news société

    Tampax: une pétition pour dévoiler sa composition

    Une pétition fait appel à la marque de tampons pour qu’elle révèle ses secrets de fabrication. A l’origine, l’histoire de Lauren Wasser, mannequin amputée suite à un choc toxique causé par un tampon, qui a marqué le public...

    Publié le 
    7 Septembre 2015
     par 
    Loreleï Michel

    A la fin du mois de juin 2015, une pétition a vu le jour sur le site internet Chance.org: «Rendre visible la composition des tampons et serviettes hygiéniques.» C’est une étudiante française de 19 ans, Mélanie Doerflinger, qui en a été son initiatrice. Touchée par le témoignage du mannequin Lauren Wasser, elle a interpellé les fabricants de produits hygiéniques afin qu’ils dévoilent au grand jour leur composition.

    Retour sur l’affaire Lauren Wasser

    Lauren Wasser, mannequin d’origine américaine, a ému le public lors du mois de juin 2015. Souvenez-vous, nous vous en parlions:des clichés déferlaient sur la toile où elle affichait sa prothèse dans le but de partager son histoire. Il y a trois ans, Lauren Wasser a été victime du syndrome du choc toxique (SCT), survenu après le port d’un tampon, qui l’a conduite à l’amputation de sa jambe.

    Les tampons jugés coupables

    Depuis l’émouvante et bouleversante histoire de Lauren Wasser, les tampons ont été mis à mal. En réalité, ils ne seraient pas directement responsables de l’apparition du SCT. C’est la bactérie TSST-1 qui en est la cause. Toutefois, si elle est déjà présente dans le corps, le tampon, en raison de sa composition synthétique, peut se révéler le déclencheur de cette maladie mortelle.

    Une pétition qui fait du bruit

    Comportant environ 40 000 signatures, la pétition devra en atteindre 50 000 pour que Mélanie Doerflinger puisse solliciter le ministre de la santé. Mais la pétition n’a pas eu besoin d’atteindre ce nombre pour que la responsable de communication Tampax contacte son instigatrice, affirmant que sa demande était prise en compte.

    En attendant, restons vigilantes quant à la mention de risque SCT sur l’emballage de nos produits hygiéniques, sans pour autant partir dans la psychose générale. Si vous êtes trop inquiètes mesdames, il est grand temps de passer à la mooncup, nouveau moyen de protection. Efficacité et sécurité garantie. 

    A lire également
    De plus en plus de femmes prônent cette méthode qui consiste à «retenir» ses règles.
    O
    Confortable, saine, économique, on vous dit pourquoi en faire votre cup of tea.
    O
    lauren wasser mannequin amputé jambe tampon sct staphylocoque
    Victime d'un SCT, le top Lauren Wasser raconte son terrible combat.
    O
    En Suisse
    Les meilleures adresses gourmandes de Suisse romande où savourer un repas festif le dimanche matin.
    O
    En Suisse
    Le burger continue à plaire et se décline avec toujours plus d'imagination. Voici nos coups de cœur du moment!
    O
    FeminaEnBalade Delémont Nina Simon étudiante travail social dät concept store
    En Suisse
    La capitale du Jura regorge de petites pépites à découvrir… et à savourer.
    O