Femina Logo

à table!

Bénichon: où déguster le traditionnel repas fribourgeois?

Bénichon: où déguster le traditionnel repas fribourgeois?

Le Pays de Fribourg prendra ses quartiers à Écuvillens pour organiser la manifestation.

© Swiss Image - Elise Heuberger

Alors que les Jurassiens organisent la Saint-Martin, les Fribourgeois célèbrent la Bénichon. Les festivités se déroulent à partir du deuxième week-end de septembre (pour la Sarine, la Glâne et la Broye) jusqu’à la seconde quinzaine d’octobre (pour la Gruyère). Dans les quatre coins du canton, de nombreuses fêtes villageoises, fermes et autres restaurants typiques mettent le menu traditionnel à l’honneur.

Marché artisanal, moutarde et meringues

Si on l’associe aujourd’hui à une atmosphère festive, une table riche en mets copieux et une playlist de circonstance, la Bénichon est à l’origine une célébration chrétienne. Son nom signifie «bénédiction» et la mention la plus ancienne date de 1443. Mais au fil du temps, les «fêtes profanes» ont pris le pas sur le côté ecclésiastique. Elles marquent la fin des travaux des champs et le retour des troupeaux en plaine.

La tradition ne cesse d’évoluer et de se réinventer, comme l’explique Anne Philipona sur le site dédié à la Bénichon: course de charrettes, marché artisanal ou folklorique, tracto-bénichon, lancer de cuchaule, etc. Mais l’attrait principal de la Bénichon reste néanmoins son offre culinaire. Le menu traditionnel compte de nombreux plats: tranches de cuchaule tartinées de moutarde de Bénichon, soupe aux choux, jambon et viandes fumées, gigot d’agneau aux raisins, poire à Botzi, fromages fribourgeois, etc. Le menu se conclut généralement en douceur avec une meringue accompagnée de sa double-crème.

Bénichon: où déguster le traditionnel repas fribourgeois?
@ Swiss Image - Elise Heuberger

Le site officiel répertorie toutes les manifestations permettant de «bénichonner». En voici 6 qui nous ont particulièrement donné envie de dégainer nos couverts:

Bénichon du Pays de Fribourg (Ecuvillens, du 6 au 8 septembre)

Il s’agit du rendez-vous à ne pas manquer. Après Romont, Epagny et Estavayer-le-Lac, c’est au tour d’Ecuvillens d’être au cœur des festivités. Cette septième édition devrait accueillir 25'000 visiteurs. Ces derniers se partageront notamment une tonne de jambon, 350 kilos de chou et 5000 poires à Botzi. De nombreuses animations sont attendues: Ferme de la Bénichon pour les enfants, marché, démonstration d’activités artisanales, confection de gruyère et de bricelets, cortège traditionnel, etc.

Réservations et informations via le site Bénichon & Tradition

Bénichon de la Tuile (Fribourg, du 6 au 9 septembre)

L’association La Tuile héberge des personnes temporairement privées de logement. En organisant cette fête, elle souhaite «favoriser les échanges entre divers groupes sociaux dans une ambiance conviviale». Et ça fonctionne: chaque année, plus de 500 repas sont ainsi servis. Plusieurs animations sont prévues tout au long du week-end, dont de nombreux concerts. Les festivités se dérouleront au Café Le Tunnel, midi et soir.

Réservations: 026 321 33 34

Bénichon du Club Soroptimist (Fribourg, le 7 septembre)

Soutenant les femmes dans leur carrière, le club du canton profite de la Bénichon pour fêter son cinquantième anniversaire. Pour l’aider à souffler ses bougies, rendez-vous à 11h30 à l’Université de Fribourg (Aula Magna). Tous les bénéfices seront reversés à des associations caritatives en lien avec le thème de la journée, à savoir les jeunes en rupture. Le repas se déroulera sous forme de buffet (90 fr. par personne) et les festivités se concluront avec un concert de bienfaisance (chœurs Utopie et Charmey’s Voices).

Réservations via le site internet Swiss-Soroptimist

Bénichon de Bulle (7 et 8 septembre)

Le temps d’un week-end, Bulle vibrera au rythme de la tradition. Marché des artisans et fêtes foraines coloreront la ville, tandis que de nombreux restaurants proposeront le menu traditionnel. Une cantine, installée dans les douves du Château, permettra également aux gourmands de se restaurer. Les célébrations se prolongeront dans la soirée: de nombreux bars prendront leurs quartiers dans la Grand Rue dès 16h le samedi ainsi que le dimanche entre 11h et 20h.

Plus d’informations sur le site La Gruyère

Recro’Balade à Grolley (21 septembre)

Deux semaines après la Bénichon, place au «Recrotzon», soit l’occasion de replanter sa fourchette… et de «finir les restes». A Grolley, pas question de se taper la cloche sans avoir effectué un minimum d’exercice physique. Le parcours de la balade gourmande compte 6 kilomètres et autant de stands pour se ravitailler. La manifestation coûte 60 fr. pour les adultes, 20 fr. pour les enfants de plus de 7 ans.

Inscriptions sur Retrobalade ou au 079 191 73 36 (plusieurs horaires de départ sont disponibles entre 10h20 et 13h20)

@ Swiss Image - Elise Heuberger

Bénichon de la montagne à Charmey (du 11 au 13 octobre)

À Charmey, la Bénichon est organisée par la société de jeunesse La Concorde. Et le moment phare à ne pas manquer est sans aucun doute la célèbre course de charrettes. Le but: dévaler le plus rapidement possible le parcours proposé en tirant une charrette en bois, semblable à celles qui étaient utilisées autrefois pour transporter le foin. Les équipes se composent de 5 coureurs (l’un d’entre eux doit prendre place sur l’engin) et la compétition compte une catégorie «sportifs» et un classement humoristique. On récompense la rapidité des premiers… et la créativité des seconds. Chaque année, le public répond présent, puisque près de 10'000 personnes se donnent rendez-vous dans la station gruyèrienne le temps d’un week-end.

Inscriptions pour la course de charrette sur le site de la Jeunesse de Charmey

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Dans vos écouteurs

E14: Comment chasser la déprime saisonnière

Quand le soleil décide de se coucher à l'heure du goûter, il est parfois difficile de ne pas se sentir épuisé, démoralisé, démotivé... Afin de nous aider à lutter contre les effets du manque de lumière, une psychologue et coach détaille une véritable stratégie anti-blues, en s'inspirant des pays scandinaves. Comme un petit shot de vitamine D.

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.