Femina Logo

news société

Egalité salariale: les Françaises invitées à stopper le travail le 7 novembre à 16 h 34

Ordinateur bureau 0
© Getty

Il y a quelque temps, on vous parlait déjà de la Suisse championne en matière d’écarts salariaux entre les hommes et les femmes en Europe. Puisque le 21 octobre correspond à la date où les Suissesses travaillent «gratuitement» jusqu’à la fin de l’année.

Le 7 novembre, un tout nouveau jour symbole pour la France

Aussi, en signe de revendications et en quittant leur travail, nos voisines feront probablement grève le 7 novembre à 16 h 34 et 7 secondes précisément. Du moins jusqu’au lendemain.

Le 25 octobre dernier déjà, à 14 h 38, ce sont les Islandaises qui ont eu la même idée. Par centaines, elles se sont retrouvées dans la rue pour manifester contre des chiffres tout simplement aberrants. Dans leur pays, rappelons que les femmes gagnent 18% de moins que les hommes.

A l’initiative des Glorieuses, cette fois-ci, le mouvement arrive en France. Le collectif féministe explique sur son site:

«A partir du 7 novembre prochain à 16 h 34 (et 7 secondes), les femmes travailleront «bénévolement». Si les femmes étaient payées autant que les hommes, elles pourraient s’arrêter de travailler le 7 novembre à 16 h 34. En étant payées 15,1% de moins que les hommes (Eurostat 2010), elles gagneraient alors autant que sur l’année 2016. Les 38,2 jours ouvrés restant représentent la différence de salaire entre les femmes et les hommes».

Participer à ce mouvement: un signal fort

Sur les réseaux sociaux, le hashtag #7novembre16h34 trouve d’ores et déjà largement sa place et devrait vite inonder la Toile ses prochains jours.

Par ailleurs, un manifeste sur l’initiative a été mis en ligne, sur la plateforme, on peut découvrir les teasers de la campagne. Les punchlines bien pensées s'enchaînent, à l'instar de: «Si tu aimes bosser gratuitement tape dans tes mains».

A vous et à nous de jouer désormais, d’oser échanger sur la thématique avec nos collègues masculins. De partager davantage les articles sur le sujet.

Comme je suis Française, le 7 novembre prochain, je quitterai probablement mon ordinateur durant quelques minutes. Histoire de tenter de tordre le cou au tabou de la question des disparités salariales entre hommes et femmes. Sans forcément inscrire les chiffres sur mon front. Et pourquoi pas, finalement?


A lire aussi:
#VieDeMère, le hashtag qui lutte contre les discriminations au travail
Emma Watson défend l’égalité des genres dans une poignante vidéo
Kristen Bell dénonce avec humour les conditions de travail des femmes

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.