news société

    Kristen Bell dénonce avec humour les conditions de travail des femmes

    Le Pink Sourcing, vous connaissez? Il s’agit d’un moyen super rentable de maximiser ses profits. L’idée: miser sur les femmes pour faire des économies. Ou comment dénoncer avec humour les discriminations.

    Publié le 
    12 Septembre 2016
     par 
    Muriel Risse

    Dans un clip tourné pour le site «Huffington Post», Kristen Bell se mue en business woman. Son défi: faire gagner davantage d’argent aux entreprises. Mais elle ne propose pas de délocalisations. Sa solution? Le Pink sourcing, soit embaucher des femmes, la main-d’œuvre la moins chère des Etats-Unis.

    Pas d'égalité salariale pour les femmes

    Vous l’aurez compris, l’actrice dénonce avec humour les conditions de travail de la gent féminine. Santé, salaire, congé maternité: rien n’est acquis, encore moins aux Etats-Unis. «Les femmes sont une bonne affaire, puisqu’il suffit de les payer 77 cents pour un dollar, relève Kristen Bell.» Elle poursuit en expliquant qu’elles ne se plaignent jamais de leurs conditions de travail et ne demandent pas d’augmentation.

     

     

    Le clip joue également sur plusieurs clichés sexistes. «Les femmes sont les seules à apporter de délicieuses pâtisseries maison au bureau», note Kristen Bell. Elle ajoute:

    De toute façon, les femmes ne veulent pas vraiment travailler. Ce qui leur importe, c’est d’être chez elles et de prendre soin de leur famille, tandis que leur mari prend des décisions et poursuit ses rêves.

    Il s’agit du premier épisode de «Celebs have Issues» («les stars ont des problèmes), une nouvelle web-série produite par «Huffington Post». Durant 10 semaines, 10 vidéos seront publiés. Droits des transgenres et santé mentale seront au programme. Au vu de ce premier opus très réussi, on a déjà hâte de découvrir les suivants!


    A lire aussi:
    Ce que les femmes attendent vraiment de leur job
    J'ai testé pour vous: le Coffice de Neuchâtel
    Temps de travail: la tempête dans nos agendas

    A lire également
    La réponse? Non, pas vraiment. Les ados sont des amoureux comme les autres! On vous dit pourquoi.
    O
    femmes lego NASA figurines
    Trois des quatre pôles de l’agence spatiale américaine sont désormais dirigés par des femmes scientifiques.
    O
    Plusieurs signes flottent sur un petit nuage: les étoiles nous montrent comment braver la pluie!
    O