Femina Logo

On ne sait plus très bien si on l’adore ou le déteste. Mais le fait est que l’on ne peut plus vivre sans lui. Meilleur ami et pire ennemi, notre smartphone ne nous quitte plus. Nous sommes presque tous nomophobes (effrayés à l’idée de nous retrouver loin de lui), et toute personne qui nous avouerait ne pas avoir de téléphone portable serait immédiatement reléguée dans la case des dangereux psychopathes, à inscrire illico sur une fiche S.

Alors évidemment, tout ce qui tourne autour de notre plus fidèle compagnon éveille notre intérêt, attise nos espoirs ou cristallise nos craintes, forcément. Petit passage en revue de l’actualité de notre cher Natel.

Le téléphone lavable
Tout d’abord, une bonne nouvelle, venue tout droit de l’empire du soleil levant (forcément, ils sont si inventifs), à destination des parents de petits enfants et des maladroits. DKKI, un opérateur nippon,vient de mettre sur le marché son Digno Rafre, le premier smartphone qui aime les bains moussants. Fiston, affairé à jouer à Candy crush au-dessus de son bol de soupe laisse tomber votre «précieux»? Pas de souci, un petit coup sous l’eau, un peu de savon, et le tour est joué. Simple comme bonjour, regardez la publicité ci-dessous.

La coudinite
Alors là, ça ne rigole plus. Anne-Caroline Paucot, dans son livre La santé demain (éditions Les Propulseurs) nous dresse le bilan des maladies de demain, et ce n’est pas beau à voir. Nous ne relèverons que la «coudinite», une tendinite du cou, conséquence logique de nos incessants coups d’œil à notre écran. La pression exercée sur notre cou lorsque nous abaissons la tête équivaut à un poids de 22 kilos… soit le poids d’un enfant de 8 ans. Et ce n’est pas l’avènement de la smartwatch qui va tout régler.

Le chargeur universel
C’est un petit pas pour les consommateurs, mais un bond de géant pour la réduction des déchets électroniques. A partir de l’été 2017, tous les téléphones mobiles mis sur le marché suisse devront être compatibles avec un chargeur universel (vraisemblablement un mini-USB), comme cela sera parallèlement le cas en Europe. C’est certes fantastique, mais il y a forcément un hic, et il s’appelle Apple. Si la firme à la pomme ne change pas sa connectique, ses iPhones ne pourront plus être vendus sur le vieux continent, Helvétie comprise. Tout se conjugue encore au conditionnel, car les rumeurs concernant le futur iPhone 7 vont déjà bon train, et certains annoncent l’abandon de son port maison pour un port type mini USB. On n’ose y croire.

L’iPhone 7
En parlant de l’iPhone 7, d’ailleurs. Un site spécialisé plutôt très bien informé assure que le prochain smartphone de Cupertino ne proposera plus de prise jack. En gros, il ne sera plus possible d’y brancher votre casque audio. Ballot, non? Les raisons seraient multiples : le futur appareil pourrait ainsi être plus plat, plus étanche… et la firme pourrait ainsi remplacer cette prise jack, sur laquelle elle n’a aucun droit de propriété, par une prise «maison». Et oui, il faudrait donc acheter un adaptateur. Encore. On n’arrête pas le progrès, n’est-ce pas?

A lire aussi:
«Removed»: que serions-nous sans nos smartphones?

Julien vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.