Femina Logo

santé

Régime sans gluten: pas d'avantage pour la santé

Régime sans gluten: pas de bénéfices pour la santé
© DR

Manger sans gluten, en croyant ainsi se faire du bien, ne sert à rien. C’est la conclusion d’une étude australienne publiée dans le «British Journal of Nutrition». Selon ces travaux, ce type de régime très en vogue, notamment aux Etats-Unis, ne présenterait aucun bienfait pour la santé, à moins de souffrir d’intolérance ou d’allergie au gluten. Cette pathologie, appelée maladie coeliaque, toucherait une personne sur 100 en Europe.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs du George Institute of Global Health, à Sydney, ont analysé plus de 3000 produits industriels sans gluten collectés dans des supermarchés de la capitale australienne. Parmi eux: du pain, des pâtes, des pâtisseries, des biscuits, des chips, des crèmes glacées ou encore des saucisses.

Pauvres en minéraux

L’analyse de ces succédanés a révélé que le pain, les pâtes ou les céréales pour le petit-déjeuner étiquetés «sans gluten» renferment généralement moins de protéines que les produits «classiques»: 52% de moins pour les pâtes et 32% pour le pain. Cette différence s’explique par l’utilisation, pour fabriquer ces produits, d’ingrédients comme la farine de riz ou la fécule de maïs – pauvres en protéines – à la place de la farine de blé. Ces substituts «sont aussi souvent pauvres en vitamines et minéraux», souligne l’étude. Quant à la proportion de graisses saturées et de sucres, elle est identique pour le pain, les pâtes et les céréales, que ceux-ci contiennent ou non du gluten. Côté fibres, les deux types de pain en renferment la même quantité.

Arguments marketing

Seules les glaces, chips et confiseries sans gluten présenteraient une qualité nutritionnelle significativement supérieure à celle des produits similaires avec gluten, principalement en raison d’une plus faible teneur en graisses saturées ou de sucres.

«Les étiquettes fantaisistes vantant les vertus pour la santé des aliments sans gluten ne sont que des arguments marketing, sans le moindre fondement nutritionnel, conclut Jason Wu, chercheur au George Institute for Global Health. Pour manger mieux, il suffit d’acheter des produits frais, des céréales complètes bio et éviter les plats préparés.»

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina