Femina Logo

Queen of green

Cuisine green: nos idées pour adopter le bocal en verre (pour de bon!)

Bocal recette cuisine idees gastronomie adresse suisse

En version sucrée ou salée, les recettes à déposer dans nos récipients de verre sont infinies!

© Getty

La salade est sortie du sachet plastique, assaisonnée, mise dans une barquette en plastique, mangée avec un couteau et une fourchette en plastique, emballés préalablement dans un sachet en plastique. Puis le tout est jeté dans un sac-poubelle. Stop! Et si l’on optait plutôt pour des bocaux, qu’on peut réutiliser après les avoir lavés, pour sa petite croque de midi équilibrée ou les mini-en-cas pour accompagner l’apéritif?

Pour les remplir de bonnes choses, les idées ne manquent pas. Il y a d’abord les salades en bocal, appelées aussi salade «Jar» du nom de la marque américaine de récipients en verre qui a lancé cette tendance. Elles sont faciles à préparer et encore plus faciles à transporter.

Paru aux Editions Marabout, «Shaker salades» permet de réaliser des compositions aussi appétissantes que savoureuses. L’auteure, Anna Helm Baxter, conseille de commencer par la vinaigrette, d’ajouter des ingrédients qui peuvent mariner dans la sauce, comme des oignons, des tomates, des pois chiches ou encore du fenouil.

On choisit ensuite les céréales, plus lourdes, comme le riz, l’orge ou le blé. Puis vient le tour des protéines, poulet, feta, poisson. On rajoute des fruits et des légumes et on joue les prolongations avec des céréales légères, semoule ou quinoa, et quelques feuilles de salade. Avant de fermer le bocal, on pose sur le dessus quelques copeaux de parmesan, des noix ou des graines. Il ne vous restera plus qu’à secouer le récipient au moment de passer à table.

En version sucrée

Parmi les sympathiques réalisations estivales proposées dans ce livre, on retient celle appelée «Taboulé» qui, dans l’ordre, mêle des ciboules, de la semoule, des tomates, du concombre, quelques feuilles de menthe et du persil, le tout agrémenté d’une vinaigrette au citron. Il y a aussi celle aux poivrons jaunes grillés, haricots et fromage de chèvre émietté, accompagnée d’une vinaigrette à l’échalote et à l’estragon. Ou encore une composition très fraîche au pamplemousse, cresson et radis.

Pour sublimer les 68 recettes proposées, l’auteure suggère une jolie gamme de sauces, de la classique, au vinaigre balsamique, aux plus exotiques, à l’avocat ou encore au sésame gingembre.

Des recettes existent également en version sucrée pour le petit-déjeuner avec, entre autres, celle qui mêle flocons d’avoine, pommes, fruits séchés et yaourt. Ou le méli-mélo de fruits coupés en cubes. Le principe est le même que pour les salades: une fois rempli, il ne reste plus qu’à fermer le bocal et à le secouer avant de déguster.

Effet garanti sur la table

Les bocaux gourmands se déclinent en version pour l’apéritif, genre verrines à picorer. Plus petits, ils peuvent renfermer des merveilles et jouer agréablement avec les couleurs. Pourquoi ne pas les remplir avec des soupes froides, de la courgette et du chèvre frais, de la crème d’aubergine, des épinards frais, des lentilles à la coriandre? Ou avec des préparations plus compliquées, comme un velouté de petits pois et écrevisses du lac.

Et si le temps vous manque pour concocter ces délices maison, on peut servir rillettes, foie gras et autres tapenades directement dans leurs bocaux d’origine. L’effet sur la table est garanti, surtout si l’on mise sur des produits locaux: c’est tendance, sympathique et en plus écologique.

© Zoe Jobin

La recette: La ballottine de poulet de chez Ernest

Recette créée pour la Coquette, à Morges

Pour 1 bocal

Ingrédients:

- 150 g de pommes de terre
- 130 g de courgettes
- 1 branche de basilic
- 30 g de Philadelphia
- 20 g de concentré de tomate
- Sel, poivre
- Une pincée d’ail en poudre-  Un filet de poulet
- 10 g de tomates séchées
- 2 cs d’huile d’olive

Préparation

1. Cuire les pommes de terre à l’eau. Les éplucher, puis les écraser dans un bol avec un filet d’huile d’olive, du sel, du poivre, une pincée d’ail et des feuilles de basilic hachées. Mélanger jusqu’à obtenir une masse homogène. Réserver au frais.

2. Tailler des rondelles de courgettes. Les faire griller dans une poêle avec un filet d’huile d’olive. Saler et poivrer. Réserver dans un bol.

3. Couper le poulet en fines lanières et faire griller dans une poêle avec un peu d’huile. Laisser refroidir et ajouter les tomates séchées finement hachées. Réserver au frais. 4. Mélanger le fromage frais Philadelphia avec le concentré de tomate, saler, poivrer. Réserver au frais.

5. Commencer par remplir le bocal avec l’écrasée de pommes de terre, ajouter les courgettes grillées, puis le mélange fromage frais et tomate, au centre des courgettes. Poser l’émincé de poulet enrobé de tomates séchées par-dessus. Décorer avec une feuille de basilic. Fermer le bocal et mettre au frais jusqu’à l’utilisation. Réchauffer 2 minutes et demie au micro-ondes à pleine puissance.

On le déguste avec... du Chasselas

Dès ce dimanche et pendant un mois, le temps de la Fête des Vignerons, la Coquette, à Morges, fait découvrir le chasselas de l’écrivain Blaise Hofmann. Car l’homme sait manier le verbe, mais aussi la vigne. «La parcelle familiale d’un petit hectare se trouve à Villars-sous-Yens. Ce sont des «vieilles vignes» plantées et bichonnées pendant trente ans par mon père Walti Hofmann, aujourd’hui à la retraite. Depuis 2018, il m’initie aux métiers de la vigne et nous travaillons ensemble.»

Cette première cuvée 100% Hofmann, vinifiée par Rodrigo Banto, œnologue de la Cave de la Côte, a reçu le label Or Terravin 2018. L’étiquette dévoile un extrait de «L’hymne à la terre», air composé par Valentin Villard pour la Fête des Vignerons 2019 et mis en paroles par Blaise Hofmann.
Et le vin? C’est un condensé de fraîcheur, un pur chasselas à déguster entre amis sous les arbres centenaires de la Coquette en contemplant le lac.

© Zoe Jobin

L'adresse

La Coquette de Nathalie Solliard et Jasmin Perotti

La Coquette, à Morges, porte bien son nom: c’est l’une des plus sympathiques guinguettes du bord du Léman.

«Ici on se retrouve sans se donner rendez-vous.» Nathalie Solliard, cogérante de la Coquette, avec Jasmin Perotti, a mille fois raison. A Morges, dans le parc de l’Indépendance, ce bar éphémère convivial et populaire invite à y rejoindre des amis, à discuter avec ses voisins de table.

«La Coquette – surnom de la ville de Morges – a été créée par six copains, avec l’envie de faire vivre cet endroit de rêve», poursuit la souriante Nathalie. L’endroit offre une parenthèse de bonheur: du petit café du matin aux concerts, le soir, l’ambiance est à la bonne franquette. On prend le temps de déguster les bocaux de crevettes, poulet ou boulettes de bœuf de Chez Ernest, ou prolonger l’apéritif avec les fromages de chez Dufaux, la mousse de féra de Manu le pêcheur ou les pâtés à la viande de la boucherie du Château. Les vins sont du coin, les bières artisanales et les glaces de Malou font fureur. Tout est local, à prix doux et envisagé dans un esprit écoresponsable.

«C’est notre philosophie, explique Jasmin Perotti. Nous travaillons avec les gens de la région. Nous servons les spécialités sur des planchettes en bois ou dans des récipients en verre avec des couverts compostables.»

Plusieurs soirs par semaine, groupes, chanteurs, humoristes ou encore gens du cirque viennent s’y produire «au chapeau». Et il y en a pour tous les goûts, du cor des Alpes à Tonton Pierrick.

«La Coquette», parc de l’Indépendance, Morges. Ouvert tous les jours de 11 h à 23 h.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.