santé

    Lendemains de fêtes et «cures détox»: ne gobez pas n'importe quoi

    Jus de citron à gogo, régimes liquides à base de légumes pressés ou même «bains de pieds ionisants»: au moment des fêtes fleurissent les conseils de «cures détox» censées effacer les excès des réveillons, mais qui n'ont pourtant aucune réalité scientifique.

    Publié le 
    3 Janvier 2019
     par 
    Relaxnews

    «Ce qu'on appelle «détox» dans les magazines grand public donne l'impression aux gens qu'ils peuvent se purifier, ce qui est complètement illusoire», souligne auprès de l'AFP le médecin et biochimiste Robert Barouki, directeur d'une unité Inserm de toxicologie. Il intervient dans une vidéo récemment mise en ligne par l'organisme de recherche scientifique, consacrée aux fausses promesses des cures détox.

     

     

    Le citron, pas si miraculeux

    «Il y a un problème de définition: «détox» c'est flou, ça ne renvoie à aucune définition précise», explique à l'AFP le docteur François Morel, secrétaire du collectif Fakemed. Créée par les médecins signataires en mars d'une tribune contre l'homéopathie et les thérapies alternatives, cette association entend lutter contre les «fake news» dans le domaine médical. «Les promoteurs des régimes détox, parmi lesquels des stars comme l'actrice Gwyneth Paltrow, assurent que la consommation de certains aliments permettrait d'éliminer des «toxines» qui s'accumuleraient dans notre corps. «Le mot «toxine», ça parle aux gens. Mais dire qu'il y a des toxines impliquerait que le corps n'est pas capable de les gérer, ce qui n'est pas vrai», argumente le docteur Morel. «Par exemple, quand on mange beaucoup de protéines, l'organisme produit de l'ammoniaque, mais il est tout à fait capable de le transformer en urée grâce au foie et de s'en débarrasser via les reins», renchérit le docteur Barouki.

    L'une des stars des régimes détox est le citron, supposé «nettoyer le foie» ou «désacidifier l'organisme». «Le citron ne fait pas de mal et manger des agrumes, qui contiennent des vitamines, c'est très bien, mais il ne faut pas croire qu'il permet d'éliminer des toxines», balaie Robert Barouki.

    «Dire que le citron lutte contre l'acidification de l'organisme, ça n'a aucun fondement scientifique», ajoute François Morel.

    #CaféFemina détox et bien-être: on soigne nos maux d’hiver

    Certains produits conseillés dans le cadre de «cures détox» sont moins anodins. Le millepertuis, plante consommée en tisane et également très populaire contre la déprime, contient une substance qui accélère la dégradation des médicaments dans l'organisme et amoindrit donc leur effet. C'est pourquoi une femme qui prend la pilule et consomme du millepertuis peut tomber enceinte malgré la contraception. À l’inverse, le pamplemousse peut augmenter l'action de certains médicaments et entraîner des surdosages. «Millepertuis et pamplemousse sont à manipuler avec une précaution extrême», commente M. Barouki.

    Des arnaques sans aucune validité scientifique

    Les dispositifs de «détox» que commercialisent certaines sociétés peuvent aller au-delà des seuls régimes alimentaires. «Il y a par exemple des patchs qu'on se colle sur le pied et qui deviennent marron (preuve supposée de l'évacuation de toxines, ndlr), coloration qui s'explique en fait par l'humidité», dit M. Barouki. «Il y a aussi des bains de pieds avec un «petit courant censé éliminer des toxines, ce qui n'a aucune validité scientifique», poursuit-il. Idem pour les vertus prétendument «détoxifiantes» du sauna.

    Sur leur site internet, les Instituts nationaux de la santé (NIH) estiment qu'il «n'y a aucune preuve convaincante que les régimes détox permettent d'éliminer des toxines ou sont bénéfiques à la santé». Si votre corps crie grâce après des journées entières passées à abuser du foie gras, du chocolat ou du champagne, la solution est beaucoup plus simple, note Robert Barouki:

    «Il faut manger léger pour mettre l'organisme au repos, s'hydrater en buvant de l'eau, et c'est tout. C'est tout bête.»

    Des recettes de soupes légères pour parer aux excès de table

    A lire également
    Car tout est une question de (simple) organisation.
    O
    femme ménopause 50 ans maladie symptômes
    Car non, ménopause ne signifie pas forcément bouffées de chaleur, déprime et sécheresse vaginale.
    O
    Quelques conseils bien-être au naturel pour préparer l'arrivée des beaux jours.
    O
    News société
    Régime cétogène, cures détox, mode zéro sucre: les aliments «tabou» sont partout, et on n'en peut plus!
    O
    fille sourire hiver soleil gros pull chaud maquillage
    Soins & Bien-être
    Manque de sommeil, trop plein d’alcool, repas XXL, accumulation de fatigue… Nos astuces pour retrouver un joli teint après les excès.
    O
    Caroline Receveur
    News people
    L’ex-star de la télé-réalité, devenue blogueuse a succès, nous parle de son challenge: faire grandir sa marque de thé.
    O
    Santé
    Besoin d'une détox pour aborder le printemps du bon pied? Suivez notre programme de 7 jours.
    O
    Santé
    Quelques bons réflexes pour remettre la machine en route tout en veillant à son système immunitaire.
    O
    Minceur & Forme
    Adieu fois gras et champagne. Demain, je me reprends en main.
    O
    Santé
    Hors de question de débuter l'année sur une note raplapla: quelques gestes tout simples nous aident à passer le cap en toute sérénité.
    O
    plaque chocolat noir
    En Suisse
    Dégustations, ateliers, festivals... De quoi satisfaire tous les gourmands!
    O
    News loisirs
    Pour inviter le soleil dans notre assiette, en découvrant des saveurs venues des quatre coins du monde!
    O
    En Suisse
    Ce printemps nous réserve de belles surprises, pour sortir en douceur de l'hibernation.
    O