Femina Logo

culture

Écrire un roman à trois, ça marche! Rencontre avec un trio de romanciers suisses

Anne Laure Lechat

En moyenne, l’auteur du roman – par ordre alphabétique, Bruno Pellegrino + Aude Seigne + Daniel Vuataz – est âgé de 31 ans et deux tiers, mesure 176 cm et pèse 67 kg.

© Anne-Laure Lechat

Leur actu

Paru en janvier 2018, le premier volume de «Stand-by» sera suivi du numéro 2, le 4 avril 2018. Prochaines publications de la tétralogie en juin et octobre.

Ce qui les dope

Le shot d’adrénaline des ultimes épreuves, une séance de brainstorming qui résout tout, une trouvaille formelle, un texte qui devient livre, des mots à porter sur scène, bref, voir que tout ça existe, pour de vrai, et que c’est ça qu’on fait, dans la vie!

Sur leur shamelist

Les soirées karaoké Disney avec l’AJAR.

Leur don inattendu

Une capacité à ingérer une quantité astronomique de «Fargo», de «This Is Us» ou de «Grace et Frankie» tout en conservant une vie sociale acceptable.

«La Disparition de Stéphanie Mailer», le roman de Joël Dicker que tout le monde attend

Le portrait de l'auteur, en romancier tricéphale

En moyenne, l’auteur du roman – par ordre alphabétique, Bruno Pellegrino + Aude Seigne + Daniel Vuataz – est âgé de 31 ans et deux tiers, mesure 176 cm et pèse 67 kg. Yeux bruns, «tirant sur le vert le matin ou en cas d’émotion», cheveux châtains. L’auteur a passé son enfance à Poliez-Pittet (VD), Les Chevalleyres (VD) et Genève, avec des parents commerçants/médecin + infirmière/scientifique + mère au foyer; catholiques italiens/protestant genevois et catholique alsacienne non pratiquants/protestants évangéliques engagés.

L’auteur a un frère/deux frères et sœurs et de faux demi-frères et -sœurs/cinq frères et sœurs. L’auteur a joué du piano et du tennis /pratiqué l’athlétisme et le piano/brillé en basket et volley, aimé le théâtre, et joue de la clarinette avec un talent qui lui ouvrait la voie du professionnalisme.

L’auteur a passé tout son temps à lire, étudié les lettres/l’archéologie mésopotamienne. Il a détesté enseigner/travaille à l’Université/concocte des produits cosmétiques, assure la communication d’un théâtre genevois tout en pratiquant peinture et photo et en s’occupant de son premier enfant. L’auteur a répertorié les archives de l’écrivaine Anne Cuneo et installé des TV au CHUV/administré les pages Web de la Ville de Genève et travaillé pour une chorégraphe/publié un livre sur Franck Jotterand et la Gazette littéraire de Lausanne.

Lorsque Bruno Pellegrino, Aude Seigne et Daniel Vuataz se racontent, le portraitiste s’arrache les cheveux: comment dessiner un individu moyen qui serait la somme des trois? L’écrivain tricéphale n’aurait-il pas de points communs alors qu’il semble si homogène?

Interview: un café avec Marc Lévy

Synopsis

Car les premiers tomes (on pourrait parler d’épisodes) de «Stand-by» sont si habilement tissés que 1. On attend la suite en état de manque 2. On croit cette histoire pondue par une seule et même plume 3. Même en connaissant leurs autres écrits, on ne devine pas qui a inventé/créé quoi. Comment font-ils? Ils rient, presque étonnés de cette connivence autour des nombreux personnages qu’ils ont sculptés comme dans l’argile en rédigeant la bible de la série, dotant chacun d’eux d’une personnalité, d’une famille, d’une histoire, pour les insérer dans les situations imprévues et palpitantes nées d’un événement fondateur.

Brutal: un supervolcan meurtrier surgit dans la baie de Naples et crache des nuages si denses que… sachez en tout cas que smartphones, ordinateurs et internet jouaient, avant, un rôle essentiel dans la vie de chacun des héros de Stand-by, et qu’après l’éruption du volcan… on ne vous dira pas ce qui arrive aux jeunes climatologues au Groenland, à la Lausannoise en partance pour les Etats-Unis ni aux deux ados romands qui accompagnent leur copain monténégrin dans la patrie de son défunt père.

Les petits secrets de... Douglas Kennedy

Un jeu scénarisé à trois

Comme dans une série TV moderne, les situations intriguent, émeuvent, étonnent, questionnent, passionnent. Les scénaristes-auteurs se prennent au jeu, ne connaissant que les grandes lignes de la série et découvrant son déroulement exact au fil de l’écriture. Celle-ci suit un protocole strict: chaque chapitre est pondu par un des trois, les autres lisent et modifient ce qu’ils veulent, avant que le premier mette le texte définitivement au point.

Alors, ces points communs? Indéfinissables. Car si Aude Seigne et Daniel Vuataz aiment le voyage, elle parcourt les continents depuis l’adolescence et lui ne quitte guère l’Europe; et Bruno Pellegrino préfère se fixer pour plusieurs mois dans des villes étrangères. L’écriture? Daniel Vuataz ne publie que de courts textes, dans de nombreuses revues. Aude Seigne a commencé par des chroniques voyageuses avant Une toile large comme le monde (Zoé, 2017). Bruno Pellegrino est salué, lui, pour son roman véridique qui recrée la vie du poète vaudois Gustave Roud et surtout de sa sœur Madeleine, objet de la tendresse de l’auteur.

Portrait: Céline Zufferey, éditée chez Gallimard à 25 ans

Série... imprimée

«Stand-by» n’est pas né de la fusion de leurs trois approches de la pratique littéraire; pourtant il résulte de leurs deux addictions communes: l’écriture comme centre de leurs vies, et les séries télé. Car, smartphones greffés au bout des doigts, ces écrivains qui s’entendent si bien, rigolent et travaillent assidûment sans être inséparables, sont accros à tous les écrans qui permettent de suivre leurs séries favorites. C’est même leur principal sujet de conversation, si bien que c’est leur éditrice, à force de les entendre parler, qui les a mis au défi de concevoir, rédiger, publier et poursuivre pendant au moins deux ans une série… imprimée.

A côté de leurs occupations principales, les voici attelés à cette création atypique. Renouant de loin avec Balzac ou Zola dont, pour fidéliser leurs lecteurs, les journaux égrenaient de jour en jour les romans; mais surtout s’élançant sur les pistes ouvertes par les fictions TV actuelles, génératrices de véritables dépendances.

Stand-by (qui signifie état de veille) aura-t-il le même effet addictif sur les lecteurs? C’est tout le mal qu’on leur souhaite.

Sophie Fontanel: la revanche d'une blande

Podcasts

Dans vos écouteurs

E17: 4 exercices de respiration pour retrouver le calme

Dans cet épisode spécial, destiné à toutes les âmes stressées, une sophrologue vous propose quatre types de respirations différentes, afin de démarrer une journée de façon zen, chasser l'angoisse, trouver le sommeil ou aider un enfant à se détendre. Un moment de calme, rien que pour vous, où que vous vous trouviez. On respire un bon coup... et c'est parti!

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.