news people

    Interview: Caroline Receveur, la gourou détox

    L’ex-star de la télé-réalité, devenue blogueuse a succès, puis entrepreneuse suivie par des millions de fans sur les réseaux sociaux, nous parle de son challenge: faire grandir son «bébé», sa marque de thé.

    Publié le 
    18 Mai 2018
     par 
    Juliane Monnin

    Caroline Receveur, pour ceux qui vivraient sur une autre planète, est une entrepreneuse et une blogueuse suivie par plus de 2,6 millions de personnes sur Instagram. Son histoire? Après des débuts dans le mannequinat, la Française est repérée en 2008 par TF1 pour la deuxième saison de «Secret Story». Plusieurs émissions de télé-réalité plus tard, Caroline devient co-animatrice du show «Le Mag», sur NRJ12. Mais ce qui s’apparente déjà à une réussite ne satisfait pas la Vosgienne. Dans son livre «No Filter», elle le confirme: «La télé-réalité n’a jamais été une fin en soi.»

    La genèse d’un business détox

    Ventre gonflé en permanence, problèmes de peau, stress constant… en 2013, la jeune femme, hypermédiatisée, souffre de maux dont elle n’arrive pas à se défaire. Dans l’espoir de retrouver la sérénité, elle commence à s’intéresser à la nutrition. Deux années plus tard, elle lance Wandertea (de la contraction de «wanderlust», l’envie de voyage, et de «tea»), sa «plus belle réussite». Elle est d’ailleurs au menu de la cure Detox My Beauty du Spa Valmont, à Genève.

    Cure détox: notre programme pour s'y mettre vraiment

    Contactée au téléphone, Caroline Receveur, alors en pleins préparatifs pour le Festival de Cannes, se remémore:

    À ce moment-là, on ne croyait ni en moi, ni en mon projet, un scepticisme «très français», regrette-t-elle.

    Peu importe, elle plaque la télé pour se consacrer à sa start-up théinée. À l’étranger, la tendance des boissons détox est en plein boom, tandis que le sans-gluten n’en est qu’à ses débuts. «Je trouvais ça fou qu’on n’ait pas encore développé en France ce genre de tisanes bien-être», s’étonne-t-elle encore. Convaincue des pouvoirs guérisseurs des plantes, elle se rapproche d’un pharmacien herboriste, qui l’aide à «concocter un premier mélange détox, avec une fabrication française et une traçabilité des produits»: Wandertea, c’était parti.

     

     

    Une communication «sans filtre»

    La recette du succès Receveur? Indéniablement, son don inné pour communiquer sa passion sur les réseaux sociaux de façon très «sans filtre». Dès les débuts de Wandertea (qui coïncident avec les prémices des influenceurs sur Instagram), elle n’hésite pas à poster des instants de sa vie intime, partage ses coups de cœur, s’intéresse aux feedbacks de sa communauté et, mieux encore, elle s’en inspire «pour créer des gammes de thés» tel Her Tea (un allié hormonal).

    Détox: une cure de printemps aux huiles essentielles

    Le charme opère. Rapidement, les likes s’enchaînent par milliers, et les boîtes de thé, elles, se vendent en quantité. De son «appartement parisien au décor de Poste», elle monte une équipe, délègue progressivement la distribution, ainsi que les autres tâches de sa petite entreprise, qui ne connaîtra décidément pas la crise. Aujourd’hui, «une dizaine de collaborateurs motivés et dignes de confiance» travaillent à faire grandir le «bébé» Receveur.

    Mais la star, ultralucide, n’est pas du genre à laisser le succès lui monter à la tête. Celle qui admet travailler «de façon intuitive», avoue également avoir monté Wandertea pour s’assurer un avenir.

    J’ai bien conscience du côté éphémère de mon job de blogueuse.

    Sa gamme de thé, vendue aujourd’hui jusqu’à des coins de paradis comme le Four Seasons de Bora-Bora, a tout de même été lancée grâce à ses «petites économies»: un vrai rêve américain!

     

     

    Interrogée sur ce que lui apporte l’entreprenariat, la boss de Wandertea répond du tac au tac: «Une certaine liberté!» Elle enchaîne: «Ça me permet aussi de me réveiller tous les matins en ayant beaucoup de plaisir à faire ce que je fais et en étant mon propre chef, et ça, ça ne me déplaît pas!» Celle qui compare sa boîte à un «enfant qu’on voit grandir» est au clair quant à son statut d’entrepreneuse:

    Je n’ai pas l’impression d’avoir plus de mérite à être chef d’entreprise parce que je suis une femme. C’est un statut qui n’est pas toujours facile à gérer mais qui est passionnant.

    10 recettes de limonades détox à tester

    Caroline aux mille mains

    Des projets plein la tête, comme celui de lancer des boutiques éphémères, ou d’écrire un deuxième livre sur la beauté, le bien-être et la nutrition, Caroline Receveur souligne: «Beaucoup de gens me demandent mes bons plans sur ces sujets, notamment parce que je vais devenir maman (ndlr. elle attend un garçon pour juillet)». Alors on s’interroge. Existe-t-il des journées plus longues pour «Wonder Receveur»? La Super Nana nous rassure: «Au quotidien, mon job consiste surtout à gérer des soucis.» Ouf, la nouvelle gourou healthy (chaque boîte de thés Wandertea contient son «Body Guide»), est à notre image: humaine.

    Son actu Sa marque de thé est disponible au Spa Valmont du Grand Hôtel Kempinski, à Genève.

    Son mantra Elle préfère tenter quelque chose et échouer, plutôt que d’avoir des regrets.

    Son conseil beauté Une fois par semaine, elle utilise un gommage visage et corps au café.

    Son animal totem On lui dit souvent qu’elle ressemble au chat du Cheshire, le personnage tiré d’«Alice au Pays des merveilles».

    Sur sa shamelist Un péché mignon dont elle ne peut pas se passer… les crêpes au Nutella!

    A lire également
    Lena Dunham
    La créatrice de la série «Girls» a posté une photo «avant/après» sur son compte Instagram et affirme préférer sa silhouette arrondie.
    O
    Famille
    Courageuse et touchante, l’influenceuse se livre sur ce premier trimestre compliqué.
    O
    News people
    L'actrice Australienne a choisi de s'entourer d'une équipe de réalisatrices pour mener ce projet 100% «Girl Power».
    O
    News people
    Pour cette Une très applaudie, la chanteuse a révélé un minois 100% zéro maquillage!
    O
    jeune femme sur un paddle coucher de soleil
    En Suisse
    C’est l’activité ludique à ne pas manquer cette saison: voici où la tester.
    O
    Phanee de Pool à la buvette du Débarcadère, à La Neuveville
    Cuisine
    Un lieu au bord de l’eau qui allie charme, convivialité et bons petits plats.
    O
    amis cinéma bouées
    News loisirs
    Un ciel étoilé, une couverture douce, des pop-corn et un bon film: qui dit mieux?
    O