news société

    #NotOkay, le hashtag qui précipite la chute de Donald Trump

    Les propos sexistes du candidat républicain ont énormément choqué et fait réagir. Des millions de femmes ont suivi l’appel de l’écrivaine Kelly Oxford et ont partagé, sur Twitter, le souvenir de leur première agression ou harcèlement sexuel.

    Publié le 
    10 Octobre 2016
     par 
    Muriel Risse

    Datant de 2005, un enregistrement de Donald Trump a refait surface. Dans ce dernier, il se vante d’être capable de séduire toutes les femmes. «Quand vous êtes une star, elles vous laissent tout faire, dit-il. Vous pouvez les attraper par la chatte.» Le candidat à la présidentielle s’est excusé puis défendu en estimant qu’il avait entendu des propos bien pires de la part de Bill Clinton.

    Ses excuses, très plates, n’ont pas calmé l’opinion publique. Parmi les républicains, le parti de Trump, de plus en plus de voix se font entendre pour appeler les Américains à voter pour Hillary. Reince Priebus, président du parti, a ainsi déclaré:

    Personne ne devrait parler d’une femme en ces termes. Jamais.

    Mitt Romney estime quant à lui que les propos de Trump «font l’apologie des agressions sexuelles». Serait-ce la polémique de trop, celle qui le fera enfin tomber? On l’espère de tout cœur.

    Raconter sa première agression sur Twitter

    Profondément choquée par l’enregistrement de Donald Trump qui «renforce la culture du viol», Kelly Oxford, auteure canadienne, a choisi de se faire entendre sur les réseaux sociaux. Elle a posté un tweet où elle racontait sa première agression sexuelle:

     

     

     

     

    #NotOkay: le harcèlement nous concerne toutes

    Des millions de femmes ont suivi son appel et ont partagé leurs souvenirs douloureux accompagnés du hashtag #NotOkay. Victimes d’un oncle, d’un professeur, d’une connaissance, d’une personne de confiance ou d’un inconnu, elles racontent leur histoire en 140 caractères.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Hillary Clinton, pour sa part, a réagi en tweetant: «Les femmes ont le pouvoir de stopper Trump». Son équipe a réalisé un mashup regroupant les déclarations les plus sexistes de son adversaire.

     

     


    A lire aussi:
    Un court-métrage édifiant sur le harcèlement de rue
    Agressions sexuelles: le casting de la série «Girls» se mobilise
    6 mois de prison pour un viol, la peine qui choque

    A lire également
    La jeune chanteuse belge fait littéralement le procès du sexisme ordinaire.
    O
    notre dame paris incendie flammes
    Détruite par les flammes, la cathédrale sera reconstruite, a promis Emmanuel Macron.
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O
    Cuisine
    «Est-ce que cette branche de céleri m'apporte de la joie..?»
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O