Femina Logo

Le travail de la photographe Viviane Dalles a remis en avant le phénomène des mères adolescentes. Grâce à une bourse du Prix Canon de la Femme Photojournaliste 2014 soutenu par le magazine ELLE, la Française a suivi quatre jeunes mères durant un an dans le Nord Pas-de-Calais, région sinistrée où le chômage frise les 40%. Son travail a été présenté à Visa pour l’Image, festival de photojournalisme de Perpignan, qui s’est terminé le 13 septembre 2015.

Ces mamans précoces étaient 5000 en France en 2014, âgées de 14 à 18 ans, soit 3 femmes sur 1000 dans cette tranche d’âge. Un chiffre stable, après avoir baissé jusqu’en 2011. Mais la situation de ces jeunes filles reste préoccupante, en raison des risques pour la santé et des coûts engendrés. Le phénomène est plus criant en Angleterre et aux Etats-Unis, où le nombre de naissances chez les adolescentes était respectivement de 34/1000 et 39/1000 en 2009, un taux proche de celui de la Bulgarie ou de la Roumanie en Europe. Les «teen moms» sont mêmes les héroïnes de shows de télé-réalité très populaires sur MTV (sixième saison en préparation).

Ces chiffres sont directement liés à la situation économique du pays. La récession et le chômage empêchent les jeunes de se projeter dans l’avenir et les poussent à se réaliser dans la maternité. Ce n’est donc pas surprenant de savoir que la Suisse, elle, a le taux le plus bas d’Europe (après le Liechtenstein), avec 2,34 mères ado sur 1000.

Valérie vous suggère de lire aussi:

Podcasts

DANS VOS ÉCOUTEURS

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

DANS VOS ÉCOUTEURS

E5: Adopter le rythme sportif qui nous convient pour booster notre forme

Ne pas faire de sport pendant 3 semaines ou préférer trois mini-séances de 10 minutes plutôt qu'un cours complet, ce n'est PAS GRAVE: et c'est une coach qui nous le dit! (Adios, culpabilité!)

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.