Femina Logo

Beauté et écologie

Forêt Bleue: la fondatrice fête les 5 ans de sa marque de cosmétiques naturels

Foret bleue cosmetiques fete cinq ans retour sur les lecons dentreprenariat

Afin de marquer cet anniversaire, Emmanuelle Mazzeo a lancé un crowdfunding destiné à développer deux sérums dont les actifs sont issus de la récupération de déchets alimentaires.

© FORÊT BLEUE

«Ce n’est pas facile de poser des mots sur ce que je ressens. À la fois, j’ai l’impression que ces cinq années sont passées à une vitesse incroyable, mais j’ai aussi traversé tellement de choses durant cette période!» C’est ainsi qu’Emmanuelle Mazzeo, fondatrice de Forêt Bleue, décrit son ressenti à l’approche du 5e anniversaire de sa marque. Pour la jeune entrepreneuse de 32 ans, il s’agit d’un cap important, presque symbolique: «Quand je me suis lancée, je me disais que si je parvenais à survivre cinq ans, ce serait bon, je pourrais me détendre, raconte-t-elle, un sourire dans la voix. Il s’agit d’un moment significatif, sachant que beaucoup de petites entreprises sont contraintes de fermer avant d’avoir atteint ce cap.»

Effectivement, depuis la création de sa gamme de cosmétiques naturels, Emmanuelle n’a pas eu beaucoup d’occasions de lâcher la barre: entre la pandémie, l’inflation, le changement des réglementations concernant les cosmétiques ou encore les caprices constants des algorithmes, les défis se sont succédés à une vitesse folle. Pourtant, Forêt Bleue s’est adaptée, et n’a cessé de fleurir, bien enracinée dans ses valeurs: proposant des produits éco-responsables, non-genrés et composés à 95% d’ingrédients naturels, elle s’inscrit dans une mission de bienveillance envers la planète.

Actifs issus de récupération de déchets alimentaires

Et l’esprit d’Emmanuelle fourmille de nouvelles idées green, qu’elle rêve de concrétiser: «Pour marquer ce 5e anniversaire, j’avais envie de développer deux nouveaux sérums, l’un hydratant, l’autre purifiant, explique-t-elle. Mais ils auront un ingrédient secret!» Les deux nouveaux produits contiendront en effet des actifs issus de la récupération de déchets alimentaires: «Il s’agit d’un processus très intéressant d’un point de vue écologique, puisqu'il permet de récupérer les matières sur le point d’être jetées, alors qu’elles contiennent encore des actifs utiles pour la peau!»

Afin de financer le développement de ce nouveau concept, il est possible de participer au crowdfunding de Forêt Bleue jusqu’au 27 septembre 2022.

Leçons d'entrepreneuriat

Or, un tel anniversaire encourage également un petit coup d'œil par-dessus son épaule, afin de considérer tous les challenges vécus: «La plus grande leçon que j’ai apprise, en termes d’entreprenariat, c’est la nécessité de ne jamais se reposer sur ses acquis, partage Emmanuelle. Il s’agit d’un travail perpétuel d’adaptation, on n’est jamais vraiment tranquille. Je le vois aussi chez d’autres entrepreneurs-euses: on finit toujours par découvrir un nouveau défi, une nouvelle contrainte.» Heureusement, la jeune femme y trouve beaucoup de positif, dans la mesure où ses journées ne sont jamais ennuyeuses:

«Le quotidien s’avère toujours stimulant et exige de continuer à apprendre des nouvelles choses.»

Quand on lui demande ce qu’elle dirait à celle qu’elle était en 2017, au moment de créer sa marque, Emmanuelle réfléchit un instant: «Quand on se lance, on a l’impression que le premier pas sera le plus difficile, se souvient-elle. Mais je dirais que le reste ne coule pas forcément de source, chaque jour amène sa complexité. C’est très intéressant, surtout pour les personnes qui ont tendance à s’ennuyer dans des emplois plus classiques. C’était un peu mon cas d'ailleurs, surtout après deux ou trois ans au même poste.»

Néanmoins, l’entreprenariat invite un joli lot d’angoisse et de stress, si bien qu’Emmanuelle trouve beaucoup de réconfort dans ses discussions avec d’autres indépendant-e-s, qui traversent la même chose qu’elle. «On se raconte tout ce qui ne va pas, on se plaint de tout, et ensuite ça va mieux, partage-t-elle. Mais quand je traverse un moment difficile, j'essaie de me rappeler pourquoi je me suis lancée dans cette aventure et à quel point j’aime la liberté que me permet l'entrepreneuriat. Il suffit que je reçoive un retour positif d’un-e client-e pour que les parties plus difficiles disparaissent de mon esprit.»

Balance entre liberté et risque

L’autre leçon essentielle qu’Emmanuelle nous cite est la nécessité de ne pas se laisser décourager par les échecs. «Il y en aura de toute façon, constate-t-elle, et ce n’est pas grave! Au contraire, c’est tellement important de se remettre en question, d’adapter le business plan chaque année… Et ce n’est pas un signe d’échec, car cela fait partie du monde dans lequel on vit, qui change constamment. Le fait de savoir s’adapter quand quelque chose ne fonctionne plus, c’est tellement positif.»

Enfin, face aux montagnes russes de son activité, qu’elle décrit comme une balance constante entre la liberté et le risque, entre l’enthousiasme et le challenge, Emmanuelle conseille de bien gérer son stress, afin de ne pas se laisser submerger. «Pour cela, je suis plus ou moins assidue selon les périodes, avoue-t-elle. J’aime bien la méditation, le yoga, les massages et les balades pour m’évader; cela m’aide beaucoup. Et le grignotage aussi, bien sûr! J’adore le chocolat.»

On imagine donc qu’il y en aura sur le gâteau d’anniversaire de Forêt Bleue, le 27 septembre 2022. Avec cinq bougies, un zeste de sagesse et beaucoup de rêves pour le futur.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Ellen vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E83: Comment éviter que les écrans impactent notre humeur

Dans vos écouteurs

E82: Comment instaurer une bonne habitude?

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné