Femina Logo

Début septembre 2015, Tim Cook levait le voile sur les iPhone 6s et 6s Plus dans une Keynote dont seul Apple a le secret. Ma collègue Juliane vous avait teasé l’affaire. Je me suis collée – avec une certaine délectation, je l’avoue – à tester l’objet. Et puisqu’il s’agit plus d’une mise à jour que d’un nouvel iPhone, je me suis focalisée sur les points essentiels qui donnent à la version s ses lettres de noblesse.

Le design. On nous l’annonçait très similaires au 6, visuellement parlant. Dans les faits, c’est objectivement vrai. Parce qu’à moins d’avoir une balance sous la main, difficile de se rendre compte que l'iPhone 6s est un poil plus lourd et plus épais. Forcément, il est encore plus rapide et plus résistant, du coup, il a pris quelques grammes.

La couleur. Silver, Gold, Space Gray… et Rose Gold. Quand est journaliste chez Femina, fatalement, on est gratifiée d’un appareil test estampillée fille. J’hérite donc de la version rose. Sous les néons de la salle de presse, j’arrive presque à me laisser convaincre que cette couleur tire plus sur l’or rose que sur le rose Barbie. Une fois à la lumière du jour, je frémis. Il est diablement rose. Ma fille de sept ans va adorer, c’est sûr. Surtout que je me suis lancée le challenge de ne pas l’affubler (mon iPhone, donc) d’une coque protectrice. Histoire de tester sa résistance dans mon sac à main au bout de la 30ème manipulations de la journée.

La 3D touch. Alors là, je l’avoue, j’attendais de pouvoir tester cette nouvelle fonction avec impatience. Je me réjouissais d’ajouter le geste à ma palette d’utilisatrice d’iPhone. Je l’avais d'ailleurs déjà un peu amadoué sur l’Apple Watch l’été dernier. Et bien, après une semaine, je peux dire que je ne suis pas déçue. Même si les débuts ont été difficiles… car à chaque fois, soit je ne pressais pas assez fort, et toutes mes applications se mettaient à trembloter, menaçant de s’effacer, soit,je pressais trop fort, et j’ouvrais les liens dans mes messages au lieu de gagner du temps en les survolant. La 3D touch, c’est donc en fait une légère pression qu’on exerce du bout du doigt sur l’écran pour accéder plus rapidement à certaines fonctionnalités. Et qui renvoie une petite vibration sous ledit bout du doigt. Une sorte de clic droit sur une souris en somme. Dans les messages, il fait se dérouler un sous-menu (envoyer un nouveau message, destinataires favoris, etc.). Idem dans les mails, l’appareil photo, l’application Instagram, Facebook… Bref, cela permet d’aller (encore) plus vite. Et c’est efficace! Sur les sites spécialisés, on susurre que cette fonctionnalité annonce la fin du bouton central… A voir avec la version 7!

L’appareil photo à capteur 12 mégapixels à l’arrière, 5 mégapixels à l’avant. Hum. Forcément, plus il y a de pixels, mieux c’est. Et pour moi qui ne prends plus de photos qu’avec mon iPhone, chaque mise à jour est une bénédiction (ok, c’est peut-être un peu exagéré comme terme, mais j’adore littéralement zoomer sur une image pour voir jusqu’où elle est nette, c’est devenu un TOC). Ça, c’est pour le capteur arrière. Pour le capteur avant de 5 mégapixels, ça le fait aussi pour les selfies, surtout que sur cette version s, il y a un flash qui s’active sur l’écran quand on s’auto-portraitise dans des endroits sombres avec les copines… Le résultat sur nos mines a un effet éclaircissant proche de celui de l’incontournable pinceau touche éclat qu’on a toutes dans nos trousses de maquillage…

Le Live photo, qui capte quelques secondes avant et après la prise de la photo. Ça donne aux clichés des petits airs de tableaux à la Poudlard, qui s’animent quand on passe dessous. Franchement, c’est bluffant. Et amusant, aussi. Comme un petit air de gif… Forcément, on peut partager ces images seulement entre détenteurs d’appareils équipés iOS 9.0.2.

La vidéo 4K. Ce n’est pas ce qui m’a le plus marquée, mais c’est peut-être parce que je ne suis pas une grande fan, faute de temps, de montage de film sur mon iPhone. Il n’empêche que la qualité et la netteté ultra HD des films sont renversantes.

La Touch ID. Ce n’est pas nouveau, mais je tiens à y revenir parce que je n’étais vraiment pas convaincue jusqu’à présent par cette option pour sécuriser mon iPhone. Ça allait mieux au fil des mises à jour sur mon iPhone 6, mais sur le 6s, c’est carrément efficace. Peut-être même trop, car à peine j’effleure de la pointe du pouce le bouton central, et mon smartphone se déverrouille. Du coup, j’ai enregistré plusieurs empreintes, pour varier les plaisirs du test.

Le prix. Entre 759 fr. et 1119 fr. en fonction du modèle… 16 Go, 64 Go ou 128 Go. Vu les prix, et l’imminence (relative selon son degré de geekitude) de la version 7, les détenteurs d’un iPhone 6 peuvent - à mon avis - prendre leur mal en patience sans souci. Par contre, ceux qui ont un iPhone 5s pourraient se laisser tenter et casser leur tirelire.

Fabienne vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.