Femina Logo

culture

Montreux: les confessions de Melody Gardot

Capture decran 2015 07 18 a 17 33 22 0
© DR

Pour son 4e album, la reine du jazz à l'accent rock s’est inspirée des milieux marginaux de Los Angeles. De sa voix de velours, la belle Américaine nous décrit «Currency of Man», et nous fait fondre quand elle résume sa vie: «folle, belle et un désastre poétique».

FEMINA D’où venez-vous et où habitez-vous désormais?
Melody Gardot
Je suis née aux Etats-Unis et je vis - littéralement - dans mes valises.

Comment vivez-vous votre trentaine?
Je ne considère pas l’âge comme un facteur déterminant dans la vie. Ce qui compte, c’est l’expérience et la quantité de bonheur qu’on arrive à insuffler à notre quotidien. Avec cette vision, on ne vieillit jamais.

Vous avez commencé à chanter après un grave accident de la route. Quel est votre mantra aujourd’hui?
Nam Myoho Renge Kyo (NDLR: le mantra qui résume l’esprit bouddhiste).

Quel conseil donneriez-vous à une femme qui a des projets mais qui n’oserait pas se lancer?
Sois courageuse et suis ton cœur.

A quoi ressemble le «quotidien Melody Gardot»?
Ma vie est folle, belle, c’est un désastre poétique.

Que ressentez-vous sur le fait d’être célèbre?
Je n’y pense pas vraiment.

Quelle est l’histoire de votre quatrième album, «Currency of Man»?
«Currency of Man» parle de la vie, de personnages qui font notre société. Des vraies histoires et des vrais gens.

Pour ceux qui ne sont pas mélomanes de jazz, pouvez-vous décrire votre musique?
Libre, «non conformism spriritual vamp».

Qui sont les femmes qui vous inspirent?
Ma mère, Nina Simone, Gabriela Mistral, Herta Muller.

Vous racontez beaucoup de vraies histoires dans vos chansons. Pensez-vous parfois publier ou exposer davantage vos idées?
Bien sûr… J’ai déjà entrepris un projet mais je dois trouver le moment pour terminer. Il me manque seulement du temps!

Comment avez-vous vécu votre dernier concert au Montreux Jazz Festival?
Claude (Nobs) me manque – Je n’imagine pas encore le festival sans lui. J’ai de supebes souvenirs des dernières éditions.

Pour terminer, que pensez-vous de la Suisse? Comment vous sentez-vous ici?
J’aime être ici, j’aime l’architecture et j’aime le style de vie. Je pourrais y rester en vacances aussi longtemps que possible…

melodygardot.co.uk

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Juliane vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina