news société

    Un court-métrage édifiant sur le harcèlement de rue

    Sorti le 19 mars 2016, «Au bout de la rue» de Maxime Gaudet, 28 ans, frappe juste. Très simple, mais extrêmement réaliste, la vidéo décrit ce que toute jeune femme vit régulièrement lorsqu’elle rentre chez elle le soir. 

    Publié le 
    30 Mai 2016
     par 
    Lucie Ryser

    A priori, il ne s’y passe pas grande chose: une fille quitte ses amis après une soirée dans un bar, puis se dirige chez elle à pied. Elle prend directement ses écouteurs dans sa poche, les visse sur ses oreilles et marche d’un pas assuré. Très vite, un homme l’aborde, n’obtient pas de réponse et l’insulte. L’héroïne accélère le pas mais ne se retourne pas (elle semble avoir l’habitude), son souffle est un peu haletant, elle longe les murs… et finit par arriver à destination, saine et sauve. Elle n’est pas blessée, personne ne l’a agressée physiquement. Mais doit-on pour autant continuer à accepter ce harcèlement de rue permanent sans rien dire, en faisant comme si c’était anodin ou banal?

    Maxime Gaudet, parisien et réalisateur de ce court-métrage engagé, n’est pas de cet avis. Ayant assisté lui-même à une scène de ce genre alors qu’il était en compagnie de sa copine et de la mère de celle-ci, ce jeune artiste a souhaité sensibiliser sa génération au travers de son film. Les hommes ne sont pas toujours conscients de ce que vivent et subissent les femmes au quotidien, et il faut que cela change.  

     

     


    A lire aussi:
    Un dessin animé pour dire stop au harcèlement de rue
    «Ma façon de m’habiller mérite-t-elle de me faire agresser?»
    «Well, what were you wearing?» ou comment dénoncer les agressions sexuelles en photo

     

    A lire également
    Les applis de rencontre auraient tué le romantisme, seraient envahies par les hommes... on fait le point sur les mythes et vérités de l'amour online.
    O
    La réalisatrice suisse Barbara Miller
    Dans «Female pleasure», la réalisatrice suisse Barbara Miller examine les rapports conflictuels entre les grandes religions et le corps féminin.
    O