Femina Logo

Ras-le-bol des filtres

La nouvelle tendance TikTok pour mieux s’accepter

Ras-le-bol des filtres: la nouvelle tendance TikTok pour mieux s’accepter

30% des adolescent-e-s ont des pensées suicidaires ou traversé des phases de dépression à cause de leur utilisation des réseaux, pointe du doigt un rapport publié par TikTok en 2021.

© PEXELS/DANIER XAVIER

On y est tellement habitué-e que l’on oublie pourtant leurs effets néfastes sur l’estime de soi: les filtres proposés sur les réseaux sociaux ont la fâcheuse tendance à créer des idéaux de beauté totalement inatteignables et irréalistes. Zéro imperfection, lèvres pulpeuses, yeux de biche, nez ultra fin, cils XXL… En deux clics, chacun-e a la possibilité de se retrouver totalement métamorphosé-e sur Instagram & Co. Une technologie qui ne cesse ainsi de créer des complexes chez ses utilisatrices et utilisateurs.

Dans un rapport publié par TikTok en novembre 2021, 30% des adolescent-e-s ont avoué avoir eu des pensées suicidaires ou traversé des phases de dépression à cause de leur utilisation des réseaux. Certain-e-s se montrent prêt-e-s à tout pour ressembler à leur version numérique: c’est ce que les chirurgiens esthétiques nomment «Snapchat dymorphia». «Entendez par là de nouveaux clients qui apportent des selfies d’eux-mêmes filtrés aux consultations», résume Madmoizelle.

@charlidamelio ♬ Tear in My Heart - twenty one pilots

Mettre fin au culte des apparences

Sur TikTok, des comptes s’élèvent pour mettre à mal les diktats de la beauté et le poids des jugements axés sur le physique. C’est ainsi qu’a vu le jour la tendance surnommée «la plus saine de l’application». Le but? Sur une chorégraphie étudiée avec une chanson de Twenty One Pilots en bande sonore, les jeunes femmes ôtent le filtre maquillage qu’elles utilisent pour se révéler au naturel. Les stars du réseau, comme Charli D’Amelio ou Ashley Tisdale ont déjà adopté la tendance. Une manière pour elles de sensibiliser leur audience et de célébrer la beauté naturelle.

«Cela m’a pris beaucoup de temps pour être à l’aise dans ma peau, mais c’est ce à quoi je ressemble. Le maquillage ne peut pas m’aider à être confiante et à m’apprendre à aimer chaque «imperfection» que j’ai. Pourtant, chacune d’entre elles me rend unique et spéciale à ma façon.»

Charli D’Amelio

TikTokeuse

Si un challenge sensé comme celui-ci ne parviendra pas à lui seul à nous réconcilier avec notre image, il est à saluer et à encourager. Qui sait, dans quelques temps, utiliser un filtre «embellisseur» sera devenu totalement dépassé (on ose y croire!).

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E82: Comment instaurer une bonne habitude?

Dans vos écouteurs

E81: Comment aider nos proches vivant un burnout ou une dépression

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné