Femina Logo

actu

L'édito d'Alexandre Lanz: «Madonna, les filtres et les haters»

Edito alexandre lanz

«Y a-t-il un âge pour s’amuser avant de sombrer dans l’invisibilité la plus absolue en attendant la fin? La réponse est non, évidemment. Qu’on se le dise une fois pour toutes: Madonna fait ce qu’elle veut de son corps et de son visage.» - Alexandre Lanz

© ANOUSH ABRAR

En 2022, il ne reste que les fillers, les filtres et les réseaux sociaux à Madonna pour continuer de régner sur son royaume, celui de la provoc’. De selfies en vidéos bizarres, le champ d’action – entre le salon et la salle de bains – est terriblement réducteur pour la souveraine de la pop qui, jadis, dominait le monde.

Censurée pour un téton dévoilé sur Instagram, jugée cinglée pour une vidéo dans laquelle elle caricature une soûlarde en pleine montée de coke, la dernière des Mohicanes de la ligue des superstars n’est vraiment pas en phase avec l’ère pudibonde et totalement faux jeton des médias sociaux. Sauf qu’une fois encore, l’opinion des bien-pensants et des haters, elle n’en a rien à faire. Après tout, c’est Madonna. Comme elle le rappelait si bien il y a quelques années dans l’entêtante comptine acide composée par l’artiste Sophie, «Bitch, I’m Madonna». Ne faut-il pas souffrir d’une douce naïveté pour imaginer cette mère de six enfants à ce point en roue libre? Quels types de démons projettent ses véhéments détracteurs lorsqu’ils la voient sur leur écran?

Trop vieille pour s’habiller et se comporter comme une ado, vraiment? C’est ça la morale de notre époque?

Y a-t-il un âge pour s’amuser avant de sombrer dans l’invisibilité la plus absolue en attendant la fin? La réponse est non, évidemment. Qu’on se le dise une fois pour toutes: elle fait ce qu’elle veut de son corps et de son visage. Point final, commentaires fermés. Et une chose est certaine: plus la bien-pensance ambiante lui dictera son comportement, moins elle s’arrêtera. Rebelle, Madonna l’est et le restera.

Théâtre de TikTok

Ce ne sont certainement pas quelques clichés paparazzés dévoilant la vérité toute crue à la sortie d’un resto londonien avec son fils Rocco qui vont faire vaciller sur elle-même l’experte en filtres lissants. En 40 ans de carrière, elle en a vu d’autres.

Pourtant, une partie de ses fans de la première heure sont outrés de la voir ainsi déconner sur TikTok. Déception. Ils déplorent le manque de cohérence dans la quête de jeunesse éternelle de la part de celle qui prophétisait en interview à 34 ans en 1992:

«Une fois atteint un certain âge, vous n’avez pas le droit d’être aventureuse, ni d’être sexuelle. Je trouve cela odieux. C’est quoi, on est censé mourir à 40 ans?»

Méditons cette insupportable sentence fleurant bon l’âgisme en chassant les œufs de Pâques au fond du jardin.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Alexandre vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E83: Comment éviter que les écrans impactent notre humeur

Dans vos écouteurs

E82: Comment instaurer une bonne habitude?

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné