Femina Logo

en suisse

«J’ai réalisé mon rêve: avoir ma propre maison d’hôtes»

«J’ai réalisé mon rêve: avoir ma propre maison d’hôtes sur les rives du lac de Zurich»

Cristina Paoletti et Guido Käppeli ont fondé ensemble la Villa Schönegg, une maison d'hôtes-restaurant à Zurich.

© DR

FEMINA Quel métier rêviez-vous d’exercer lorsque vous étiez petite?
Cristina Paoletti
Ma réponse changeait tout le temps! Comme beaucoup de filles, j’espérais devenir hôtesse de l’air (ou «Flight Attendant», comme on dit en 2016). Le travail en lui-même ne m’intéressait pas plus que cela, mais j’avais envie d’explorer le monde. Je voulais aussi être photographe, car le fait de pouvoir immortaliser des impressions en images me fascinait. Et beaucoup d’autres métiers se sont ajoutés à cette liste.

Quel est votre parcours professionnel?
Après un apprentissage commercial, j’ai obtenu mon diplôme d’agent de transfert à l’aéroport de Zurich. Cela m’a permis de découvrir le monde différemment, c’était passionnant. J’ai ensuite passé 6 mois dans le sud de la France pour un séjour linguistique, puis j’ai débarqué à Ischia, une petite île en Italie au nord du golfe de Naples. Durant un an, je me suis formée en tant que guide touristique et j’ai travaillé 4 ans pour un groupe hôtelier. En deuxième année, j’ai eu la chance de pouvoir gérer un petit hôtel, seule, pendant une saison entière: administration, personnel, cuisine, salle… Malgré mon jeune âge, je m’occupais de tout de A à Z.

Puis vous êtes revenue en Suisse...
Oui, à 25 ans. J’ai reçu une proposition sensationnelle: je suis devenue attachée de presse pour les parfums Christian Dior. J’ai créé le département des relations publiques suisse et autrichien. Parallèlement à ce défi, j’ai été diplômée dans cette branche. Après quelques années, j’ai décidé de fonder ma propre agence, Paoletti Public Relations: elle fêtera ses 10 ans en 2017. Et, enfin, j’ai ouvert la Villa Schönegg avec mon compagnon en juin 2015.

Racontez-moi l’histoire de la Villa Schönegg: comment est né cet incroyable projet d’auberge-restaurant?
De façon très spontanée et complètement inattendue! Ce qui est étonnant, c’est que j’ai vécu durant 12 ans dans la maison voisine de la Villa. Sans cesse, je regardais cette bâtisse et imaginais en faire une maison d’hôtes chic avec vue sur le lac de Zurich. Début 2015, nous avons appris par un ami que le bâtiment était à louer. Et nous n’avons pas hésité!

Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer dans l’hôtellerie et la restauration?
Mon compagnon est chef de formation, la gastronomie et l’hôtellerie l’ont toujours fasciné. De mon côté, après mon expérience à Ischia, je souhaitais de tout cœur avoir, un jour, ma propre auberge. Nos rêves à tous les deux sont ainsi devenus réalité et cela dans ma magnifique terre natale, sur les rives du lac de Zurich.

Est-ce que ce n’est pas trop stressant de gérer à la fois votre entreprise de communication ainsi que la Villa?
Si, bien sûr! Nous sommes encore en phase de construction, nous sommes conscients que les deux premières années demandent énormément d’investissements. Ensemble, nous sommes forts et nous allons relever ce challenge! Ma journée de travail commence à l’agence puis, à 17h, direction la Villa avec mes chaussures de course (rires). En ce moment, il est rare que nous puissions profiter d’un vrai week-end.

Quels sont les avantages et les inconvénients de travailler avec son amoureux?
Les points positifs: on fait des économies sur les frais de téléphone (rires). On s’amuse aussi beaucoup et on tire ensemble sur la même corde pour pouvoir vivre de notre rêve. Comme désavantage, je dirais qu’il est difficile de décrocher du travail.

Justement, parvenez-vous à différencier vie professionnelle et vie privée?
C’est un grand défi, car nous travaillons énormément. Nous essayons de «fixer» des rendez-vous privés une fois par semaine, lorsque la Villa est fermée. Nous allons alors manger à l’extérieur ou à notre cours de salsa le lundi soir. De temps en temps, grâce à notre personnel en or, nous nous octroyons un week-end pour nous détendre.

Considérez-vous que vous avez la chance de faire un #JobDeRêve?
Hmmm… Parfois oui, parfois non. Reposez-moi la question dans deux ans s’il vous plaît (rires).

we see the #pretty even in #rain. #villaschönegg #rainbows

Une photo publiée par Villa Schönegg & Paoletti PR (@paoletti_pr) le

A votre avis, faut-il être son propre patron pour être heureux?
Pas nécessairement. Selon moi, le bonheur n’est pas une question de travail, mais de philosophie de vie.

Où vous voyez-vous dans 10 ans?
A la même place, toujours entre la Villa et mon agence de communication. J’espère pouvoir partir en vacances. Avec la conscience en paix et un sentiment de confiance, car nos employés auront la Villa et l’agence sous contrôle.

Villa Schönegg, Seestrasse 116, Rüschlikon (Zurich). Tél: 043 388 05 15


A lire aussi:
Fiona Zanetti, sa vie, ses projets et son #JobDeRêve chez «Kayture»
«Chez Mamie - Bio Vrac»: la belle histoire d'un couple zéro déchet
Line'S'line cakes c'est «que du bonheur»

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.