Femina Logo

santé

«Toblerone tunnel», le nouveau challenge minceur qui nous horripile (et nous inquiète...)

Femme bikini plage corps

Emblématisé par la Top Emily Ratajkowski, ce minuscule espace triangulaire percevable entre le haut des cuisses et les fesses s'apparente à la forme bien particulière de la barre chocolatée «Toblerone».

© Zoan Zonde / Unsplash

Impossible de le nier: nous sommes totalement accro à Instagram. Avec son océan de photos colorées (et sensiblement identiques!) de poke bowls inspirants, de plages tropicales ou d'animaux charismatiques, le réseau social invite au scroll infini et insouciant. Toutefois, tant de perfection a le don de nous rendre un peu moins heureux que nous le pensons. À voir tous ces corps bronzés en bikini, certains ne peuvent s'empêcher de s'y comparer: et comme Instagram est une usine à paillettes, nous oublions parfois qu'il est également une fabrique d'illusions!

Instagram serait dangereux pour notre santé mentale

D'ailleurs, le syndrome du «challenge» a encore frappé: après le «thigh gap», qui nous fait soupirer d'exaspération depuis l'année 2013, et le «ribcage bragging», l'écart entre les cuisses ou autres côtes saillantes ont eu droit à leur propre hashtag, ainsi qu'à leur défi minceur, relevé par de nombreuses jeunes femmes. Des blogueuses issues du mouvement «body positive» ont beau marteler que cet espace entre le haut des jambes n'est qu'une question de morphologie, et ne dépend absolument pas du poids d'une personne, rien n'y fait. Aujourd'hui, c'est le «toblerone tunnel» qui fait parler de lui.

#MermaidThighs: accepter son corps tel qu'il est

Euh... c'est quoi?

Emblématisé par la top Emily Ratajkowski, ce minuscule espace triangulaire percevable entre le haut des cuisses et la courbe des fesses s'apparente à la forme bien particulière de la barre chocolatée «Toblerone». Et ainsi que l'ont remarqué de nombreuses internautes, ce petit «tunnel» est soit dû à la génétique, soit créé par la posture qu'adoptent les modèles, bien conscientes de l'effet qui en résulte.

Ce qui n'est souvent qu'un simple artifice semble toutefois rester bien convaincant pour certains internautes: sous les photos publiées par le mannequin de 27 ans, la communauté d'Emily la bombarde de questions: «Que manges-tu, et quel genre d'exercices fais-tu, pour être comme cela?». Une flopée de «S'il-te-plaît, mange quelque chose!» interrompent évidemment le flot des messages d'admiration. Quelle que soit la réaction, le corps de la jeune femme fait réagir.

Challenge minceur: à la source du phénomène

S'identifier à un corps perçu par photo? Pas forcément une bonne idée! Les instagrammeuses l'avouent elles-mêmes: il est très facile de modifier l'apparence du corps devant l'objectif, lorsque l'on sait comment se tenir, de quelle façon avancer le bassin ou tourner les hanches, pour mettre ses courbes en valeur.

#FeminaOpinion: On n'en peut plus de la «femme parfaite» d'Instagram!

«Ne vous comparez pas à des étrangers que vous suivez sur Instagram, car les photos ne reflètent pas la réalité, nous prévient la fitgirl Madalin Giorgetta. Dans une courte vidéo publiée en 2017, elle révèle carrément par quelles contractions musculaires elle parvient à réaliser les impressionnants clichés qui fleurissent quotidiennement sur son compte:

Voilà qui est plutôt clair, non? Les silhouettes vantées sur Instagram ne sont pas des vrais corps! N'oublions pas de nous répéter ce mantra, la prochaine fois que nous nous demanderons comment les Instagrammeuses parviennent à afficher des jambes aussi longues et des fesses aussi rondes: elles se hissent sur la pointe des pieds, et tournent le bassin vers l'arrière. Et c'est tout! Plutôt que de se fixer sur la forme du «Toblerone», on va plutôt aller en croquer un petit bout, nous! Beaucoup plus productif.

«I weigh»: le mouvement body positive lancé par Jameela Jamil

Podcasts

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Dans vos écouteurs

E8: Mieux s'organiser, pour tirer le meilleur de chaque journée

Bullet journal, méthode d'Eisenhower, anticipation, quête de perfection... la coach Caroline Moix nous parle d'organisation, pour nous aider à accorder davantage de notre temps à ce que nous aimons vraiment.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.