Femina Logo

cuisine

Montagne: refuge, restaurant ou chambres d'hôtes, trois femmes vous y accueillent!

Nathan dumlao 287713 unsplash

Trois adresses (et plusieurs coups de cœur) à tester absolument cet été.

© Nathan Dumlao

«Le côté isolé du refuge ne nous fait pas peur»

@ Sophie Brasey

Raphaëlle Herrmann, refuge du Grammont, au Lac de Taney (VS)

«On m’appelle Madame Colombo, car les clients ne me voient presque jamais», confie en riant Raphaëlle, qui s’active en cuisine pour proposer aux clients du refuge, dont elle s’occupe depuis 2013 avec son compagnon Manuel, une carte où se croisent mets de montagne et plats italiens, tous 100% faits maison. Un décor entre sapins verts et lac bleu majestueux, accessible après une montée d’un peu plus d’une heure, rend le lieu aussi magique qu’unique. Tous deux anciens de l’École hôtelière de Lausanne, Raphaëlle et Manuel vivent et travaillent là-haut en couple, s’appliquant à remettre l’endroit au goût du jour.

«Quand nous sommes arrivés, il y avait 4 douches et 6 toilettes pour 120 lits… tout simplement impensable aujourd’hui où les randonneurs veulent plus de confort.»

Huitante lits en dortoir et 12 chambres doubles ou triples en couchage nordique, des sanitaires modernes, les premiers travaux sont déjà entamés et devraient occuper le couple sur les dix prochaines années pendant la saison morte.

«Travailler chez soi, pour soi, c’est que du bonheur»

@ Sophie Brasey

Armelle Morier, Le berceau, chambres d’hôte à Château-d’Œx (VD)

Pour ses 50 ans, au mois de mars dernier, Armelle Morier s’est offert un grand plaisir: une croisière au soleil. Histoire d’être, pour une fois, celle qui se fait servir, car depuis douze ans, et au quotidien, l’épouse d’agriculteur, maman de trois enfants désormais adultes, gère les cinq charmantes chambres d’hôte installées dans l’ancien rural de la ferme familiale. Le projet est né une nuit d’insomnie, en 2004, dans l’esprit de cette Bretonne d’origine, diplômée d’une école hôtelière française.

Accueil des clients, petits-déjeuners… Armelle aime par-dessus tout faire découvrir sa région d’adoption, attentive au plaisir de ses hôtes avec ses bons plans de la région, ses confitures, ses tresses maison et les délicieux yaourts fabriqués par sa fille, Gaëlle, sous la marque La ferme du Berceau avec le lait des vaches de l’exploitation. Simplicité, authenticité… aucune prétention, que du bon!

@ Sophie Brasey

«J’ai voulu un lieu chaleureux, vivant, où les gens se sentent bien»

Lina Dubied, restaurant aux Couleurs du Terroir à Montfaucon (JU)

Du bio, rien que du bio et le plus local possible. C’est ce qui figure à la carte du restaurant ouvert par Lina Dubied dans ce village des Franches-Montagnes. Ici, elle propose des plats avec ou sans viande, de délicieux burgers et des brunchs dominicaux où il ne manque rien. Au commencement, il y avait un rêve, celui d’une jeune femme diplômée de l’École hôtelière de Genève, élevée ici par un papa qui fut le premier paysan du canton du Jura à se lancer dans le tout bio:

«Tout le monde le prenait pour un original», raconte celle qui n’a jamais perdu sa fibre écolo et a voulu vivre sur le lieu de son enfance.

C’est dans une partie de l’ancienne ferme de ses grands-parents que Lina crée, en 2007, une épicerie fine bio dans laquelle elle vend les produits de ses parents et d’autres producteurs des environs. Toutefois, comme l’idée d’un restaurant ne l’a «jamais quittée», cette maman de deux enfants se débrouille pour trouver les financements. En 2016, la grange du bâtiment se transforme en salle à manger où bois et pierre se mêlent dans un très harmonieux esprit nature, car, dit-elle «je déteste manger dans de vilains endroits».



Nos autres coups de cœur:

A Chalais, à côté de Sierre (VS)
Une exploitation de 40 hectares sur laquelle s’ébattent plus de 200 animaux, ouverte au public et plus particulièrement aux familles.
cretillons.ch


Dans les Franches-Montagnes (JU) Le train des horlogers, un convoi historique entièrement rénové, sur la ligne qu’empruntaient ces artisans pour se rendre au travail.
les-cj.ch


Aux Cufattes (JU) On déguste une fondue à bord d’une calèche à la découverte des plus beaux paysages de la région.
lescufattes.ch


À Môtiers (NE), On visite le musée consacré à l’absinthe, cet alcool qui rendait fou.
maison-absinthe.ch

D’autres idées sur berghilfe.ch

Jennifer vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.