de la classe.» Bertrand, 50 ans, livre également sa version: «Elle a des seins moyens, de petites fesses et des jambes normales». Pour Olivier, 43 ans, «elle a 33 ans et c’est une belle plante (…) Elle a de beaux seins, pas trop gros, pas trop petits, et pas de gras sur les hanches. Elle est musclée là où il faut.» David, 34 ans, la décrit ainsi:

Fine et pulpeuse, elle a des seins, une taille, des hanches avec des fossettes sur les reins. Ses fesses cambrées sont rebondies mais pas trop.

Et cela se poursuit avec Jean-François, 30 ans, qui craque pour «son sourire. Elle est assez grande, pas trop parce que je veux dominer la situation. Alors que son corps est tout en rondeurs douces (de chair, pas de graisse), ses jambes, elles sont fuselées. Elle a un cul rebondi, ni gros, ni gras.» Quant à Antoine, 39 ans, voici comment il l’imagine:

Elle est potelée. Et même si à certains endroits c’est un peu trop rond, elle accepte ses formes. Elle ne les subit pas et ça la rend belle. Elle a de beaux seins, pas gros, un peu lourds, et des fesses sensuelles.

Voi-là. Merci Messieurs. Pourriez-vous m’indiquer les toilettes s’il vous plaît?

L’angle de l’article, premièrement, ne matche pas. Sérieusement, quand cessera-t-on de nous bassiner avec cette idée de «perfection» à atteindre coûte que coûte? Et comment peut-on se baser uniquement sur le physique pour décrire la femme de ses rêves?

Nique les complexes!

Sur Twitter, l’article a fait réagir de nombreux internautes. Et cela est réjouissant. Aujourd’hui, on ne tolère plus ce concept d’idéal abstrait après lequel on court durant toute sa vie. On le remarque sur les réseaux sociaux, mais aussi dans la presse et dans nos discussions de tous les jours: les femmes sont de plus en plus nombreuses à faire la guerre aux complexes. Dans une société sexiste qui nous rabâche encore trop souvent ses stéréotypes moyenâgeux, les campagnes, les hashtags et les discours de femmes influentes nous soutiennent dans cette lutte.

Certes, nous subissons encore chaque jour une pression sociale qui exige de nous que l’on soit plus mince, plus grande, avec de plus gros seins, de plus petites fesses. Et oui, il n’est pas évident d’apprendre à s’accepter telle que l’on est, nous en faisons chaque jour l’expérience. Mais dire «stop» à un idéal inaccessible, c’est commencer à s’aimer enfin.

Carmen Electra VS la réalité

J’ose espérer que si la question était posée aujourd’hui à 5 hommes piochés au hasard, les réponses ne seraient pas les mêmes. Car les «réflexions» de Benjamin & Co font davantage penser à des ados qui fantasment devant leur poster de Carmen Electra qu’à des remarques sensées sur le sujet.

Se limiter à un physique pour trouver la femme idéale? Ouais… On en reparlera, Oli, lorsque ta «belle plante» aura la conversation d’une botte de radis ou que ta compagne sera «fine et pulpeuse», certes, mais qu’elle ne partagera aucune de tes passions. Ayez plus d’ambitions! Exigez de la culture, de l’énergie à revendre, un sens de l’humour magistral, une soif de curiosité, un respect des valeurs familiales, une capacité à rire d’elle-même, une passion pour les voyages, une envie de se battre pour des causes qui lui tiennent à cœur… Bref: une vraie personne. Avec ses doutes, ses failles, ses fesses ET sa personnalité.


A lire aussi:
#FeminaOpinion: en 2017, j'arrête de douter
#FeminaOpinion: le dérapage de trop dans «Touche pas à mon poste»
#FeminaOpinion: pourquoi la génération Y est-elle célibataire

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.