Femina Logo

santé

La sieste peut contribuer à traiter l'hypertension

La sieste peut contribuer à traiter l'hypertension
© DR

«Si William Blake affirmait qu'il valait mieux penser le matin, agir à midi, manger le soir et dormir la nuit, la sieste en milieu de journée semble apporter de nombreux bienfaits», déclare le Dr Manolis Kallistratos de l'hôpital général d'Athènes, en faisant référence au célèbre poète britannique. Son équipe s'est penchée sur le cas de 386 hypertendus âgés d'une soixantaine d'années, 200 hommes et 186 femmes.

Pour l’ensemble des patients, les chercheurs ont consigné les habitudes de sieste, la durée du sommeil, le mode de vie, la pression artérielle au cabinet, la pression artérielle ambulatoire (systolique et diastolique), l’IMC, la vitesse de l’onde de pouls et le résultat de l’échographie cardiaque complète. L’âge, le sexe, l’IMC, le tabagisme, la consommation de sel et d’alcool, l’exercice physique et la consommation de café ont été pris en compte.

Les chercheurs ont constaté, outre la baisse de la pression systolique, que les patients hypertendus faisant la sieste voyaient la vitesse de leur onde de pouls abaissée de 11% et le diamètre de leur oreillette gauche en moyenne réduit de 5%. Le Dr Kallistratos en conclut: «Ces résultats suggèrent que la sieste en milieu de journée contribue sans doute à réduire les dégâts à long terme sur les vaisseaux et le cœur». La constatation est que les hypertendus faisant régulièrement la sieste avaient une pression artérielle systolique (PAS) ambulatoire moyenne abaissée de 6 mmHg (5%).

La différence de PAS est précisément de 4% en journée (5 mmHg) et de 6% (7 mmHg) pendant le sommeil. «Cela semble peu, mais il a été montré qu’une baisse aussi minime que 2 mmHg de la pression artérielle systolique peut réduire le risque d’évènement cardiovasculaire de 10%», explique le Dr Kallistratos. Il semblerait par ailleurs que plus la sieste est longue, plus elle est bénéfique puisqu'elle nécessite une dose moins élevée de médicaments contre l’hypertension.

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.