Femina Logo

C’est en 2014 que Reshma, âgée de 18 ans, a été agressée par son beau-frère à l’acide sulfurique. Une attaque malheureusement courante en Inde: plus de 1000 victimes sont recensés par année, dont 90% de femmes. Un moyen couramment utilisé par les hommes pour se venger des femmes qui les ont éconduits.

Le visage blessé

Aujourd’hui, Reshma est une jeune femme de 19 ans, dont le visage portera à jamais les séquelles de cette agression. Défigurée et ayant subi la perte d’un oeil, elle n’a pas pour autant perdu son envie de combattre contre ce fléau qui touche avant tout les femmes.

Un tuto beauté émouvant

C’est par le biais d’un tutoriel beauté axé sur la mise du rouge à lèvre que Reshma a décidé de sensibiliser le public sur la facilité d’accès à l’acide dans les commerces indiens. Alors que les conseils beauté de Reshma donnent le ton d'un vrai tutoriel beauté, le mot de la fin porte sur la comparaison osée entre le rouge à lèvre et l'acide sulfurique: en effet, tous deux sont facilement disponibles et accessibles (l'acide est vendu moins de 2 fr. le litre!). Pour Reshma, «c’est la raison pour laquelle chaque jour une femme est victime d’une attaque à l’acide».

«Make love, not scars»

Pour donner davantage de poids à son action, elle s’est associée à la campagne «Make love not scars» («faites l’amour, pas des cicatrices»). Une pétition est d’ailleurs en ligne sur le site internet de ce mouvement, et Reshma, au sein de son tuto, nous invite à la signer. Cette pétition, ayant déjà atteint 93 000 signatures, a pour but d’augmenter le prix de l’acide, afin de le rendre moins abordable, d’interdire les produits d’entretien à base d’acide et de l'inscrire dans la liste des poisons.

Touchée par cette cause et convaincue que la solidarité féminine dépasse les frontières, j'ai décidé d'y ajouter ma signature. Et vous, qu'en pensez-vous? N'hésitez pas à réagir sur les réseaux sociaux.

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.