Femina Logo

Summer vibes

Plages suisses: Randonner à Taney comme à Tahoe

Plages suisses tahoe taney

Si le lac Tahoe, petit paradis au look alpin à 3 heures de San Francisco, nous plaît pour son aura sportive, chez nous, le lac de Taney (VS) aux reflets bleus, verts, turquoise, façon Fifty Shades of Indigo, nous charme encore plus.

© Jeremy Banks / Unsplash

Aux Etats-Unis: le lac Tahoe et son aura sportive

Il faut à peine trois heures de voiture, depuis le centre de San Francisco, pour rejoindre les rives du lac Tahoe. Une proximité avec la Bay Area et la Silicon Valley qui explique grandement le succès de ces eaux limpides. Et à l’échelle américaine, autant dire qu’Hollywood est à un jet de pierre. Du coup, cet endroit au charme quasi alpin est devenu un lieu de villégiature privilégié de la jet-set californienne – on a déjà aperçu Justin Timberlake faire du golf dans le coin, et Liza Minelli y a ses racines – et a souvent servi d’arrière-plan à des séries et des films, dont certains mythiques. Pas étonnant que cette étendue d’eau occupe une place à part dans le cœur de pas mal d’Américains. En plus, avec l’interdiction qui leur est faite de fouler le sol européen en ce début d’été, ils risquent de venir en nombre sur ces rives pour s’essayer au paddle ou au kayak.

Spottons le pika

Avec sa riche faune, ses eaux transparentes (par endroits) et une vue à couper le souffle sur les sommets de la Sierra Nevada, le lac Taho, c’est le grand air californien, la nature à l’état pur. Mais ici comme chez nous, ce «petit» lac de montagne (c’est tout de même le plus grand lac alpin d’Amérique du Nord et le deuxième plus profond) doit faire face à la pollution et à la pression immobilière. D’autant plus qu’un bon tiers du rivage se trouve officiellement dans l’État du Nevada…

Du coup, si on vient faire du camping ou de la pêche au saumon côté ouest, on vient aussi, et surtout, profiter des casinos et des terrains de golf chez le voisin. D’ailleurs, aujourd’hui encore, les deux États se chamaillent sur les limites territoriales, et les – gentilles – anicroches font les choux gras de la presse locale. N’y prêtez pas attention et, après avoir fait quelques brasses sur la plage de Meeks Bay, chaussez vos baskets et partez en randonnée sur l’un des sentiers qui surplombe le lac. Avec un peu de chance, vous pourrez y croiser le fameux pika, ce petit animal trop mignon menacé par le réchauffement climatique. Avec un peu moins de chance, vous aurez l’occasion de rencontrer… un ours noir. Lui aussi fait régulièrement la Une de la presse locale avec ses entrées par effraction dans les maisons de vacances de la région. Mais ça, c’est une autre histoire.

Un peu de culture

Cinéma Michael Corleone, fils de Vito, cela vous évoque quelque chose? Dans le genre film sur la mafia, Le Parrain 2, de Francis Ford Coppola, est un monument du genre. Eh oui, la belle résidence de la famille d’origine sicilienne, qui apparaît à de très nombreuses reprises tout au long du film, se situe sur les rives du lac Tahoe. Les scènes mythiques de la première communion, de certaines funérailles et d’un meurtre (on ne va pas tout vous spoiler) se passent ici même, tout comme la scène finale. Vous êtes davantage fleur bleue? Alors replongez-vous dans Bodyguard, avec Whitney Houston et Kevin Costner. Quand la super-star menacée et son entourage se mettent au vert, c’est aussi dans la région. Avide de grands espaces? Observez bien le film Into the Wild. Le héros, Christopher, longe à un certain moment le Pacific Crest Trail, qui chemine sur les hauteurs du lac Tahoe.

Chez nous: titiller la truite à Taney

Tourisme Valais
© Tourisme Valais

Un beau lac aux reflets bleus, verts, turquoise, façon Fifty Shades of Indigo, au milieu d’un décor de carte postale (ou de film hollywoodien pour ceux qui ont vraiment besoin de s’échapper du quotidien), ça se mérite. Pour se jeter dans ce petit lac de montagne situé à un peu plus de 1400 mètres d’altitude dans le Chablais valaisan, il faut user ses semelles (mettez de bonnes chaussures, et prenez une paire de tongs dans le sac). Et ses mollets. Il n’y a qu’une petite heure de marche, certes, mais elle ne laisse personne indifférent. La montée via le chemin des chèvres est raide et caillouteuse. Mais que les amateurs de baignade se rassurent, tout a été pensé, même avec des enfants: des taxis 4x4 peuvent vous prendre en charge depuis le parking. La baignade, justement, saura revigorer les randonneurs juste ce qu’il faut à l’arrivée. La température du lac grimpe à 20 degrés en été, rarement plus. De quoi se rafraîchir, taquiner la truite (permis journalier à se procurer en plaine) puis profiter d’un pique-nique avec vue sur le Grammont et Les Jumelles. On peut aussi envisager une balade autour du lac, qui n’est pas longue, mais mimi comme tout. Tahoe en plus petit, on vous dit.

Et même si Justin Timberlake n’y est pas (encore) un habitué, les lieux, inscrits à l’Inventaire fédéral des paysages,sites et monuments naturels d’importance nationale, attirent quantité de visiteurs, particulièrement le week-end. On préférera donc s’y aventurer en semaine. Attention tout de même, pas question de prendre racine: le camping n’y est plus autorisé, mais deux refuges peuvent accueillir les randonneurs.

Note: S’arrêter au parking du Flon à Miex, au-dessus de Vouvry (VS), puis faire le chemin à pied, ou prendre un taxi 4x4 jusqu’au lac.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Julien vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E44: Des recettes du bonheur venues d'ailleurs

Dans vos écouteurs

E43: Comment recharger nos batteries d'ici Noël

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina