Femina Logo

Grrrr!

Imprimé mythique: le léopard sort les griffes

C’est sans doute une des tendances les plus anciennes, même s’il faut la remettre dans son contexte historique et même préhistorique (si on extrapole). D’ailleurs, l’aspect esthétique n’était sûrement pas l’argument de vente numéro un à l’époque… bref, nos lointains ancêtres portaient donc des peaux de bête et lancèrent manifestement un trend, puisque quelques millénaires plus tard, les créateurs ont choisi de nous faire porter de l’imprimé animalier. Le léopard (ou panthère), mais aussi le zèbre, le python, le tigre, toutes ces bébêtes ont inspiré les plus brillants designers.

© Imaxtree

Si certaines tribus africaines s’habillent de la peau des léopards et autres félins pour s’imprégner de leurs pouvoirs, c’est surtout dans le but de souligner l’ascendant de l’homme sur l’animal que les Occidentaux l’adoptent.

En 1925, l’image de Marian Nixon, alors gloire montante du cinéma muet, paradant sur Hollywood Boulevard vêtue d’un manteau de fourrure tacheté, un léopard vivant en laisse, laissera une empreinte durable dans l’imaginaire populaire.

Fort heureusement pour la pauvre bête, son statut d’espèce menacée (qualifiée de vulnérable depuis 2016) lui assure (presque) de ne plus être abattue pour sa fourrure.

© Getty Images

Elégant ou risqué

Le manteau en peau de bête liquidé, l’industrie de la mode décide de reproduire ses dessins, donnant naissance à l’imprimé léopard. Le motif devient synonyme de chic et d’élégance en France au milieu du XXe siècle, beaucoup moins aux Etats-Unis où il est plutôt adopté par les pin-up, les femmes fatales, voire considéré comme appartenant au registre du vulgaire et du mauvais goût.

De la pin-up à la star

Le vent tourne et les grandes actrices hollywoodiennes cèdent à l’appel de l’animal. Ava Gardner, notamment, prend la pose dans un body léopard, sur fond léopard. Elizabeth Taylor aussi adopte la tendance du maillot de bain tacheté. Au début des années 1960, Jackie Kennedy s’y met à son tour pour accompagner son mari lors de sorties présidentielles. Petit à petit, les Américaines suivent leurs icônes et adoptent le style des Françaises, qualifié de sensuel. Un certain Christian Dior y est sans doute pour quelque chose, puisque dès les années 1950, certaines pièces de ses collections sont taillées dans l’imprimé léopard. C’est ensuite au tour des stars des années 60 et 70 d’adopter la tendance. Dans un registre moins sensuel, toutefois.

L’imprimé devient alors un symbole de révolte auprès des punks, des hippies et des rockers
© Imaxtree

Puis, chacun s’approprie la tendance à sa façon. Courtney Love porte ses robes léopard avec des bas résille déchirés tandis que beaucoup préfèrent un look moins extraverti: chemisier classique et jupe crayon sous le genou. Les créateurs italiens, eux, font exploser le motif dans les années 1990. Depuis, toutes les générations et toutes les classes sociales revendiquent le motif, associé aussi bien à la vulgarité qu’au dernier chic. Le léopard s’est taillé la part du lion même auprès du prêt-à-porter puisque aujourd’hui, toutes les enseignes réinventent l’imprimé, changeant même sa couleur et, forcément, sa perception. La robe glamour des stars d’Hollywood partage désormais l’affiche avec le mignon sweat léopard violet pour adolescentes.

Et chez les hommes?

C’est surtout auprès des rockstars que l’imprimé léopard fait des émules. Keith Richard, légendaire guitariste des Rolling Stones, n’a pas échappé à la tendance. Il n’est pas le seul: le petit côté subversif de l’imprimé léopard a aussi séduit Jon Bon Jovi, Rod Stewart ou encore Prince. Keith Richards, lui, n’a plus jamais lâché le léopard depuis les années 1970.

Jon Bon Jovi
© Getty Images

Et aujourd'hui?

L’imprimé léopard n’est plus réservé aux actrices, aux rockstars et à leurs jeans troués ou encore jugé de mauvais goût. Au fil des décennies, il s’est assagi et se décline de mille manières, pour s’adapter aussi bien à une longue robe chic qu’à un petit haut girly, en passant par des pièces plus streetwear. En bref, il habille tout le monde et il ne vous reste plus qu’à trouver votre léopard!

1 / 5

Foulard tête de léopard H&M, 17 fr. 95

2 / 5

Sandales en cuir Rule London, env. 56 fr.

3 / 5

Sweat Zara, 25 fr. 90

4 / 5

Short avec ceinture Bershka, 35 fr. 90

5 / 5

Sac banane Moss Copenhagen, 50 fr.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Margaux vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E43: Comment recharger nos batteries d'ici Noël

Octobre rose

Episode spécial Octobre rose: Un message de soutien aux patientes et à leurs proches

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina