Femina Logo

égalité

Coiffure: une taxe rose, jusqu’à quand?

Coiffure: une taxe rose, jusqu’à quand?

À Lausanne, par exemple, un salon propose, depuis 2022, un tarif unique de 55 fr. la coupe courte, shampoing et séchage inclus.

© GETTY IMAGES/YULIA REZNIKOV

Alors que notre société tend vers plus d’inclusivité et d’égalité, le domaine de la coiffure semble évoluer plus lentement que d’autres secteurs. Les femmes aux cheveux courts et celles qui ont des cheveux frisés ou crépus sont les premières concernées par des pratiques qu’elles jugent discriminatoires. Evelyne Kropf en fait partie. À Bulle, où elle réside, l’ambulancière aux cheveux courts avait trouvé un coiffeur lui facturant le prix homme. Celui qui la coiffait n’en avait toutefois pas informé la patronne: «Lorsqu’elle l’a su, il s’est fait taper sur les doigts! Le jour où il m’a raconté cela, c’était en plus un 8 mars.»

La Neuchâteloise d’origine jugeait excessif de payer 65 fr. pour une coupe faite en une demi-heure, et c’est finalement à Lausanne, où elle travaille, qu’elle se fait désormais couper les cheveux. «Je vais chez Giaquinto Coiffure, au Tunnel, un coiffeur pour hommes où je paie entre 33 et 35 fr. pour ma coupe. C’est fait en 30 minutes, sans shampooing ni brushing, et je n’ai même pas eu à demander pour avoir ce tarif!»

Genrisation des tarifs

Entrepreneuse afro-féministe, Sylvie Makela avait elle aussi du mal à trouver un coiffeur lui correspondant. «Lorsque l’on a les cheveux crépus, entrer dans un salon lambda est compliqué, car on ne sait pas quoi faire de nos cheveux!» Il y a quatre ans, la Lausannoise décide alors de créer Tribus Urbaines, un salon à son image, spécialisé dans les cheveux bouclés, frisés et crépus, à Lausanne (rue de la Madeleine 10) et à Genève (rue de l’École de Médecine 14). Depuis cette année, le salon a un tarif unique de 55 fr. la coupe courte, shampoing et séchage inclus.

Sylvie reconnaît ne jamais avoir été à l’aise avec la générisasion des tarifs. Elle craignait toutefois de ne pas s’en sortir financièrement. «Nous comptons sur le fait que les clientes viennent plus souvent, avec ce tarif, et nous sommes enfin en accord avec nos convictions!» Augmenter le prix de la coupe homme, l’auto-entrepreneuse y a songé : «Cela aurait été l’idéal, mais payer 70 fr. est psychiquement compliqué pour un homme.»

Quelques rues plus loin, chez Avant-Propos Hairdressing (Cheneau-de-Bourg 11/13 bis), les prix sont également unisexes, basés sur la longueur des cheveux, depuis 2019. En adoptant un prix de base de 80 fr., «le salon a perdu des clients, mais gagné des clientes, qui ont applaudi la démarche», explique Nicolas Cettou.

À Genève, l’R du Temps (rue du Stand 38), propose des tarifs identiques pour les coupes courtes, hommes et femmes (50 fr.), et des prix en fonction de la prestation. Olivier Miclo, le patron, a toujours pratiqué ainsi, «parce que c’est tout simplement logique»! En Valais, Clov’Hair, à Martigny (avenue de la Gare 8), a également des tarifs unisexes, en fonction du temps que prend la coupe.

Au Jura, chez Caract’Hair (rue des Bâts 6, à Delémont), les coupes hommes et femmes sont au même tarif de 35 fr. Marjolaine Brêchet-Vultier explique toutefois que les clientes souhaitent généralement être coiffées, ce qui implique une différence de prix (brushing, touching ou mise en plis sont facturés entre 30 et 35 fr.).

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E83: Comment éviter que les écrans impactent notre humeur

Dans vos écouteurs

E82: Comment instaurer une bonne habitude?

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné