Femina Logo

news loisirs

Les Eagles of Death Metal veulent rejouer au Bataclan

Les Eagles of Death Metal 0

«Je compte les jours qui me séparent de celui où je pourrai finir ce concert», Julian Dorio, batteur du groupe.

© AFP Photo/Rock&Folk/Marion Ruszniewski

«Je veux que l'on soit le premier groupe à jouer au Bataclan quand il réouvrira», a expliqué Jesse Hughes lors d'un entretien avec le directeur général de Vice, Shane Smith, qui lui en a demandé la raison. «Parce que j'étais là quand le silence s'est fait pendant un instant. Nos amis sont venus et sont morts. Je vais y retourner et vivre», a dit le chanteur de ce groupe iconoclaste, la voix tordue par l'émotion. L'entretien a été publié mercredi dans son intégralité sur le site de Vice.

Avant le drame, l'ingénieur du son, Shawn London, se souvient de «gamins qui s'éclataient», qui souriaient et «reprenaient les paroles de chaque titre». Le concert des Eagles of Death Metal avait démarré depuis une heure environ le 13 novembre 2015 quand trois personnes sont entrées dans la salle et ont ouvert le feu. Au total, 89 personnes sont mortes au Bataclan et 130 dans l'ensemble des attentats commis ce jour-là.

«J'ai peut-être peur, et peut-être que j'ai traversé pas mal de merdes, mais je respire. Je sais que je vais pouvoir parler à mon fils ce soir», a lancé Jesse Hughes. «J'ai vraiment hâte de revenir à Paris. J'ai hâte de jouer. Je veux y retourner», a martelé ce rocker à la moustache fournie.

«Nous n'avons pas le choix, nous devons finir la tournée», a abondé l'autre co-fondateur du groupe, Joshua Homme, qui n'était pas avec le groupe le 13 novembre 2015. «Je compte les jours qui me séparent de celui où je pourrai finir ce concert», a dit le batteur du groupe, Julian Dorio, dans un message posté sur Instagram.

Il a également rendu hommage aux victimes ainsi qu'à ceux qui l'avaient aidé le 13 novembre 2015 après qu'il soit sorti de la salle.

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.