Femina Logo

news société

Donald Trump président, le pire cauchemar des femmes

Donald Trump, le pire cauchemar des femmes
© Getty

Réveil (très) difficile en ce 9 novembre 2016. On l’avoue, on ne s’y attendait pas: Hillary Clinton a été battue par Donald Trump. Et la peur nous étreint: comment la plus grande puissance mondiale a pu élire un homme qui ne respecte absolument pas les femmes? Qu’est-ce qui attend les Américaines dans les 4 ans à venir?

Les déclarations du candidat républicain à l’encontre des femmes, toutes plus choquantes et sexistes les unes que les autres, font froid dans le dos. En voici quelques-unes, piochées dans la liste des «140 inepties de Trump» réalisée par «Slate».

«Ce doit être un joli tableau de vous voir à genoux»

Le 45e président des Etats-Unis s’est permis de dire cela à une candidate de l’émission «The Apprentice». Donald Trump était le héros de ce show télévisé: il faisait passer des entretiens d’embauche puis les postulants devaient passer plusieurs épreuves avant d’espérer décrocher un job. Il a également déclaré que «toutes les candidates flirtaient avec moi durant le programme, consciemment ou non».

«Cela est dû au mélange des hommes et des femmes»

Le 8 mai 2013, Donald Trump a donné son avis sur Twitter quant aux agressions sexuelles commises au sein de l’armée. Selon lui, la seule explication est le fait que les hommes et les femmes soient «mélangés» sur les sites militaires: «A quoi devait-on s’attendre d’autre?».

«Vous êtes dégoûtante!»

En 2011, Elizabeth Beck, avocate, recevait l’homme politique pour enregistrer une déposition. Maître Beck, jeune maman, allaitait son bébé. Elle a fait savoir qu’elle souhaitait prendre une pause pour s’isoler et pouvoir tirer son lait. Donald Trump s’est alors tourné vers elle et lui a lancé: «Vous êtes dégoûtante, vous êtes dégoûtante!».

«La grossesse est un inconvénient certain pour le business»

«Mes employées devraient peut-être se sentir sous pression lorsqu’il s’agit de reprendre le travail après avoir accouché», a-t-il déclaré dans une interview en 2004. En avril 2017, il citait sa fille Ivanka en exemple: «Elle a eu un bébé il y a 5 jours, elle fait un bon travail. Alors que je ne vais pas lui dire qu’elle est virée!»

«Il devrait y avoir une certaine forme de punition pour les femmes qui avortent»

Interrogé par la chaîne «MSNBC», Donald Trump a affirmé qu’il fallait interdire l’avortement aux Etats-Unis. Pourtant, ce dernier pourtant est légal depuis une décision de la Cour suprême en 1973. Le réseau du Planning familial a estimé qu’il s’agissait d’une «incitation à la violence envers les femmes».

«Ma fille aura sûrement la poitrine de sa mère»

En 1994, la petite Tiffany Trump a un an. Dans une émission intitulée «Lifestyles of the Rich and Famous», Donald n’hésite pas à spéculer sur la future poitrine de sa fille âgée de quelques mois. «Elle a beaucoup de Marla, c’est un magnifique bébé, elle a les jambes de sa mère. Nous ne savons pas encore si elle héritera de cette partie (il place ses mains au niveau de la poitrine), mais avec le temps…». Pour Trump, rien de pire que les femmes qui n’ont pas beaucoup de seins: «c’est très dur d’avoir un 10 lorsque l’on est plate», a-t-il également déclaré.

«Tu dois absolument perdre du poids»

Jusqu’en 2015, Donald Trump était propriétaire du concours Miss Univers. En 1996, Alicia Machado remporte le concours. Peu après, la jeune femme prend du poids, ce que Trump ne supporte absolument pas. «Il me disait que j’étais laide, grosse, c’était très humiliant», a confié la jeune femme. Alicia a souffert de boulimie et d’anorexie suite à cet épisode traumatisant. «Peut-être qu’il ne se souvient pas d’une fille de 18 ans qu’il a insultée et maltraitée des milliers de fois. Mais moi, je m’en souviendrai tout le temps. Je sais très bien ce dont cet homme est capable.»

"The Republican candidate and his campaign are, once again launching attacks, insults and are attempting to revive slanders and false accusations about my life, in order to humiliate, intimidate, and unbalance me. These attacks are cheap lies with bad intentions. This, of course, is not the first time the candidate insists on discrediting someone or insists on demoralizing women, minorities, and people of certain religions through his hateful campaign. This is definitely one of his most frightful characteristics. Through his attacks, he's attempting to distract from his campaign's real problems and his inability to be the leader of this great country. When I was young, the now candidate, humiliated me, insulted me, disrespected me both publicly and privately in the cruelest way. The same way this happened to me, it's clear that throughout the years, he's continued his actions and behavior with other women. Therefore, I will continue to stand on my feet, sharing my story and my absolute support for Secretary Clinton, on behalf of all women -- my sisters, aunts, grandmothers, cousins, women within the community. I want to thank all of my Latinas and those who have supported me and given me love and respect for my career, and as a human being. I became a United States citizen because my daughter was born here and because I wanted to exercise my rights, among them, I wanted to vote. I will continue standing firm in my lived experience as Miss Universe and even stronger with your support. I've been so pleased and honored by so many kind and heartfelt words. I'm focusing on my career and my work as a mother, and I will continue taking positive steps for the Latino community. I will continue being an activist for women's rights and fighting for the respect we deserve. I appreciate all your love and thank you again for your support." Many blessings, ALICIA MACHADO

Une photo publiée par Alicia Machado (@machadooficial) le

«Changer les couches de son enfant, c’est jouer le rôle de la femme»

Le Républicain a des idées très arrêtées sur le partage des tâches domestiques et l’éducation des enfants. En 2005, il explique ainsi son concept «Je ne change pas mes enfants, non. Il y a beaucoup d’épouses qui demandent à leurs maris d’agir comme des femmes et, vous savez, il y a beaucoup de maris qui écoutent cela… Je suis vraiment un super papa, mais il y a certaines choses que je ne fais pas. Ce n’est juste pas pour moi.»

«Si Ivanka n’était pas ma fille, je sortirais avec»

Donald n’a jamais caché son admiration pour sa fille aînée. Lorsqu’il l’emmène au concours de Miss Teen USA en 1997, il se tourne vers Brook Antoinette Mahealani Lee, Miss Univers, et lui demande: «Pensez-vous que ma fille est sexy? Elle est hot, n’est-ce pas?». «C’était très bizarre, elle n’avait que 16 ans, j’ai trouvé cela terrifiant», a confié l’ancienne Miss. Sur un plateau de télévision, en 2006, Trump affirmera: «Si Ivanka n’était pas ma fille, je sortirais peut-être avec elle.»

«Il faut les traiter comme de la merde»

En 1992, Donald Trump se confiait sur son divorce avec Ivana Trump, sa première femme. «Vous devez traiter les femmes comme de la merde», tel était alors son conseil.

«Regardez-moi cette tête, qui voterait pour ça?»

Trump désignait alors Carly Fiorina, ex-candidate à l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle. «Regardez-moi cette tête! Qui voudrait voter pour ça? Pouvez-vous imaginer que ce soit le visage de votre prochain président? C’est une femme et je ne suis pas supposé dire de mauvaises choses, mais les gens, soyons sérieux.»

«Il y avait du sang qui sortait de son… où que ce soit»

Le magnat de l’immobilier s’en est pris à Megyn Kelly, journaliste de la chaîne «Fox News» qui, selon lui, lui avait posé des questions «injustes» lors du premier débat télévisé l’opposant à Hillary Clinton. Son sous-entendu? Elle devait avoir ses règles. «On pouvait voir du sang sortir de ses yeux, du sang sortir de son… où que ce soit», a confié Trump à «CNN».

«Quand vous êtes une star, les femmes vous laissent tout faire. Vous pouvez les attraper par la chatte»

En 2005, Trump s’est ainsi vanté de pouvoir séduire toutes les femmes. Mitt Romney a estimé que ces terribles propos faisaient l’apologie des agressions sexuelles. Pourtant, cette énième polémique n’a pas freiné la course à la présidence de Donald Trump.


A lire aussi:
#ElectionDay: Femina se met à l'heure américaine
Agressions sexuelles: le casting de la série «Girls» se mobilise
#NotOkay, le hashtag qui précipite la chute de Trump

Podcasts

Dans vos écouteurs

E17: 4 exercices de respiration pour retrouver le calme

Dans cet épisode spécial, destiné à toutes les âmes stressées, une sophrologue vous propose quatre types de respirations différentes, afin de démarrer une journée de façon zen, chasser l'angoisse, trouver le sommeil ou aider un enfant à se détendre. Un moment de calme, rien que pour vous, où que vous vous trouviez. On respire un bon coup... et c'est parti!

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.