Femina Logo

L’amour est au cœur de l’actualité indienne depuis quelques jours. L’une de ses manifestations, en tout cas: le baiser. Car dans le sous-continent asiatique, les manifestations d’affection en public sont encore et toujours mal vues par une large frange de la population. Deux hommes qui se prennent la main, ça va (on en voit beaucoup). Un couple un peu trop collé-serré sur un banc, ça passe moins bien. Pour certains extrémistes, le baiser serait carrément une invention occidentale qui irait à l’encontre de la culture indienne.

Du coup, quand une chaîne de télévision privée diffuse fin octobre un reportage montrant de jeunes couples en train de s’embrasser dans un établissement public d’une petite ville du Kerala, au sud de l’Inde, la réaction ne se fait pas attendre. Un «escadron» d’hommes débarque dans le café en question, et casse tout. Des hommes qui, apparemment, étaient membres du BJP, le parti nationaliste hindou, aujourd’hui au pouvoir (le nouveau premier ministre, Narendra Modi, en fait partie). Face à cette violence, des habitants du Kerala ont organisé à Kochi, la capitale régionale, un «kiss-in», invitant via les réseaux sociaux les gens à venir s’embrasser en public. Dans d’autres villes du pays, quelques rassemblements similaires ont aussi eu lieu. Le mouvement «Kiss for love» est né.

Une expression d'amour

Si, sur place, les policiers ont rapidement embarqué les couples qui étaient venus soutenir le mouvement (surtout pour des raisons de sécurité au vu du nombre de conservateurs hargneux près à en découdre), le combat continue sur les réseaux sociaux. Et quelques figures de l’intelligentsia indienne se sont déjà exprimées dans les médias. Comme l’éditrice Urvashi Butalia, grand nom du féminisme. «Le baiser est une expression d’amour, et l’occident ne peut pas revendiquer l’exclusivité de l’amour.» Clair et lapidaire.

Getty images
1 / 3© DR
Getty images
2 / 3© DR
Getty images
3 / 3© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Dans vos écouteurs

E8: Mieux s'organiser, pour tirer le meilleur de chaque journée

Bullet journal, méthode d'Eisenhower, anticipation, quête de perfection... la coach Caroline Moix nous parle d'organisation, pour nous aider à accorder davantage de notre temps à ce que nous aimons vraiment.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.