Femina Logo

culture

Tous à poil, le nouveau trend de la télé

Tous à poil, le nouveau trend de la télé
© DR

Aujourd’hui, difficile d’allumer tranquillement son écran plat sans prendre le risque de tomber nez à nez avec un pénis. Ou même une poitrine, un postérieur, pas du tout complexés, au grand air. On s’est trompé de chaîne? Genre doigt qui ripe sur la télécommande direction le canal classé X le plus proche? Que nenni. Depuis quelques mois, le paysage médiatique tout ce qu’il y a de plus respectable explore les différentes facettes de son nouveau graal: la nudité. C’est simple, on nous met des gens dans le plus simple appareil partout. Séries, téléréalités, magazines, publicités… Ils sont tous en grève dans les régies costume ou quoi? Disons plutôt qu’il y a un véritable trend «nu intégral», révélé sous nos contrées avec le lancement de l'émission «Adam et Eve» sur la chaîne française D8. Le concept: une fille et un garçon se tournent autour après avoir abandonné volontairement tout bout de tissu, en pleine nature, de préférence paradisiaque – à savoir une plage de Polynésie. «Ici, pas de vête­ments, pas de maquillage, juste de la vérité nue» proclame sa présentatrice Caroline Ithurbide. Même si «nu» dans le langage de la télé, cela veut surtout dire «zizis floutés».

D’amour et d’eau de coco fraîche

Tout neuf dans l’hexagone, mais déjà expérimenté sous divers facettes ailleurs. Aux Etats-Unis et aux Pays-Bas, un concept proche prospère sur le petit écran: «Dating Naked». Là encore, un couple improvisé se retrouve parachuté dans un jardin d’Eden tropical sans aucun vêtement ni gadget électronique, dans le but de faire des rencontres avec d’autres spécimens nudistes. Outre-Atlantique, on a également procédé à quelques variations autour du sujet avec «Naked & Afraid». Même configuration de départ, sauf qu’ici les participants sont invités à survivre dans l’hostile nature plutôt qu’à chercher à flirter avec le premier congénère venu. Au Danemark, «Klaedt» af est une téléréalité qui convie elle aussi des personnes toutes nues, mais dans une autre optique: les amener à réfléchir sur les futilités du confort quotidien. Dépossédées de tout le temps de l’émission, du moindre meuble à leur garde-robe, elles sont censées méditer sur l’être et l’avoir.

Retour aux origines

Quoi, philosophiques, les programmes télé en full frontal nudity? Au-delà des motivations voyeuristes omniprésentes dans notre société contemporaine, il y a en effet un peu de ça. Retrouver le goût d’une certaine innocence dans le désir, se mettre en-dehors des conventions sociales qui régulent les rapports homme-femme, s’éloigner des ivresses du matérialisme. En tenue d’Eve et d’Adam, on regarde soudain le monde avec des yeux différents. Raison pour laquelle, peut-être, The National Gallery of Australia, un musée de Canberra, organise des visites naturistes en ce mois d’avril. Selon l’artiste James Turrell, qui bénéficie d’une rétrospective dans les murs du bâtiment, les visiteurs pourront ainsi se concentrer sur l’essentiel. Mais parlait-il vraiment des œuvres?

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.