Femina Logo

Encensé sur les réseaux sociaux par des stars comme Amber Rose, le soutien-gorge adhésif semble laisser de terribles ecchymoses à ses utilisatrices. Âmes sensibles s’abstenir.

Légèrement prévisible, cette histoire. Un soutien-gorge sans bretelles ni accroches dans le dos qui promettait une poitrine «bionique» et un effet pigeonnant. Il fallait s’en douter, c’était trop beau pour être vrai!

D’ailleurs une femme peut en témoigner. Après avoir succombé aux pubs attractives et acheté sur Amazon la fameuse lingerie, Jami Catherine Moran Jessop, a posté sur Facebook des photos de ses seins blessés et endoloris.

Soutien-gorge adhésif, le corps en danger

Sur les réseaux sociaux, l’Américaine raconte:

Je n'ai jamais eu aussi mal de ma vie. Le soutien-gorge que vous voyez m'a fait ceci, a-t-elle déclaré au sujet des brûlures et stigmates visibles sur sa poitrine.

Depuis la révélation de Jami - ou plutôt son coup de gueule – d’autres consommatrices ont conté leurs similaires mésaventures. Comble de l'histoire, l’une d’elles raconte qu’il lui a fallu 45 minutes pour pouvoir ôter ledit soutien-gorge adhésif. Une vraie torture qui nous donne envie de dire, «Au diable l’effet push-up!»


A lire aussi:
Un couple en maillot de bain nous redonne le sourire (et fait le buzz)
Ode au «celfie»: on affiche sa cellulite sur Instagram
#FeminaOpinion: On n'en peut plus de la «femme parfaite» d'Instagram!

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.