Femina Logo

news mode

Immortelles icônes: que deviennent les tops des années 90?

Donatella versace fashion week milan

Carla Bruni, Claudia Schiffer, Naomi Campbell, Cindy Crawford et Helena Christensen ont créé la surprise, autour de Donatella Versace, lors de la Fashion Week de Milan.

© Getty

Comment clore un défilé en beauté, leçon 1: inviter une ravissante brochette des mannequins vedettes d’hier. Décidément, Donatella Versace est une véritable experte en la matière! Le vendredi 22 septembre 2017, la célèbre créatrice apparaissait sur le podium, bras-dessus bras-dessous avec les «It girls» des années 90. Claudia Schiffer, Naomi Campbell, Carla Bruni, Cindy Crawford et Helena Christensen, toutes vêtues de façon identique, ont créé la surprise en bouclant le show des jeunettes, dont Gigi Hadid. Ce petit feu d’artifice final a été une façon de raviver la signature «spectaculaire» de la marque, ainsi que de saluer le retour des tendances nineties sur les podiums.

Une chose est sûre: à entendre les valses d’applaudissements et à voir le crépitement des flashs, les tops «vintage» ne sont absolument pas démodées. D’ailleurs que font-elles, lorsqu’une certaine Madame Versace ne les convie pas à arpenter le catwalk milanais?

Cindy Crawford, une maman préoccupée

Ces jours-ci, on n’entend parler que de sa fille, Kaia Gerber, qui a fait ses premiers pas sur les podiums de la Fashion Week cette année. D’abord très inquiète quant à l’avenir de ses deux enfants dans l’ardu business de la mode, Cindy veille sur leurs carrières, avec toute l’expertise que lui ont conférée ses nombreuses années de mannequinat. Celles-ci ont d’ailleurs pris fin en 2000, suite à quoi l’ancienne top s’est lancée dans divers projets: des lignes de cosmétiques et de meubles, un livre autobiographique nommé «Becoming», une campagne exigeant de meilleures conditions sanitaires dans les écoles de Malibu (dont certaines auraient été construites sur des sols toxiques). Et n’oublions pas la fameuse cover de «Vogue», en 2016, en compagnie de sa fille.

Claudia Schiffer, ambassadrice à l’UNICEF

En plus d’une fulgurante carrière de mannequin débutée en 1989, la belle Allemande a tenté sa chance au cinéma, en apparaissant notamment dans plusieurs films, dont le célèbre «Love Actually». Mais calmer le jeu sur les défilés de mode ne l’a pas empêché de devenir l’égérie de géants de la cosmétique tels que L’Oréal, et de poser pour plusieurs grandes marques dont «Guess». Claudia Schiffer est devenue membre de l’UNICEF en 1997, et reste actuellement l’une des ambassadrices de l’organisation, pour le Royaume Uni. Difficile de perdre de vue une top restée aussi active: on adore suivre son actu sur Instagram!

Carla Bruni, Madame Sarkozy

Cette histoire-là, nous la connaissons. L'ancienne mannequin et chanteuse française a écrit un chapitre de sa vie à l'Elysée, en épousant l'ex-Président Nicolas Sarkozy. Dès 2008, elle devient Première dame et voit sa vie changer du tout au tout. Des tapis rouges et des paillettes, elle découvre désormais les rendez-vous officiels et les tailleurs très chics. Toujours poursuivie par les paparazzi jusqu'au terme du mandat présidentiel de son époux, elle poursuit sa bataille contre le virus du Sida et profite de son rôle de maman (sa petite dernière, Giuila, est née en 2011), se faisant de plus en plus discrète. Mais par son apparition sur le tapis rouge de Donnatella Versace, Carla prouve qu'elle n'a rien oublié du rôle de mannequin!

Helena Christensen, la lutte contre le cancer du sein

Cette ancienne Miss Danemark et ex-ange de Victoria's Secret a plus d'une corde à son arc: photographe (vite, suivons-là sur Instagram!) co-fondatrice du magazine «Nylon», elle est également très engagée dans la lutte contre le cancer du sein: en 2012, elle lançait la quatrième édition de «Fashion Targets Breast Cancer», une importante campagne qui vendait des t-shirts design, dont tous les fonds étaient versés à la recherche médicale. Côté vie privée, la danoise et péruvienne sortirait depuis 2008 avec le chanteur du groupe «Interpol», Paul Banks.

Naomi Campbell, une top engagée

Mannequin depuis ses quinze ans, le top britannique a souvent été confrontée à la discrimination au cours de sa carrière: Naomi Campbell s'est d'ailleurs toujours positionnée très ouvertement contre le racisme. Par ailleurs, elle soutient également la fondation Nelson Mandela qui vient en aide aux orphelins, se bat contre le cancer du sein et reste l'une des ambassadrices de l'alliance du «Ruban Blanc», une organisation visant à réduire le taux de mortalité chez la mère et le nouveau-né, au-travers le monde. Chapeau bas, Naomi: son programme chargé ne l'a jamais empêchée de se consacrer à de (très) nombreuses bonnes causes.

Loin, très loin d'avoir été oubliées, ces cinq emblèmes de la mode nineties ne cessent d'oeuvrer sur le plan international, en tant qu'égéries ou ambassadrices de bonne volonté. Au-travers de leurs enfants, de leurs publications ou de leurs actions caritatives, elles n'ont pas fini de faire parler d'elles... et tant mieux!


A lire aussi:
Kaia Gerber, la fille de Cindy Crawford défile pour la première fois
Patricia Schmid: «Je vis par intuitions et sensations»
Les trois mannequins à suivre à la rentrée

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.