Femina Logo

Entrée: la place de Rémy

Rémy le rat gastronome et son frère Emile, nettement moins sélectif sur ses choix alimentaires. Luinguini, commis dégingandé au grand cœur, mais sachant à peine faire cuire un œuf. Skinner, chef de cuisine acariâtre et pas vraiment doué. Gusteau, cuisinier de génie pour qui «Tout le monde peut cuisiner»… Dans le célèbre dessin animé de Pixar sorti en 2007, tout ce petit monde évoluait dans un Paris recréé entre grands boulevards et ponts sur la Seine. Pour ce mini-land nommé La Place de Rémy, les «imagineers» de Disney se sont inspirés à la fois du film et de la ville toute proche. Immeubles Haussmanniens avec toit de zinc et cheminée, rues pavées parsemées de bouches d’égout, réverbère à l’ancienne, bancs de fer forgé… on s’y croirait! Sauf que, à y regarder de plus près, les lignes, jamais droites, et les tuyaux de poêle brinquebalants ont plus à voir avec le cartoon qu’avec un plan d’architecte.

On adore: La fontaine centrale rehaussée de bouteilles de champagne qui crachent leur mousse et les plaques d’égout sur lesquelles rament une armée de petits rats.

Le plat principal: «Ratatouille, l’aventure totalement toquée de Rémy»

Pour sa soixantième attraction, Disneyland Paris révolutionne le genre! Autour des images exclusives conçues tout spécialement par les studios Pixar, l’équipe créative du parc a imaginé un univers dans lequel le visiteur est rat-petissé à la taille d’un petit rongeur. A bord de petites «ratmobiles», des petits véhicules sans rail, on commence l’aventure sur les toits de Paris, équipés de lunettes 3-D. Très vite, on entre en immersion dans les cuisines du restaurant avant de passer par le garde-manger où l’on passe sous un jambon de 6, 2 mètres de long, un réfrigérateur de 12 tonnes. Tout le long du parcours, quelque 49 petits rongeurs se cachent ici et là. Créée pour toute la famille, sans aucune restriction se taille, l’attraction est une expérience de tous les sens, qui mélange les techniques d’animation les plus modernes et le travail artisanal de dizaines d’entreprises françaises ou européennes. Björn Heerwagen, Show & Design Production Manager du parc, qui travaille depuis quatre ans sur le projet, explique: «Ce sont près de 4000 personnes qui ont travaillé sur cette attraction, dont 33 entreprises d’île de France. On pense souvent que tout vient directement des Etats-Unis, ce qui est faux.»

On adore: Les ratmobiles qui peuvent parcourir une multitude de trajets différents dans l’attraction. Chaque parcours est une aventure différente!

Les odeurs dans le garde-manger et la cuisine, une immersion complète pour le visiteur.

Le dessert: le Bistrot Chez Rémy

Dès la dernière scène de l’attraction, on entre dans l’univers du restaurant où, encore une fois, tout vous réduit à la taille d’un rat. Tabourets bouchon de champagne, tables ramequins rehaussée d’un couvercle de pot de confiture, desserte en forme de boîte à sel… Le décor est une aventure à lui seul. Ici aussi, tout a imaginé pour coller à l’univers du restaurant. Beth Clapperton, directrice artistique sur cette attraction et ce restaurant explique: «Tout a été conçu au fur et à mesure par des artisans soigneusement choisis. Le mobilier doit être un élément de décor et en même temps être fonctionnel pour le personnel et les visiteurs. Toute la conception doit être surveillée car les imperfections font partie du charme de l’attraction. Quand nous avons apr. exemple poser les tomettes dans le restaurant, les artisans, qui font bien leur travail, faisaient les joints tous égaux. Il fallait avec eux chaque fois pour les inciter à faire un peu de travers, inégal, pour coller à l’esprit du dessin animé. »

Au menu du restaurant, une pièce de bœuf grillé accompagnée de… ratatouille bien sûr, du Brie de Meaux. Le tout arrosé d’une cuvée de Saint-Émilion spécialement imaginée pour le parc.

On adore: Les chaises en forme de muselet et de capsule de champagne et les tabourets en forme de bouchon.

Pratique

«Ratatouille, l’aventure totalement toquée de Rémy», ouverture le 10 juillet à Disneyland Paris. Attraction avec Fastpass et file d’attente solo

Y aller

  • En train de Genève (3 heures) ou Lausanne (4 heures) vers la gare de Lyon à Paris.
  • En avion de Genève vers Paris avec Easyjet, Air France ou Swiss.
  • En voiture: 5 heures de route environ depuis Genève.

Chez Hotelplan, le séjour est à partir de CHF 744 fr. par personne en chambre double avec petit-déjeuner, y compris le voyage aller-retour en TGV en 2e classe avec abonnement 1/2 tarif, les transferts aller-retour de Paris à Disneyland, 2 nuitées à l’hôtel 3 étoiles «Disney’s Sequoia Lodge» et les droits d’entrée. Pour les enfants de 2 à 6 ans, prix fixe enfants à partir de 184 fr. et à partir de 353 fr. pour les 7 à 11 ans avec la carte Junior.

L’appli

Impatient? Envie de vous transformer en rat à la maison. L’application ratbooth, gratuite et dispo sur l’App store pour permet de créer votre propre rongeur d’après votre photo et de vous prendre en photo ou en vidéo avant de l’envoyer à vos amis… Trop drôle!

Disney
1 / 58© DR
Disney
2 / 58© DR
Disney
3 / 58© DR
Disney
4 / 58© DR
Disney
5 / 58© DR
Disney
6 / 58© DR
Disney
7 / 58© DR
Disney
8 / 58© DR
Disney
9 / 58© DR
Disney
10 / 58© DR
Disney
11 / 58© DR
Disney
12 / 58© DR
Disney
13 / 58© DR
Disney
14 / 58© DR
Disney
15 / 58© DR
Disney
16 / 58© DR
Disney
17 / 58© DR
Disney
18 / 58© DR
Disney
19 / 58© DR
Disney
20 / 58© DR
Disney
21 / 58© DR
Disney
22 / 58© DR
Disney
23 / 58© DR
24 / 58
25 / 58
26 / 58
Disney
27 / 58© DR
Disney
28 / 58© DR
Disney
29 / 58© DR
Disney
30 / 58© DR
Disney
31 / 58© DR
Disney
32 / 58© DR
Disney
33 / 58© DR
Disney
34 / 58© DR
Disney
35 / 58© DR
Disney
36 / 58© DR
Disney
37 / 58© DR
Disney
38 / 58© DR
Disney
39 / 58© DR
Disney
40 / 58© DR
Disney
41 / 58© DR
Disney
42 / 58© DR
Disney
43 / 58© DR
Disney
44 / 58© DR
Disney
45 / 58© DR
Disney
46 / 58© DR
Disney
47 / 58© DR
Disney
48 / 58© DR
Disney
49 / 58© DR
Disney
50 / 58© DR
Disney
51 / 58© DR
Disney
52 / 58© DR
Disney
53 / 58© DR
Disney
54 / 58© DR
Disney
55 / 58© DR
Disney
56 / 58© DR
Disney
57 / 58© DR
Disney
58 / 58© DR

Jennifer vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.