Femina Logo

Coup de fil

Paléo 2019: Notre interview d'Aloïse Sauvage, étoile montante du rap féminin

Interview Aloïse Sauvage Paléo 2019

«Je suis complètement sincère sur scène. Ce sont mes mots, mes histoires. Et j'espère pouvoir transmettre les émotions que j'ai vécues aux personnes qui m'écoutent.»

© Getty

Son nom vous dit quelque chose? Peut-être l'avez-vous découverte dans le film «120 battements par minute». Mais c'est sur Spotify (et sur les affiches de concert!) que vous allez le voir apparaître: car en plus de la danse, le cirque et le théâtre, la jeune femme s'attaque désormais à l'univers de la chanson, qu'elle a pris d'assaut avec son premier EP. On y trouve des émotions vives, beaucoup de sincérité, et des paroles qui semblent avoir été inscrites sur le papier au moment même où l'artiste les ressentait.

Le mardi 23 juillet 2019, nous l'avons entendue au Paléo Festival de Nyon. C'était l'occasion de lui poser quelques questions.

FEMINA: Danse, théâtre, cirque, chant: vous multipliez les passions! Comment est née celle de la musique?
Aloïse Sauvage:
Elle a commencé lorsque j'étais très jeune. À huit ans, je me suis mise à la flûte traversière, en imaginant qu'il s'agirait de l'instrument de mes rêves. Et il l'a été, pendant un bon moment! J'ai fait dix ans de conservatoire, j'ai joué dans des groupes de jazz, j'ai plongé dans la danse hip-hop... je n'ai jamais quitté l'univers de la musique. Par contre, en ce qui concerne l'écriture de chansons, je n'ai pas percuté tout de suite!

J'exprimais déjà tellement au-travers de mon corps, avec la danse et le théâtre, que l'écriture a longtemps été une création personnelle, à laquelle je me consacrais seule dans mon coin. Disons que ce projet est apparu au grand jour au bout d'un long chemin, alors qu'il était en moi depuis très longtemps. Et je suis tombée amoureuse de la chanson, d'abord par les mots. J'avais envie de raconter des histoires.

Avez-vous un processus d'écriture particulier?
Je ne pense pas que j'en ai un, pour le moment. C'est hyper instinctif, je raconte ce que je vis, ce qui me touche, je parle beaucoup d'amour.

Je pense que chaque artiste creuse dans sa vie, pour en tirer les thématiques qui lui importent le plus, et qui se tissent comme une toile d'araignée dans les morceaux.

Je le vois toujours un peu comme un journal intime: j'écris vite, parfois instantanément, je pars d'une pensée, d'une émotion, d'un moment précis comme une rupture, puis j'en constitue un patchwork qui se transforme en chanson.

Par contre, je réfléchis de plus en plus à mes créations de façon conceptuelle. Je pense au live, à ce que j'y mets, aux façons par lesquelles tout cela sera ressenti par le public.


Comment vous sentez-vous sur scène?

Je me sens comme dans un paradoxe constant. Sur scène, on peut donner l'impression d'être une lionne invincible qui fait son numéro. Mais on est aussi une personne minuscule, face à des milliers de spectateurs, et cela rend très vulnérable, très humble. Mais je m'y sens à ma place. Je commence à y rassembler tout ce que j'aime faire.

En fait, je suis complètement sincère sur scène. C'est moi, ce sont mes mots, mes histoires. J'espère que je peux transmettre les émotions que j'ai vécues aux personnes qui m'écoutent.

Toutes vos passions artistiques sont-elles liées, pour vous?
Complètement! Tout se relie, c'est évident pour moi. Quand je chante, mon corps chante aussi. Et sur scène, tout parle de la même chose, quel que soit le moyen d'expression que j'utilise. J'aimerais parvenir à un spectacle complet, qui réunit un peu de tout. Quelque chose qui soit totalement à moi.

C'est vrai que je fais beaucoup de choses, mais il ne s'agit pas d'une sorte de boulimie créative inutile. Beaucoup de gens le pensent, mais ce n'est pas vrai! C'est juste une façon de me sentir libre.

Comment vous sentez-vous avant un concert?
Je suis quelqu'un de très stressé. Je ressens une peur qui s'évapore très vite, j'angoisse à l'idée qu'il y ait un problème technique. Par contre, je ne crains absolument pas les moments de gêne ou de silence, je trouve cela très important.

J'ai aussi des petits rituels: je m'échauffe la voix et le corps, je fais des pompes et des abdos. Je force toujours mon équipe à faire dix minutes de cardio avec moi et je leur donne l'impression que nous nous trouvons tous dans un ring! Cela me vient du cirque, où les spectacles sont très physiques, et demandent un échauffement très long.

Que doit-on vous dire, pour vous porter chance avant le concert?
Vous pouvez me dire "Toi-toi", et je vous répondrai "Je prends."

Toi-toi!
Je prends.

Et que peut-on vous souhaiter pour le futur?
Je viens juste de commencer, j'en suis au tout début. Mon EP est sorti il y a quelques mois. Mais j'espère vraiment que je pourrai continuer à faire ça, à transmettre des émotions et des histoires, à chanter pour les gens sur scène. Ça, ce serait vraiment génial.

Ellen vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Dans vos écouteurs

E14: Comment chasser la déprime saisonnière

Quand le soleil décide de se coucher à l'heure du goûter, il est parfois difficile de ne pas se sentir épuisé, démoralisé, démotivé... Afin de nous aider à lutter contre les effets du manque de lumière, une psychologue et coach détaille une véritable stratégie anti-blues, en s'inspirant des pays scandinaves. Comme un petit shot de vitamine D.

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.